Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

PHOTOS : Les boucliers décorés des manifestants vénézuéliens s'inspirent d'une mode lancée en Ukraine

Arrêt sur image de la vidéo sur YouTube d'un utilisateur de “Dólar Today”, un média d'opposition.

Une image récurrente des troubles au Venezuela est celle de manifestants se protégeant avec des boucliers artisanaux peints de symboles et messages variés.

Et ce, jusque dans la ville étasunienne de Miami, où quelqu'un a placé un de ces boucliers sur la statue de Simón Bolívar, le héros national du Venezuela, en guise de déclaration contestataire artistique.

L'inspiration des boucliers a sa source dans le mouvement Euromaïdan de 2014 en Ukraine, comme le montre le documentaire “Winter of Fire” (‘Hiver de Feu’) du cinéaste russe russe Evguéni Afineevski. Selon la journaliste argentine Viridiana Ramírez, ce documentaire a été récemment projeté dans différents lieux publics de Caracas.

La chaîne internet d'information Vivo Play a consacré un reportage à ces boucliers et interviewé le professeur de sémiotique Humberto Valdivieso sur la signification de leurs messages. M. Valdivieso classe les boucliers en deux types : les “visages” qui montrent les idéaux défendus par les contestataires, et les “miroirs” présentant des images de leurs adversaires. Les boucliers portent aussi des symboles religieux, c'est-à-dire qu'ils sont supposés protéger leurs utilisateurs non seulement par la matière dont ils sont faits, mais aussi par la protection divine. Il y a des symboles particuliers à la culture vénézuélienne aussi bien que d'autres plus transcendantaux :

…En las manifestaciones ocurridas en Venezuela desde el 1º de abril se han hecho presentes lo que [Valdivieso] califica como “escudos rostro” y “escudos espejo”. Los escudos rostro son aquellos ideales por los cuales los manifestantes luchan y es la representación del individuo que lo sujeta y del grupo al que defiende como una especie de máscara. Estos son los escudos que tienen mensajes lingüísticos como “democracia” “resistencia” y “libertad” “justicia” y “paz”. También lo son los que tienen las imágenes de la Constitución, la cruz de los templarios, a Simón Bolívar, imágenes religiosas, la bandera de Venezuela tradicional [con siete estrellas y no ocho como fuera dispuesto por el ex-presidente Hugo Chávez] y el negro como señal de luto.

… Dans les manifestations qui ont lieu depuis le 1er avril au Venezuela on a vu apparus ce que [Valdivieso] décrit comme des “boucliers visages” et des “boucliers miroirs”. Les boucliers visages sont les idéaux pour lesquels luttent les manifestants et représentent, comme une sorte de masque, l'individu qui le tient et le groupe qu'il défend. Ce sont les boucliers qui portent des messages linguistiques tels que “démocratie”, “résistance” et “liberté”, “justice” et “paix”. Il y a aussi ceux qui ont des images de la constitution, la croix des Templiers, Simón Bolívar, des images religieuses, le drapeau vénézuélien traditionnel [à sept étoiles et non huit, comme l'avait ordonné l'ex-président Hugo Chávez] et le noir en signe de deuil.

Et de poursuivre :

En el caso de los “escudos espejo”, son los que tienen la intención de devolverle su imagen el contrincante con el fin de neutralizarlo. Estos son los escudos con las imágenes del presidente Nicolás Maduro, el diputado Diosdado Cabello el ministro Vladimir Padrino López, entre otros representantes del gobierno [y] que suelen ir en forma de sátira y acompañados con mensajes ofensivos.

Quant aux “boucliers miroirs”, ce sont ceux qui se veulent le reflet de l'image de l'adversaire afin de le neutraliser. Ce sont ceux avec les images du président Nicolas Maduro, de son numéro deux Diosdado Cabello, du ministre Vladimir Padrino López, entre autres représentants du gouvernement, habituellement sous forme de caricatures et accompagnés de messages injurieux.

Les images de ces boucliers sont aussi largement diffusées sur les médias sociaux. Sur Instagram, des infographistes et des photographes professionnels tels que Issac Paniza, Rafael Hernández Marcano et Jairo Gudino partagent des images à fort impact qui permettent de voir de près la symbolique de ces boucliers.

On l'a dit, certains boucliers déploient une iconographie de protection religieuse présente dans les traditions catholiques vénézuéliennes, comme les invocations à la Vierge Marie, et l'image de Jésus-Christ, comme au centre de la photo ci-après. Sur le tweet qui suit, la Vierge est représentée à gauche en Reine des cieux et à droite en Notre-Dame de Coromoto, patronne du Venezuela :

Photo mêlant religion et résistance au Venezuela avec les boucliers peints d'images de vierges et de Jésus.

D'autres invocations à la Vierge Marie montrent ici des madones, patronnes d'autres États vénézuéliens :

Les boucliers offerts à la résistance aujourd'hui.

Des photos montrent les “boucliers miroirs” ornés des images des principaux représentants du gouvernement central :

EXCELLENT ! Les nouveaux boucliers de la Résistance qui donneront des cauchemars aux GNB [Guardia Nacional Bolivariana] – Résistance Venezuela

Derrière les boucliers de la résistance : Voilà comment se défendent les jeunes contestataires au Venezuela (VIDEO)

Voici les boucliers avec lesquels se protège “La Résistance” de la répression sauvage par la police de Maduro

Au-delà du symbolisme des images sur le devant des boucliers, cette vidéo partagée par l'utilisateur de YouTube Andrés Gerlotti montre la manifestation vue depuis leur envers :

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site