Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

En Argentine, la recherche d'identité et de vérité montrée sur les planches

Image : Théâtre pour l'identité. Nous ne vous laissons pas dans le doute.  Logo institutionnel et photo du profil Facebook du mouvement Théâtre pour l'identité.

“Mon nom est… et je peux le dire parce que je sais qui je suis”. C'est avec ces mots que les artistes du Théâtre pour l'identité ouvrent toutes leurs représentations depuis 17 ans.

Le Théâtre pour l'identité (TXI) a inauguré un nouveau cycle en juillet. Il s'agit d'une initiative artistique des Grands-mères de la place de mai lancée en 2000 dans le but de soutenir sur scène la lutte qui les a caractérisées depuis leur création en 1977 : “Localiser et rendre à leurs familles légitimes tous les enfants disparus lors de la dernière dictature argentine“.

Les oeuvres du TXI ont évolué et se sont diversifiées pour aborder différents thèmes, qui tous tournent autour de l'identité. La vision et le but du TXI est de “jouer pour ne pas oublier, jouer pour découvrir la vérité”. On estime qu'en Argentine il reste encore environ 400 personnes avec une identité modifiée, enfants de jeunes militants séquestrés, torturés et disparus dans les années 70.

Dans un article publié récemment dans le journal Página 12, Eugenia Levin, membre du TXI, déclare :

Entendemos que la aparición tiene que ser ya, porque las abuelas se van sin conocer a sus nietos, muchos de los cuales ahora tienen hijos, así que hay bisnietos. Ya hay dos generaciones que no conocen su identidad, no queremos que sean tres.

Nous comprenons que la divulgation doit intervenir maintenant, parce que les grands-mères continuent à ne pas connaitre leurs petits-enfants, dont beaucoup ont maintenant eux-mêmes des enfants, et donc il y a des arrières petits-enfants. Il y a maintenant deux générations qui ne connaissent pas leur identité, nous ne voulons pas arriver à trois.

La vidéo institutionnelle suivante, datant de 2015, a été faite à l'occasion des 15 ans du TXI, anniversaire qui a donné lieu au rassemblement de plusieurs grandes figures du cinéma et de la télévision nationale et a été diffusée avec le slogan “Rencontre-toi aujourd'hui” et le hashtag #notepierdaselabrazo (#NeRatePasUneEtreinte), en faisant référence à l'étreinte lors de la rencontre entre un petit-fils qui a retrouvé son identité et sa grand-mère.

De même, le TXI dispose d'un projet de théâtre itinérant, qui amène les représentations sur les scènes de tout le pays, que ce soit des écoles, des universités, des théâtres, des organismes officiels ou non-gouvernementaux, des places, des centres culturels et toute autre entité qui les invite, dans le but d'être un outil pédagogique, de réflexion et de débat qui aide le public à comprendre la réalité historique et qui de plus a pour but de faire en sorte que d'autres possibles petits-enfants perdus se posent des questions, doutent et cherchent leur véritable identité.

Bannière du cycle de théâtre itinérant du TXI en 2017. Photo partagée publiquement sur Facebook.

Les représentations dans les institutions éducatives ont été spécialement importantes pour les membres du mouvement, parce qu'ils savent que c'est là où ils peuvent créer les plus grandes inquiétudes :

En los últimos años, los ITINERANTES han tenido una fuerte presencia en las escuelas de nivel medio y del segundo nivel de colegios primarios de todo el país. Muchas instituciones educativas han elegido enseñar una parte tan dura de la historia argentina a través del arte, entendiendo al teatro como una herramienta pedagógica esencial y efectiva. Esta creciente intervención en los colegios se relaciona con el hecho de que TXI, luego de realizar las obras, ofrece un debate donde alumnos y docentes pueden expresar todas las inquietudes y sensaciones que les dejó la puesta en escena.

Ces dernières années, les ITINERANTS ont eu une grande présence dans les collèges et pour les classes de fin de primaire de tout le pays. Beaucoup de ces institutions éducatives ont choisi d'enseigner un moment si difficile de l'histoire argentine à travers l'art, en incluant le théâtre comme un outil pédagogique essentiel et effectif. Cette intervention croissante dans les collèges est en lien avec le fait que TXI, après avoir effectué la représentation, propose un débat où les élèves et les professeurs peuvent exprimer toutes les inquiétudes et les sensations provoquées par la mise en scène.

De plus, sur la page Facebook et Twitter, le projet propose un programme de ‘radioteatro‘ qui retransmet en direct tous les vendredis à 10 heures du matin (GMT -03:00).

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site