Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Une artiste malaisienne peint ‘Notre Mère Gaïa’ pour la protection de l'environnement et les droits des femmes

Le Ravissement – Acrylique et encre à l'huile sur toile – 61×91,4 cm. Copyright Jennifer Mourin 22 mai 2017. Utilisation autorisée.

Une exposition à Penang, en Malaisie, montre en ce moment les plus récents tableaux de Jennifer Mourin, une artiste connu pour son active promotion de la protection de l'environnement à travers ses œuvres.

La nouvelle série de Mourin est sur le thème “Mother GAIA” [Notre mère Gaïa], qu'elle a conçue après avoir lu des articles alarmants sur l'état de l'environnement. Dans la mythologie grecque, Gaïa est connue comme la déesse de la Terre.

Dans un entretien avec Global Voices Mourin explique l'inspiration de ses nouvelles peintures :

Ma série “Mother Gaia” absorbe le besoin de faire le bilan de ce que nous sacrifions au nom de l'avidité, de l'égoïsme, de la sur-consommation et de la soi-disant croissance économique. Ces nouveaux tableaux revendiquent la nécessité de respecter, protéger et défendre notre planète et sa progéniture contre la maltraitance l'exploitation, l'épuisement et la mort. Ma personnification de la Terre-Mère dans la femme que je peins entourée des animaux menacés d'extinction nous regarde dans les yeux pour appeler les humains à changer, les massacres à cesser !

Dans la Foi – Arcylique et encre à huile sur toile 91,4x61cm – Copyright Jennifer Mourin – 14 sept 2017. Utilisation autorisée

Mourin a aussi identifié quelques-uns des animaux en danger de Malaisie, représentés dans ses peintures. Elle cite le tigre de Malaisie (Harimau Malaya), utilisé comme un symbole populaire en Malaisie, mais risquant une extinction prochaine :

Je trouve une ironie tellement amère à ce que cet animal majestueux figure sur les armoiries de la Malaisie, donne son nom à notre équipe nationale de football (Harimau Malaysia), soit révéré comme une part de notre identité nationale, alors que le vrai animal vivant est en voie de disparition ! Le magnifique tigre dépérit parce que les humains le chassent, le tuent et font commerce de sa peau, ses dents, sa viande dans une croyance illusoire qu'elles vont donner, surtout aux hommes, force et prouesses sexuelles– quelle immolation pour une telle bêtise de vanité, arrogance et égocentrisme !

De même, je peins aussi le Calao. J'ai une souvenir émerveillé de ces magnifiques oiseaux pendant mon enfance, quand ma famille vivait dans l’État de Pahang, et qu'ils volaient librement près de la maison. La Malaisie abrite 10 espèces de calaos, et il faut les protéger !

Le Mystère – Acrylique et encre à l'huile sur toile – 50,80 x 50,80 cm. Copyright Jennifer Mourin. 13 avril 2017. Utilisation autorisée

Mourin rend hommage aussi aux femmes portant le sarong, un vêtement autochtone dans toute l'Asie du Sud-Est :

Les souvenirs du village thaï de ma mère dans l’État oriental du Kelantan ont fait des sarongs portés par les fortes femmes aimées (ma mère, ma grand-mère et les villageoises) les totems de mon identité artistique.

La Souvenance – Acrylique et encre à l'huile sur toile – 61 x 61 cm. Copyright Jennifer Mourin – 22 avril 2017. Utilisation autorisée

Comme artiste, Mourin est aussi connue pour sa défense des droits des femmes. Une évidence dans sa nouvelle série :

Un autre thème récurrent est celui de la femme qui allaite, car je n'arrive pas à croire qu'un acte aussi aimant, qui nourrit et élève, que l'allaitement soit souvent considéré en société comme un acte dérangeant et “obscène”. Les mères méritent d'être aimées et encouragées. Dans la série Mother GAIA, l'allaitement symbolise la façon dont la Terre-mère pourvoit à nos besoins, nous nourrit et nous donne notre subsistance.

Mourin conclut en appelant à une action urgente pour arrêter la destruction de la planète.

Les gens doivent se rappeler combien la Terre-Mère donne pour que tous puissent vivre et être sustentés ! Comment s'étonner qu'elle finisse par réagir contre l'orgueil démesuré, l'imprévoyance et l'égoïsme de l’humanité ? Nous sommes tous dans le même bateau, et si l'humanité poursuit à l'allure que nous observons, ce sera à notre propre péril !

En Gratitude – Acrylique et encre à l'huile sur toile – 91,4×61 cm. Copyright Jennifer Mourin – 8 septembre 2017. Utilisation autorisée

Les peintures de Mourin font partie de l'exposition collective au Centre d'Art Hin Bus Depot à Penang, Malaisie [jusqu'au 10 octobre].

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site