Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Un site de désinformation relie faussement le futur chancelier autrichien et le philanthrope George Soros

Capture d'écran de l’agrégateur macédonien Time.mk affichant des liens vers des articles propageant les fausses informations d'une interdiction par Sebastian Kurz des fondations Soros en Autriche. Cliquer pour agrandir.

Note de la rédaction : Global Voices est bénéficiaire des Fondations Open Society.

Quelques jours après l'obtention par le parti de Sebastian Kurz de la majorité des suffrages aux élections en Autriche, ce qui fait de lui le futur chancelier, un fournisseur notoire de fausses nouvelles a répandu la désinformation que sa première mesure prise est l'expulsion hors du pays des Fondations Open Society, l'organisation philanthropique du milliardaire hongrois-américain George Soros.

L’article, publié le 19 octobre par un site web du nom de YourNewsWire.com, est une invention pure et simple. M. Kurz n'a pas encore pris ses fonctions, il le fera en novembre, et il n'a donc pas pu ordonner aux Fondations Open Society de “cesser et arrêter leurs activités en Autriche”. Et de toute façon, les Fondations Open Society n'ont pas de bureaux en Autriche.

Comme le relève Media Matters for America, un organisme de suivi des médias basé aux USA, YourNewsWire répand souvent la désinformation et a été accusé d'être un intermédiaire du gouvernement russe :

YourNewsWire est classé comme un “mandataire” de la Russie par l’East StratCom Task Force de l'Union Européenne, un groupement tactique créé pour contrer la propagande russe. Joel Harding, agent du renseignement américain et expert de la propagande du Kremlin, a de même indiqué que le site est “utilisé par les Russes comme un site proxy pour propager la désinformation.” Ce site est l'un des colporteurs les plus en vue de fausses nouvelles à recevoir les coches de vérification de Facebook, ce qui lui accorde un niveau de légitimité permettant la diffusion de ses récits truqués. La vérification contribue aussi à l'argument que Facebook est impuissant quand il s'agit de combattre l'influence russe dans la politique américaine.

L'histoire particulière Kurz-Soros a été diffusée sur les médias sociaux et d’autres sites prétendant combattre “le nouvel ordre mondial”. Soros est un personnage controversé, et sa philanthropie progressiste promouvant des sociétés ouvertes est souvent diabolisée dans certains cercles d'extrême-droite, et figure même dans les théories complotistes de domination mondiale.

Ceci n'est pas le premier essai de désinformer en mettant en rapport Kurz et Soros, mais fait intéressant, le précédent exemple tentait de présenter le futur chancelier autrichien comme un pion de l'homme d'affaires. Comme le rapportait le 15 octobre le journal britannique The Guardian :

Le scandale du Schmutzkübel (seau de boue), qui a secoué la politique autrichienne il y a deux semaines, était centré sur au moins deux sites Facebook postant des images et vidéos Photoshoppées qui accusaient Kurz de secrètement paver la voie à une nouvelle vague d'immigration en provenance de pays islamiques, et de faire partie du “douteux réseau politique” du financier hongrois-américain George Soros.

La désinformation emprunte le web macédonien

Les politiciens d'extrême-droite et leurs sympathisants dans les Balkans ont célébré la victoire électorale de Kurz et du Parti populaire autrichien (ÖVP), trouvant dans cette victoire la preuve que leur cause est populaire. La prédominance de l'ÖVP pourrait aussi apporter un bénéfice tangible en termes d'influence sur les institutions de l'Union Européenne.

Toutefois, la désinformation liant l'allié qu'ils perçoivent en Kurz à leur ennemi juré désigné Soros semble avoir laissé de marbre les médias sous leur contrôle, à l'exception de la Macédoine.

En Macédoine, seuls les médias appartenant à la machine de propagande de l'ex-parti au pouvoir VMRO-DPMNE ont tenté de pousser la fausse information Kurz-Soros, en l'intégrant à leur opération permanente de promotion de théories du complot centrées sur Soros.

Le VMRO-DPMNE a reçu ces dernières années un soutien diplomatique ouvert de la Russie, et l'un de ses propagandistes a même été décoré par Poutine en 2015. A plusieurs reprises pendant les campagnes électorales des dernières années, Kurz s'est rendu en Macédoine pour leur apporter son soutien dans le cadre de leur coopération au sein du Parti populaire européen.

Une recherche par le principal agrégateur d'information du pays, Time.mk, qui ne couvre que 160 environ des sites les plus influents de Macédoine (sur plusieurs milliers), fait apparaître que trois organes de médias ont répété l'article de YourNewsWire, et qu'ils sont directement possédés par des dirigeants du parti ou leurs amis proches.

Une recherche  Google avec les mots “Soros” et “Kurz” affiche de nombreux articles basés sur la récente fake news. Cliquer pour agrandir.

Les articles ont été relevés ensuite par des sites plus petits, qui peuvent être rangés en deux catégories. Dans la première, des blogs d'extrême-droite qui promeuvent des positions pro-VMRO-DPMNE, c'est pourquoi sur un de ces sites l'article de YourNewsWire a été titré “Voici comment les Sorosoïdes finissent dans un pays normal : le nouveau chancelier autrichien Sebastian Kurz chasse Soros d'Autriche.” Le terme “Sorosoïdes” est une invention des propagandistes du VMRO-DPMNE pour désigner et cibler les dissidents pendant leur règne.

Dans la seconde, on trouve des sites web qui se disent à thèmes, par exemple, une ressource sur la religion chrétienne. De tels sites ne s'affichent pas comme des sources d'informations politiques, et leur rédaction est la plupart du temps anonyme.

Dans un des cas, l'essentiel du contenu du site consiste en conseils sur l'observance d'une fête particulière, ou comment se purifier des démons de Halloween par un pèlerinage à un certain monastère, organisé par un voyagiste annonceur. Mais un rédacteur du site web, qui signe “Christ” (Hrist), a jugé nécessaire de désinformer les lecteurs que “Kurz expulse Soros – le prochain sera Rothschild !!!”, allusion à la célèbre famille de banquiers qui figure si souvent dans les théories du complot antisémites.

Aucun des organes de médias ayant diffusé la fausse information n'a publié de rectificatif ou de rétractation, bien que les utilisateurs de médias sociaux aient réagi à presque tous les exemples de partages.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site