Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Campagne d'outre-tombe : Sur le réseau social russe Vkontakte, des messages pro-Poutine d'utilisateurs décédés

Des centaines de messages pro-Poutine identiques ont été postés sur le réseau social russe Vkontakte. De nombreux utilisateurs dont les comptes ont publié ces messages sont décédés. Collage de l'auteur Alexey Kovalev

Au lendemain de la conférence de presse annuelle de Vladimir Poutine le 6 décembre, lors de laquelle il a finalement annoncé qu'il se présenterait à la présidentielle de 2018, Vkontakte, le grand réseau social russe, était submergé de messages à la gloire du président. Des citations de la conférence de presse ont été postées par des centaines d'usagers de Vkontakte sous le hashtag #ПутинКрут (#PoutineEstSuper).

Le hic : beaucoup de ces usagers sont morts depuis longtemps. Ceux qui connaissaient de leur vivant les propriétaires de ces comptes Vkontakte ressuscités ont été choqués de voir les pages de leurs parents et amis reprendre du service des mois ou années après leurs ultimes messages.

Une femme dont le compte Vkontakte arborait un récent message pro-Poutine n'avait rien publié depuis des années. Il y a quelques jours pourtant, son profil a soudain repris vie, avec une citation de Poutine dotée du hashtag #ПутинКрут sur plusieurs pages de communautés Vkontakte. Quelqu'un, probablement de sa famille ayant toujours accès à son compte, a posté un message informant ses abonnés que Liudmila est décédée en 2013.

La plupart de ces comptes Vkontakte appartenant à des Russes trépassés et qui s'étaient mis à poster des messages pro-Poutine ont été promptement suspendus. Sollicitée par des journalistes pour commentaire, la direction de Vkontakte a répondu que ces comptes avaient été piratés par des inconnus.

On ne s'étonnera pas que beaucoup d'internautes russes restent blasés face à cette tactique électorale contestable :

Cette histoire de publications en masse avec le mot-dièse #ПутинКрут sur Vkontakte par des comptes de personnes décédées est tellement sale que je ne peux même pas imaginer ce qu'ils vont inventer quand la campagne commencera officiellement. De toute façon, on a déjà touché le fond depuis longtemps.

“On a trouvé sur le réseau social russe des messages avec le hashtag #ПутинКрут émanant de gens morts depuis longtemps”.
C'est ça le véritable soutien populaire : même les morts sont pour le tsar.

Beaucoup d'images avec les citations de Poutine postées par les comptes d'usagers décédés portaient le logo de Molodaïa Gvardiya (La Jeune Garde de Russie Unie), la branche jeunesse du parti au pouvoir. Dans sa réponse aux questions des journalistes sur l'incident, la porte-parole de l'organisation Anna Rogatcheva a nié toute implication et attribué les messages “zombies” à des ‘provocateurs anonymes’. 

Le passé de Jeune Garde comme mouvement de jeunesse pro-Poutine est entaché de controverse. En 2010, deux militants, dont l'un devint par la suite député au parlement russe, ont été découverts allumant un bosquet et faisant semblant de l'éteindre tout en tweetant frénétiquement— ceci pendant une série nationale d'incendies de forêts.

Un des chefs du mouvement, qui exerce aujourd'hui une fonction de premier plan dans le parti au pouvoir, est soupçonné d'avoir ordonné une agression violente contre un célèbre journaliste.

Se remémorant la réputation loin d'être sans tache de Molodaïa Gvardia, peu se sont laissé convaincre par l'explication de la porte-parole Rogatcheva :

\La Jeune Garde de Russie Unie a déclaré n'avoir aucune part à la diffusion des messages de profils de personnes décédées\
Qui en douterait. Ben voyons, les morts ont ressuscité avec leurs faux, juste pour exprimer sur les réseaux leur amour du chef. Ça rappelle exactement “Les Âmes mortes [le célèbre roman de Gogol]. Une farce 😬

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site