Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Comment certains musiciens redessinent l'image de la scène musicale latino-américaine (première partie)

Capture d'écran de la série "LiveYourMusic" réalisée par le média chilien en ligne Pousta en collaboration avec la marque de bière Heineken. En premier plan, le musicien et producteur électronique Valesuchi montre son lieu de travail. Disponible sur Youtube.

Capture d'écran de la série “LiveYourMusic” réalisée par le média chilien en ligne Pousta en collaboration avec la marque de bière Heineken. Au premier plan, le musicien et producteur électronique Valesuchi montre son lieu de travail. Disponible sur Youtube.

Internet est devenu un moyen d'explorer et d'expérimenter de nouvelles musiques de différentes parties du monde. En Amérique latine, une série de vidéos en ligne met en lumière les musiciens qui offrent un nouveau regard sur la scène musicale de la région.

Ces nouveaux musiciens sont au centre de la série “Live Your Music” réalisée par le média chilien Pousta en collaboration avec la marque de bière Heineken. Chaque épisode se concentre sur différents musiciens qui réfléchissent aux difficultés de faire de la musique électronique au Chili, à l'explosion des médias en ligne et aux images des sexes qui doivent changer.

Le premier épisode, intitulé “Internet“, recueille ces témoignages et nous présente le paysage coloré de la nouvelle scène musicale électronique chilienne. Il expose également les difficultés qui existent dans le monde de la musique, telles que les limitations économiques et les changements rapides qui se produisent dans cette scène émergente.

Pour Leo Prieto :

No es que la tecnología creó un nuevo tipo de artista o de músico, sino que ellos siempre habían estado. La tecnología simplemente era lo que hacía falta para que pudieran llegar a la audiencia que hace rato los estaba esperando.

Les technologies n'ont pas créé un nouveau type d'artiste ou de musicien ; ils ont toujours été là. Ces technologies étaient juste ce qui manquait afin qu'ils puissent atteindre un public qui les attendait depuis un moment.

“N'importe qui avec un ordinateur et de bonnes idées peut le faire”

Machines ” examine les différentes façons dont les musiciens explorent leur propre son. Ils montrent les complexités qu'on peut trouver dans différents systèmes de son et que les sons peuvent être extraits de nombreuses sources – même de Game Boys.

Selon Vicente Sanfuentes :

Falta reescribir un poco la imagen de lo que es el músico electrónico. Estamos acostumbrados a que el músico electrónico sea hombre, lampiño, tecnológico, medio gringo, con tufo alemán […] No estamos interesados en que la música siempre sea creada por una parte de la sociedad, creemos que la voz artística le pertenece a todos. Creemos que cualquiera en su casa que tenga un computador y que tenga buenas ideas puede hacer esto. […] Es importante que se abra la imagen [de la música electrónica] que se cambie un poco de lugares, también, y que deje de tener ese tufo mecánico clase alta que tiene y que pase a ser vehículo de otras ideas.

Nous avons encore besoin de redessiner l'image du musicien électronique. Nous sommes habitués à ce que les musiciens électroniques soient des hommes, chauves, férus de technologies, moitié gringo avec un relent allemand […] Ça ne nous intéresse pas que la musique soit toujours créée par une seule partie de la société, nous croyons que la voix artistique appartient à tout le monde. Nous croyons que quiconque possède un ordinateur et de bonnes idées peut le faire […]Iil est important que l'image [de la musique électronique] s'ouvre et change un peu de lieux, afin de ne plus avoir ce relent mécanique élitaire et commencer à transmettre d'autres idées.

“Scénarios” explore la dimension partagée de la musique. Il met en lumière les expériences qui sortent des festivals, des bars ou même des fêtes illégales. Pia Sotomayor souligne la magie spéciale à l'intérieur des fêtes électroniques au Chili :

Nosotros antes de ser productores de música somos fanáticos de la música en un 100%. Lo he dicho mil veces y lo digo muy honestamente, las fiestas en Chile logran un nivel de éxtasis demasiado importante.

Avant d'être producteurs de musique, nous sommes 100% fans de musique. Je l'ai dit mille fois et je le dis en toute honnêteté – les fêtes [électroniques] au Chili atteignent un incroyable niveau d'extase.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site