Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Instantané culturel N°6 : Honneur

Honorez-les,” par LucasHimo sur Flickr (CC BY-ND 2.0).

Qu'est-ce qui vous vient immédiatement à l'esprit quand vous entendez le mot honneur ? La réponse à cette question peut différer selon la nature des médias que vous consommez habituellement. Dans ce nouveau numéro des Instantanés culturels, nous explorons la façon dont le terme honneur est utilisé dans les principaux médias des États-Unis et du Pakistan.

Pourquoi ces deux pays ? Nous avons choisi d'analyser les médias des États-Unis parce qu'ils parlent régulièrement du Pakistan, et ceux du Pakistan car des événements récents liés aux questions d’honneur ont fait la une dans le monde entier. C'est également l'un des pays musulmans les plus couverts par les médias occidentaux, et à ce titre nous avons pensé qu'il serait intéressent d'examiner le contraste dans leur couverture de ce terme.

Le Larousse donne plusieurs définitions [fr] de l’honneur : en français, c'est un nom qui représente avant tout un “ensemble de principes moraux qui incitent à ne jamais accomplir une action qui fasse perdre l'estime qu'on a de soi ou celle qu'autrui nous porte”. En anglais, c'est aussi un verbe [honorer est “to honour”, NdT] qui signifie “respecter, rendre hommage, révérer”.

Afin de nous donner une meilleure idée de son usage quotidien, nous avons effectué une recherche dans la base de données de Media Cloud parmi les articles publiés entre 2015 et 2017 contenant les mots honor et honour [orthographes américaine et britannique correspondant toutes les deux à la fois au nom et au verbe, NdT]. Dans quelle mesure les médias populaires parmi les lecteurs américains et ceux, de langue anglaise, parmi les lecteurs pakistanais, diffèrent-ils… ou pas ?

Illustration des sujets qui apparaissent en compagnie du mot honneur, en ordre de prévalence, dans un échantillon d'articles de la collection de Media Cloud pour les médias américains en ligne les plus importants, entre 2015 et 2017. (voir la requête originale).

Aux États-Unis : “mémorial”, “vétérans” et “vigile”

Comme l'illustration précédente le montre, plusieurs mots-clés intéressants sont associés au terme honneur. Dans cette analyse, nous nous sommes concentrés sur un petit nombre d'entre eux et quelques interprétations possibles. Dans les médias américains, l'honneur est souvent associé à la fierté, aux célébrations et au respect des désirs de quelqu'un, parfois de manière inattendue :

Ces deux dernières années, les médias tournés vers les États-Unis ont publié plus de 155.000 articles contenant le mot honneur. Parmi les mots-clés qui ont retenu notre attention figurent mémorial, vétérans et veillée.

Quel type de mémorial ? Les sujets de premier plan sont la guerre du Vietnam et les tueries d'Orlando et de Virginie. Ces articles se réfèrent à des événements violents et utilisent le terme honneur pour rendre hommage aux survivants et aux victimes d'attaques, dont la fusillade de juin 2016 dans une boîte de nuit gay à Orlando et une cérémonie d'hommage aux vétérans au cimetière national d'Arlington pour Memorial Day [fr].

Honorer est également utilisé dans de nombreux articles sur les vétérans, les survivants d'attaques violentes et les héros ou ceux que le public tient en haute estime.

D'une manière générale, il est frappant de constater que lorsqu'il s'agit de couvrir des événements violents comme des fusillades ou des attaques terroristes, le mot honneur est principalement lié à l'action de rendre hommage aux victimes et aux survivants.

Au Pakistan : “martyrs”, “armée” et “victimes”

Cette association entre les victimes et l'honneur est également prononcée dans les médias pakistanais anglophones. Martyrs, armée et victimes figurent parmi les mots associés les plus fréquents.

Illustration des sujets qui apparaissent aux côtés du terme honneur, en ordre de prévalence, dans un échantillon d'articles issus de la collection des médias anglophones centrés sur le Pakistan de NewsFrames entre 2015 et 2017. (requête originale sur Media Cloud).

Ces deux dernières années, les médias ciblés sur le Pakistan ont publié au moins 11.185 articles contenant le mot honneur.

Les articles sur l'armée et les soldats y occupent une place importante. La corrélation avec le terme martyrs révèle des articles sur les soldats et les citoyens morts suite à des attaques terroristes. Ainsi, cet article sur la pilote de l'armée de l'air pakistanaise Maryam Mukhtar, morte dans un accident d'avion pendant une mission d’entraînement, est un exemple typique.

Une analyse de ces articles montrent que les tueries (killings), les victimes et la violence sont des termes de premier plan dans les médias pakistanais comme dans les médias américains. En revanche, les deux écosystèmes médiatiques ont aussi inclus l'honneur dans des articles sur des tueries ou des crimes perpétrés par des hommes musulmans dans leur couverture de la violence au Pakistan ou dans d'autres pays d'Asie du Sud-Est.

Par exemple, les articles sur les tueries et le Pakistan dans les médias américains ont beaucoup parlé de Sharmeen Obaid-Chinoy. Mme Obaid-Chinoy est une réalisatrice de documentaires primée aux Oscars qui a réalisé un film sur la survivante d'un crime d'honneur. D'autres termes spécifiques au Pakistan incluent murdered [assassiné(e)], raped [violé(e)] et families [familles].

Au Pakistan, un crime d'honneur est généralement défini comme “le meurtre d'une personne par un membre de sa famille, provoqué par la conviction que la victime a déshonoré la famille.”

Similitudes et différences

Une interprétation de ces données nous amène aux similitudes entre la couverture des médias américains et pakistanais des événements concernant les victimes et les héros, comme les vétérans et les martyrs. Cependant, contrairement aux États-Unis, l'usage du mot honneur au Pakistan suggère que des actes de violence permettent de restaurer l'honneur de leurs auteurs et indique peut-être une divergence entre les deux pays dans l'utilisation de ce terme.

Pour déterminer si l'expression crime d'honneur représente une différence significative de contextes culturels uniques, il nous faudra examiner ces données de plus près : nous y reviendrons dans de prochains articles.

Cette première étude nous aide en attendant à poser des questions mieux ciblées sur les différences et similitudes culturelles. Ainsi, l'usage du mot honneur aux États-Unis et au Pakistan soulève une question intéressante : le sens de l'honneur existe-t-il vraiment en dehors des rhétoriques de guerre et de violence ?

Voici quelques articles de Global Voices sur le sujet : bonne lecture !

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site