Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Les énigmes du festival des lanternes déjouent et font enrager les autorités de censure chinoises

Lanterne-dragon via Wikipedia. CC-BY 2.0

浮世三千,
吾愛有三。
日,月與卿。
日為朝,月為暮,
卿為朝朝暮暮。

J'aime trois choses dans ce monde.
Le soleil, la lune et toi.
Le soleil pour le matin, la lune pour la nuit,
Et toi pour toujours.

Le poème ci-dessus a été diffusé sur un de mes groupes WeChat pendant la Fête des Lanternes [fr] le 2 mars 2018, et a été immédiatement considéré comme une énigme de Lanterne à décoder. Tout le monde dans le groupe sait que c'est une raillerie de la récente proposition d'amendement constitutionnel [fr] présentée par le Parti communiste chinois (PCC) concernant l'abolition de la limite de deux mandats à la présidence de l’État.

Bien sûr, personne n'a publié de réponse, sachant que cela déclencherait le webcenseur. Ils ont juste mis un pouce vers le haut. Cette énigme de lanterne est juste l'un des nombreux exemples de tentatives récentes des internautes chinois pour contourner la censure sur l'amendement constitutionnel. Voici comment : la réponse à l'énigme est un nouveau terme – “Xi pour toujours” (Xi 到 永遠) – qui, depuis que la proposition de modification constitutionnelle a été rendue publique le 25 février 2018, remplace l'expression commune de “Pour toujours et à jamais” (直到 永遠).

L'annonce a été faite le 25 février. Le Comité central du PCC a suggéré de supprimer une ligne de la constitution du pays qui stipule que le président et le vice-président “ne doivent pas servir plus de deux mandats consécutifs”. La proposition ouvrirait la voie au président chinois Xi Jinping pour régner indéfiniment.

Afin d'empêcher les gens de commenter et de critiquer l'abolition de la limite de la présidence à deux mandats, le webcenseur chinois a imposé une liste ridiculement longue de termes et d'expressions censurés. China Digital Times a, à ce jour, enregistré environ 60 termes censurés, dont les suivants :

  • Le rêve de l'empereur (皇帝 梦) – Le titre d'un film animé de marionnettes en 1947
  • Culte de la personnalité (个人 崇拜) – En savoir plus sur la campagne de création d'images qui a été régulièrement cultivée par les médias d’État au cours du premier mandat de Xi
  • Longue vie (万岁) – Littéralement “dix mille ans”
  • Monter sur le trône (登基)
  • Yuan Shikai (袁世凯) – Chef de guerre influent à la fin de la dynastie Qing, Yuan devint le premier président officiel de la République de Chine nouvellement établie en 1912. En 1915, il rétablit brièvement la Chine en tant que monarchie confucéenne.
  • Réforme des cent jours (戊戌 变法) – Un mouvement de réforme raté de la dynastie des Qing par l'empereur Guangxu, annulé par un coup d'État mené par les partisans de l'impératrice douairière Cixi
  • Ferme des animaux (动物 庄园)
  • Système pour la vie (终身制)
  • Émigré (移民) – Suite à l'information, Baidu a constaté un pic massif de recherches sur ce mot
  • Sans vergogne (不要脸)

Les énigmes sont devenues un moyen courant d'éviter de tels pièges. La part du lion d'un tel jeu de mots intelligent circule sur les forums de discussion, bien que certains internautes aient osé s'aventurer dans le domaine public, utilisant la plate-forme chinoise de questions-réponses la plus populaire, Zhifu, pour tromper le webcenseur. Les gens croient que ce genre d'actes courageux sont ce qui a finalement conduit à une suspension de sept jours de l'application de Zhifu de tous les magasins d'applications.

Selon l'avis de l'Administration du cyberespace du 2 mars 2018 (via China Digital Times) [lien interrompu):

En raison du laxisme de la surveillance et de la diffusion d'informations illégales, l'application ‘Zhihu’ doit être suspendue des magasinss d'applications pendant sept jours, conformément aux lois et réglementations en vigueur. Plus précisément, la période de suspension commence à 15h00 aujourd'hui et se terminera à 15h00 le 9 mars.

L'avis ne précisait pas ce qu'était exactement l'information illégale, ni pourquoi une punition aussi sévère était imposée à une plate-forme qui avait revendiqué la loyauté envers le PCC en créant des branches du parti sur son site. Depuis que l'annonce a été signalée comme urgente pendant la fête des Lanternes, des internautes ont renvoyé à un fil pertinent de questions-réponses :

問:客車司機連續疲勞駕駛不換班,作為乘客應該怎樣做?

Question : Si le conducteur continue malgré la fatigue, sans changer de poste, que devraient faire les passagers ?

Cette réponse, écrite avec des expressions communes qui apparaissent dans la propagande politique, était la plus “aimée” de toutes celles qui ont été suggérées :

答:在重大事項上堅決與司機保持高度一致,這是實踐反復證明了的根本利益之所在,司機無疑最有能力把握全局,在立足現實的基礎上展望未來,帶領我們建設安全和美好…

Réponse: Dans un incident crucial, nous devons être déterminés et rester avec le conducteur; c'est un intérêt fondamental qui a été prouvé par la pratique. Le pilote, sans doute, est la personne la plus capable qui contrôle la situation. Se positionner dans la réalité de l'anticipation du futur [le conducteur], nous conduirait à construire un environnement sûr et lumineux …

Bien que le lien entre le chauffeur et le président chinois Xi Jinping ne soit pas direct, la majorité des lecteurs chinois ont réussi à déchiffrer l'énigme et à en rire. Bien sûr, ce sens de l'humour n'est pas partagé par l'Administration du cyberespace.

En réponse à cette suspension, Zhifu a promis de renforcer davantage son dispositif d'autocensure. En fait, dans les quelques jours qui ont suivi l'annonce de la proposition d'amendement constitutionnel, il a supprimé plus de 40.000 informations nuisibles et suspendu 1.200 comptes d'utilisateurs.

Néanmoins, l'avis de suspension de sept jours indique que même le loyaliste auto-censuré n'a pas satisfait les attentes de la nouvelle ère..

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site