Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Mariages au Bangladesh : les temps changent, le menu aussi

Jeunes mariés posant pour la photo de mariage. Photographie de Sanim Haque. Reproduite avec autorisation.

Tout le monde aime les mariages, et si vous êtes amateur de bonne chère, ne manquez pas une opportunité d'assister à un mariage bangladais. Quand on sait à quel point les Bengalis aiment leur cuisine, il n'est pas étonnant qu'ils redoublent d'efforts lors des festivités de mariage.

La saison des mariages au Bangladesh s'étend habituellement de décembre à janvier, quand la température se rafraîchit. Un menu de noces typique comprend entre autres des plats comm le pulau, le biryani, le poulet rôti, le korma, le kebab, le rezala [en] et le borhani. Des yaourts sucrés, du payesh, du jorda et différentes sortes de confiseries font partie des desserts. Quand le marié arrive, il est accueilli avec du sorbet et des bonbons.

Il y a encore quelques dizaines d'années, les mariages étaient organisés à la maison ou dans le quartier, et la famille et les amis y servaient les invités. Aujourd'hui, les festivités ont plutôt lieu dans une salle des fêtes ou d'autres salles similaires où chefs et services professionnels de restauration se chargent de la nourriture. Le romancier et journaliste Iraj Ahmed se rappelle [bn] son enfance:

গলির মুখে লাল, সাদা আর সবুজ মেশানো কাপড়ের গেট। চনমনে রোদের মধ্যে হয়তো বাড়ির ভেতরের উঠানে বিরিয়ানির হাঁড়ি চড়েছে ইটের চুলার ওপর, লাকড়ির ধোঁয়ায় চারদিক অন্ধকার। ছাদে টানানো ত্রিপল অথবা সামিয়ানার নিচে ভাঁজ খুলে বসানো হয়েছে হালকা খয়ের রঙের চেয়ার, টেবিল। অনেক মানুষের ব্যস্ত ছোটাছুটি, কিছু মানুষ দুপুরের রোদে উদোরপূর্তি শেষে কাপড়ে ঝোলের দাগ মেখে বের হয়ে গলির মোড়ের দোকানে গলায় ঢালছে সেভেন আপ অথবা চিবাচ্ছে পান। বাতাসে ভাসছে কেমন এক আনন্দের সুর। বলছি অনেক বছর আগে এই ঢাকা শহরে বিয়ের অনুষ্ঠানের কথা।

Il y avait un immense portail recouvert de tissu rouge, blanc et vert au début de l'allée (pour accueillir les invités). Sous un soleil de plomb, d'énormes marmites remplies de biryani reposaient sur des poêles en brique improvisés. L'endroit était rempli de la fumée de feu de bois des poêles. Sur le toit, des tables et des chaises gris clair étaient disposées sous la bâche. On pouvait voir des gens s'affairer comme des abeilles industrieuses. Et on pouvait en voir certains sortir de ce décor le ventre plein, des taches de curry sur leurs habits de fête. Ils se dirigeaient nonchalamment vers l'épicerie de quartier pour acheter un Seven Up (la boisson) ou un paan. L'air était rempli de joie. Voilà à quoi ressemblait un mariage typique à Dacca, il y a bien des années.

À l'époque, les gens considéraient qu'il était impoli de servir de la nourriture de traiteur aux invités. Aujourd'hui cependant, la réalité des temps modernes semble s'imposer. Siddhratha Mukhopaddhay [bn], du Bengale-Occidental en Inde, aborde les changements dans les mariages bangladais :

এখন অবশ্য নিজেদের ক্ষমতা মত গৃহকর্তা ক্যাটারারের হাতে এই সব দায়িত্ব সঁপে দিয়ে নিশ্চিন্তে থাকতে চান৷ আসুন বসুন বলে খাওয়ানোর মানসিকতা বদলেছে ৷ আগে তো বাড়ি এসে নিমন্ত্রণ না করলে অনেকে আসতেনই না৷ কর্মব্যস্ততার কথা মাথায় রেখে এখন তো ফোন অথবা ফেসবুক- হোয়ার্টস অ্যাপ মারফতও নিমন্ত্রণ গ্রহণ করা হচ্ছে।

Maintenant, les hôtes veulent s'assurer de l'hospitalité en déléguant toute la responsabilité aux traiteurs. La tendance à servir les invités soi-même a changé. Avant, les invités ne venaient pas au mariage s'ils n'étaient pas invités en personne, lors d'une visite chez eux. Maintenant, cela se fait parfois par téléphone et les gens acceptent même des invitations de mariage sur Facebook ou Whatsapp !

Un aperçu du nouveau menu du repas de noces bangladais

La façon de célébrer les mariages a changé, mais aussi les plats servis aux noces dans la cuisine bangladaise. Avant, des plats simples comme un riz pulau au poulet rôti, un rezala (curry) de mouton épicé, du boeuf frit, des tikias (steak haché de mouton), de la salade avec des tomates et des concombres, un borhani, et des desserts comme un jorda ou un riz au lait, étaient habituellement servis. Maintenant, des plats plus complexes et sophistiqués tel que le biryani, issu de la cuisine moghole [en], apparaissent de plus en plus sur les menus.

Il existe même un arrangement spécial pour le marié : dans les familles aisées, la norme est de lui servir, ainsi qu'à son entourage, un agneau rôti entier.

Le marié est accueilli avec des confiseries. Photographie de Sanim Haque. Reproduite avec autorisation.

L'agneau entier rôti

Le marié est servi. Photographie de Sanim Haque. Reproduite avec autorisation.

Le pulau nature

Ce plat principal populaire était habituellement servi à presque tous les mariages bengalis. Le pulau nature est réalisé à base de riz parfumé (basmati, chinigura etc.) d'oignons, de piments verts, de petits pois, de ghee (beurre clarifié) et comprend parfois d'autres ingrédients. Il est servi avec un rôti et un curry (dans des plats séparés).

Le pulau nature, un plat simple de riz épicé. Photographie de Sanim Haque. Reproduite avec autorisation.

Le biryani

Servir un biryani, un plat de riz mélangé sud-asiatique, devient maintenant la norme. Des épices, du riz parfumé, de la viande (poulet, mouton, bœuf ou poisson), du ghee et d'autres condiments sont disposés en couches et cuits ensemble. À l'inverse d'un pulau (servi avec des plats de viande rôtie et de curry), le biryani est un plat complet comprenant de la viande et des épices (ainsi que des légumes).

A post shared by PaThaN swrov (@imfoysalpathan) on

Le rezala de mouton (curry épicé)

Le rezala de mouton [en] est un curry originaire du Bengale à base de mouton et de légumes. Il est habituellement servi avec un pulau ou du riz.

Rezala signifie mouton tendre en sauce. Vous vous souviendrez longtemps de sa saveur. C'est un des plats habituels au menu d'un mariage bangladais. Photographie de Sanim Haque. Reproduite avec autorisation.

Le poulet rôti

Le poulet rôti est un autre plat couramment servi aux mariages bangladais. Photographie de Sanim Haque. Reproduite avec autorisation.

Le tikia (steak haché de mouton)

Les tikias sont habituellement accompagnés de pulau ou de biryani. C'est donc un choix courant pour le repas de noces.

Des tikias, un plat fréquemment servi aux mariages. Photographie de Sanim Haque. Reproduite avec autorisation.

Le borhani

Le borhani est une boisson au yaourt mélangé à des feuilles de menthe, du poivre, des piments verts et de l'eau. Il aide à digérer la nourriture riche servie aux mariages.

A post shared by Maisur (@abumaisur) on

Le jorda

Le riz jorda est un dessert typique des mariages.

Le riz jorda est fait avec du riz, du ghee, du sucre, du safran ou du jus d'orange et d'autres condiments. Photographie de Sanim Haque. Reproduite avec autorisation.

Le paan

Le paan est une mixture de feuilles de bétel, de noix d'arec, de feuilles de tabac et d'autres épices.

Servir des paans après le repas est une très vieille coutume nuptiale. Photographie de Sanim Haque. Reproduite avec autorisation.

Bien que les plats servis aux mariages bangladais aient commencé à changer, une chose reste sûre : ils sont délicieux.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site