Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

La langue acadienne étend ses frontières en ligne grâce aux mèmes

Mème créé par l'utilisateur Twitter @LangueAcadienne dans la langue acadienne française. Traduction : “Quand tu trouves enfin l'équivalent acadien d'un mot anglais ou français.”

En 2018, le français acadien est l'une des langues participant au Défi du mème de la langue maternelle [en] avec des mèmes créés par notre partenaire @LangueAcadienne, un défenseur de l'acadien basé au Nouveau-Brunswick, au Canada.

Comme son nom l'indique, le français acadien dérive du français à travers la colonisation de la côte nord-est du continent américain par les Français aux XVIIe et XVIIIe siècles. L'Acadie était le nom d'une des anciennes colonies françaises de l'Amérique du Nord, avec le Canada et la Lousiane (bien qu'elles aient alors eu des frontières très différentes de celles que nous connaissons aujourd'hui). En termes modernes, l'Acadie correspondrait le mieux aux provinces canadiennes de la Nouvelle-Écosse, du Nouveau-Brunswick et de l'Île-du-Prince-Édouard. Il existe également une diaspora acadienne, principalement due à la déportation des Acadiens de 1755-1763 et à des migrations économiques plus récentes.

Dans une interview avec Rising Voices, l'utilisateur principal derrière le compte @LangueAcadienne, qui préfère rester anonyme, nous en dit un peu plus sur sa langue et sa participation au Défi #MemeML.

Rising Voices : Quel est l'état actuel de votre langue à la fois hors ligne et sur Internet?

To my knowledge, in its written form, there have only been a few literary authors throughout the years who have produced works in varying degrees of Acadian, one of the most well-known being Antonine Maillet. This may be explained by the fact that Acadia was a former French colony and thus Standard French was considered the proper language in formal communications and settings, while Acadian was considered an unrefined language, especially by outsiders.

In its spoken form, a lot of Acadian words, pronunciations and grammar have lost quite a bit of ground or have completely disappeared in the past century, due to lifestyle, social, cultural and economic changes, stigmatization and the growing presence of mass media. Due to these pressures and the fact that Acadians were scattered across English-majority provinces, the language and the people have been torn between Standard French and English, which has resulted in English assimilation for some and different varieties of Chiac for others.

Chiac is a creole-like language of relatively recent development that consists of a mix of old Acadian, English and modern French. It has been gradually taking the place Acadian once held in society, as younger generations leave Acadian aside. It is used informally to various degrees in different areas and can sometimes be seen used on Facebook, along with French and (mostly) English. There is a bit of literature and music produced in this language, as well as a few humour columns and a televised cartoon, but it remains quite marginalized, though I believe it to be in still better standing than Acadian. Though I understand the origins of Chiac and its place in society, it is my personal preference to advocate for the “original” Acadian, in all its varieties, as a unique and unifying language and identity for our scattered people.

This decline of Acadian, its lack of a presence online, on television and in society in general and the threats it is facing from other languages are all factors that motivated me to create Langue Acadienne.

À ma connaissance, sous sa forme écrite, il n'y a eu au cours des années que quelques auteurs littéraires qui ont produit des œuvres acadiennes à divers degrés, l'une des plus connues étant Antonine Maillet. Cela peut s'expliquer par le fait que l'Acadie était une ancienne colonie française et que le français standard était considéré comme la langue appropriée dans les communications et les cadres formels, tandis que l'acadien était considéré comme une langue non raffinée, surtout par les étrangers.

Dans sa forme parlée, beaucoup de mots acadiens, de prononciation et de grammaire ont perdu du terrain ou ont complètement disparu au cours du siècle passé, en raison des changements sociaux, culturels, économiques et de styles de vie, de la stigmatisation et de la présence grandissante des médias. En raison de ces pressions et du fait que les Acadiens sont dispersés dans des provinces à majorité anglophone, la langue et les gens ont été déchirés entre le français et l'anglais, ce qui a entraîné l'assimilation de l'anglais pour certains, [l'émergence de] plusieurs variétés de chiac pour d'autres.

Le chiac est un créole de développement relativement récent qui consiste en un mélange de vieil acadien, d'anglais et de français moderne. Il a graduellement pris la place de l'acadien dans la société, quand les jeunes générations ont délaissé l'acadien. Il est utilisé de manière informelle à divers degrés dans différents domaines et peut parfois même sur Facebook, avec le français et (surtout) l'anglais. Un peu de littérature et de musique sont produites dans cette langue, ainsi que quelques articles humoristiques et un dessin animé télévisé, mais il reste assez marginalisé, même si je crois que sa situation est encore meilleure que celle de l'acadien. Bien que je comprenne les origines du chiac et sa place dans la société, je préfère personnellement défendre l'acadien “original”, dans toutes ses variétés, comme une langue et une identité uniques et unifiées pour notre peuple dispersé.

Ce déclin de l'acadien, son manque de présence en ligne, à la télévision et dans la société en général ainsi que les menaces auxquelles il fait face de la part d'autres langues sont autant de facteurs qui m'ont motivé à créer @LangueAcadienne.

RV : Pourquoi avez-vous décidé de participer au Défi du mème de la langue maternelle?

Having looked into various regional minority languages and having lived in an area abroad where the regional minority language was celebrated (I lived in Galicia, where despite the constant presence and threat from Spanish, the people there were proud of their Galician language and had standardized it and made it official at the state/provincial level), I love the idea of promoting linguistic diversity in the world. Using modern Internet culture seems like a perfect way of raising awareness and promoting linguistic diversity both online and the in the real world and it fit perfectly with Langue Acadienne’s objectives and its content.

Ayant étudié diverses langues minoritaires régionales et ayant vécu dans à l'étranger, dans une région où la langue minoritaire régionale était célébrée (j'ai vécu en Galice, où malgré la présence constante et la menace de l'espagnol, les gens étaient fiers de leur galicien, l'ont normalisé et officialisé au niveau provincial), j'aime l'idée de promouvoir la diversité linguistique dans le monde. L'utilisation de la culture internet moderne semble être une façon parfaite de sensibiliser et de promouvoir la diversité linguistique en ligne ainsi que dans le monde réel et elle correspond parfaitement aux objectifs et au contenu de @LangueAcadienne.

RV : Qui voudriez-vous inviter à créer un mème dans cette langue?

I would like to encourage the whole Acadian community to create memes and any other type of content in Acadian. We are in desperate need for more. I’m sure the same can be said of the Mi’kmaq and Maliseet languages, so I encourage youth from those two communities to join the Meme Challenge as well. Internationally, I have seen content from l’Office du Jèrriais and l’Académie du Gallo, so I would like to challenge people who speak other regional languages in France to participate as well. It is always fascinating to see the similarities and differences between our sister languages.

Je voudrais encourager toute la communauté acadienne à créer des mèmes et tout autre type de contenu en Acadie. Nous avons désespérément besoin de plus de contenu. Je suis certain qu'il en est de même pour les langues micmac et malécite-passamaquoddy, alors j'encourage les jeunes de ces deux communautés à se joindre au Défi. Au niveau international, j'ai vu des contenus de l’Office du Jèrriais et de l'Académie du Gallo, donc je voudrais inviter les personnes qui parlent d'autres langues régionales en France. C'est toujours fascinant de voir les similitudes et les différences entre nos langues soeurs.

Trouvez plus de mèmes du Défi du mème de la langue maternelle dans une variété de langues mondiales en consultant le mot-clic #MemeML sur Instagram, Twitter ou Facebook. Il existe aussi un groupe Facebook pour le Défi, avec des contributions du monde entier.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site