Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

“L'Afrique et la poésie de l'actualité”: le tchat de Global Voices sur Twitter pour la Journée mondiale de la poésie

Le Tchat sur Twitter de Global Voices-Afrique subsaharienne célèbre le 21 mars 2018, Journée Mondiale de la Poésie.

Pour célébrer le 21 mars 2018, Journée mondiale de la poésie, l'équipe Afrique sub-saharienne de Global Voices a organisé sur Twitter une discussion sur le thème “L'Afrique et la poésie de l'information.”

En 1999, l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science, et la culture (UNESCO) a décrété le 21 mars Journée Mondiale de la Poésie en déclarant: “la poésie réaffirme notre humanité commune en nous montrant que partout dans le monde les individus partagent les mêmes sentiments et aspirations.”

A travers le monde, des poètes, des acteurs culturels, des écrivains, des linguistes, et des passionnés des langues de partout vont célébrer la journée par des lectures, des discussions, des publications, des récitals et ateliers pour promouvoir et célébrer la force de la poésie à affirmer une humanité partagée.

Nwachukwu Egbunike, community manager Global Voices Afrique subsaharienne, va modérer la discussion avec les intervenants Amanda Leigh Lichtenstein (États-Unis /Zanzibar), Njeri Wangari Wanjohi (Kenya )et Dami Ajayi (Nigeria).

Poète et éicrivaine indépendante, Lichtenstein (@travelfarnow) a travaillé sur une multitude de projets de promotion littéraire à Zanzibar, en Éthiopie, et aux États-Unis. Wanjohi (@kenyanpoet) est une poète et journaliste kényane féconde. Ajayi (@ajayidami), est un médecin nigérian, qui a récemment publié son deuxième recueil de poèmes intitulé Le corps d'une femme est un pays. Egbunike, également du Nigeria, est un poète publié avec un nouveau recueil intitulé Blazing Moon. 

Le tchat a commencé à 19h (Heure Afrique de l'Ouest, GMT +2) le mercredi 21 mars sur Twitter en utilisant le compte Global Voices Afrique subsaharienne @gvssafrica. La conversation sera centrée sur les liens entre la poésie et le journalisme avec une attention spéciale sur le continent africain.

Les poètes, des gardiens ou des prophètes ?

Les poètes sont-ils juste des gardiens de la poésie ou sont-ils habités par une muse? Pour beaucoup, le poète est un serviteur de la beauté. Et encore, d'autres font valoir que le poète est un prophète.

A quoi servent des mots fins et fleuris lorsque les poètes et leurs communautés sont sous les jougs de la tyrannie ? Les poètes qui font cause commune avec les oppresseurs ne tirent pas parti de la poésie au service de l'intérêt général. Sur un continent où règnent des dictateurs, un poète scrutateur de la vérité n'est pas un luxe.

Peut-être que le poète est complexe : un vase de beauté de même qu'un agent de vérité.

La poésie peut-elle être au service du journalisme ? Dans un monde de grosses manchettes, comment la poésie peut-elle humaniser l'information ? Que peuvent apprendre les journalistes des poètes, de la poésie, et ‘de la pensée poétique’ ?

“La paix si possible, la vérité à tout prix” Image de Stone Town, Zanzibar. CrédIt photo: Pernille Bærendtsen. Usage sous autorisation.

L'Afrique et la poésie de l'actualité

Sur tout le continent africain, des organismes comme Chimurenga et Badilisha Poetry X-Change (Afrique du Sud), Soma: Leisure, Culture, and Learning (Tanzanie), Kwani Trust (Kenya), The Port Harcourt Book FestivalAke Book Festival, Lagos Book and Art Festival (Nigeria), Hargeysa International Book Fair (Somaliland) and Writivism (Ouganda) sont juste quelques exemples à travers le continent de structures vouées à la promotion de la langue, de la littérature, et d'une culture de lecture.

Les ateliers, les festivals, les lectures et publications, et les séminaires conçus pour revigorer la création de la culture littéraire à travers le continent ont connu une hausse au cours des dix dernières années. Les poètes et les écrivains reconnaissent activement le profond ancrage de la poésie sur le continent et son unique capacité de renforcement des démocraties, de remise en question du statu quo, et de plaidoyer pour la liberté d'expression.

Tout dernièrement, ‘la poésie et l'actualité’ a fait ses propres titres avec les médias et les organisations explorant les recoupements entre les deux: Script de Nieman: Poésie et Journalisme narratif et NPR: NewsPoet: Écrire le Jour en Vers.

Les journalistes continuent de revenir sur l'idée ‘du poète témoin’, en faisant ressortir des caractéristiques plus profondes, plus nuancées et émotionnelles des récits derrières les grands titres et les nouvelles de dernière minute.

Ce sujet et bien d'autres seront abordés durant la discussion sur Twitter de Global Voices Afrique sub-saharienne.

Note : Amanda et Nwach sont membres de la Communauté de Global Voices en tant que rédactrice et contributeur. 

La section commentaires est fermée

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site