Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Le Népalais Kami Rita bat un record en escaladant l’Everest pour la 22e fois

Kami Rita Sherpa, 48 ans, est la personne au monde qui a escaladé le plus de fois le mont Everest. Photographie utilisée avec autorisation.

Sauf mention contraire, les liens de cet articles renvoient vers des pages en anglais.

Le guide de montagne Kami Rita Sherpa a atteint le sommet de l’Everest, le plus haut sommet terrestre, pour la 22e fois, battant le record d'Apa Sherpa et de Furba Tashi Sherpa, qui l’ont escaladé 21 fois chacun. C’est un record mondial.

Kami Rita, guide vétéran, a commencé son ascension avec neuf autres alpinistes chinois dans la nuit du mardi 15 mai 2018, et a atteint le sommet le mercredi 16 au matin.

L’agence d’exploration de l’Everest Seven Summit Treks, où il travaille en tant que guide de montagne, a annoncé son nouveau record mondial :

This morning 8:30 AM Kami Rita Sherpa made 22 successful ascents of Mt. Everest as a part of Seven Summit Treks Everest Expedition!

Congratulations to Kami Rita Sherpa!

8:30AM on 16th May 2018(Nepal time), Kami Rita summited the highest peak Everest (8,848m) for 22 times and broke the world record titled “Most ascents of Everest – Male.”

Ce matin à 8h30 Kami Rita Sherpa a accompli 22 ascensions réussies du mont Everest au sein d'une expédition de Seven Summit Treks !

Félicitations, Kami Rita Sherpa !

8h30 le 16 mai 2018 (heure du Népal), Kami Rita a atteint le sommet du mont Everest (8.848 m) pour la 22e fois et a battu le record du monde du « plus grand nombre d'ascensions de l'Everest – homme ».

Les Sherpa [fr] sont une ethnie tibétaine d’alpinistes très qualifiés et expérimentés, originaire des régions les plus montagneuses du Népal. Cependant, le terme est généralement utilisé par les non-Népalais pour désigner les guides et porteurs travaillant dans la région de l’Everest.

Le travail d’un guide sherpa inclut de préparer la route que les grimpeurs vont suivre, fixer les cordes, et porter le matériel d’alpinisme durant l’ascension. C’est un travail dangereux, mais qui peut rapporter jusqu’à 5.000 euros par saison, bien plus que le revenu moyen au Népal. Le gouvernement a rendu l’embauche de guides de montagne obligatoire pour les alpinistes étrangers.

Kami Rita est un sherpa du village de Thame, dans le district du Solukhumbu. Il a fait l'ascension de l’Everest pour la première fois en 1994. Alors qu’escalader le plus haut sommet du monde [fr] est habituellement une aventure unique pour les varappeurs et fans d’adrénaline, c’est devenu pour lui un rituel annuel.

Il a travaillé pendant longtemps en tant que guide professionnel pour alpinistes, pour Alpine Accents International, une agence de guides de Seattle. Il a récemment rejoint Seven Summits Treks, une des quelques d’entreprises népalaises qui opère régulièrement sur l’Everest.

Il a gravi la plupart des sommets de plus de 8.000 mètres de la chaîne himalayenne, dont le K2, le Cho Oyu, le Lhotse et l’Annapuma.

Avant d'atteindre son record sur l’Everest, il m'a dit :

Summiting Everest? It's just like another daily chore. These days we've technology and weather forecasting service which has made climbing Everest much easier.

Grimper l’Everest ? Ce n'est qu'une autre corvée quotidienne. Aujourd’hui on a de la technologie et des services de prévision météorologique qui ont rendu l’escalade de l’Everest bien plus facile.

Kami Rita n'était pas le seul Népalais à faire la une des journaux. Sa compatriote Lhakpa Sherpa a également escaladé le sommet pour la neuvième fois, battant son propre record : c'est le plus grand nombre d'ascensions par une femme au monde

Pour le moment, les deux autres alpinistes de premier plan de 2018 sont l'australien Steve Plain, qui a achevé l'escalade des sept sommets en un record de 117 jours, et le double amputé chinois Xia Boyu.

Pourtant, les tragédies de ces dernières années font que Kami Rita ne veut pas que ses enfants suivent son exemple et deviennent guides. De nombreux guides et porteurs locaux, dont des Sherpas, ont disparu dans les avalanches de l'Everest de 2014 et 2015.

Plus de 4.000 personnes ont escaladé le mont Everest plus de 7.000 fois. Et chaque année, la montagne majestueuse attire des centaines de candidats et les pousse à tester leurs limites.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site