Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Le coup d'envoi de la Coupe du monde fait oublier aux Russes les réformes annoncées des retraites et des impôts

Les supporters russes et étrangers fêtent ensemble la victoire du pays hôte sur l'Arabie saoudite lors de l'ouverture du tournoi le 14 juin. Photo: Capture d'écran Youtube DW

La coupe du monde de football a commencé officiellement le 14 juin, et les organisateurs attendent un million de visiteurs en Russie malgré l'émission par plusieurs pays d’avertissements aux voyageurs relatifs au pays hôte de cette édition.

Certains de ces visiteurs se sont déclarés plutôt impressionnés par les infrastructures à Moscou, où s'est déroulé le match d'ouverture du championnat. Rien de vraiment étonnant à cela, depuis les millions de roubles déversés par les autorités de la municipalité ces dernières années pour les rénovations urbaines.

Face à l'effet “soft power” destiné à en mettre plein la vue au reste du monde, comment ont réagi les Russes à l'afflux de grandes foules d'étrangers surexcités ?

Pas mal du tout, si les médias sociaux sont un indicateur fiable : les Russes sont heureux de se joindre à la fête dans les rues et en ligne.

Tout comme le reste du monde, ils paraissent avoir une tendresse particulière pour les supporters péruviens : cette équipe sud-américaine n'a pas joué dans une coupe du monde depuis le tournoi de 1982 en Espage.

Les Péruviens sont tooooop !

La Coupe du mode est encore à quelques jours, mais les supporters font déjà la fête à Moscou. Les Argentins et les Arabes dansent dans la rue Nikolskaïa, les Péruviens et les Iraniens chantent sur la rue Tverskaïa. Les Moscovites filment et s'y joignent.

Tous ne se sont pas réjouis des foules massives d'amateurs de foot. Depuis fin 2017, des étudiants de l'Université d'Etat de Moscou s'opposent au projet de la FIFA de choisir leur campus pour y organiser une de ses Fan Fests.

Les lieux de “FIFA Fan Fest” — ou “fan zones”, selon l'appellation en russe — sont des espaces dotés d'écrans géants où on peut regarder les matchs gratuitement, qui ont fleuri dans toute la Russie. Les étudiants de l'Université d'Etat de Moscou affirment que les foules turbulentes sur le campus vont causer des nuisances sonores et un risque de sécurité, vu la propension notoire des supporters sportifs à s'alcooliser.

Les étudiants ont rapporté avoir subi le harcèlement des agents de la sécurité publique et de l'administration des instituts pendant la durée de leur campagne, qui n'a porté que des fruits limités : les organisateurs ont accepté de déplacer la fan zone à une trentaine de mètres de l'emplacement initialement prévu, qui reste techniquement dans l'enceinte de l'université.

Un des organisateurs de la contestation raconte :

Когда мое имя впервые «засветилось» в списках Инициативной группы, у меня состоялся неприятный разговор с инспектором курса в учебной части и с председателем профкома на тему фан-зоны. Мне прямо сказали, что отчисление — это не пустые угрозы.

Quand mon nom est apparu en premier sur la liste du collectif d'action, j'ai eu une conversation désagréable avec le préfet des études et Ie président du comité syndicat local au sujet de la fan zone. Ils m'ont directement fait comprendre que l'exclusion n'était pas une vaine menace.

Sur une note plus légère, un touriste s'est trouvé enfermé dans une cabine de WC au verrouillage défectueux, sorte de rappel des tristement célèbres cabinets doubles de Sotchi en 2014 :

Piégé dans des toilettes de stade à Moscou, je tape sur la porte mais personne ne vient à mon secours, envoyez de l'aide !

Des observateurs ont relevé deux poids, deux mesures dans le traitement des visiteurs et des citoyens russes par les autorités :

Les supporters uruguayens déploient une bannière dans le centre de Moscou. A noter que des figures de l'opposition ont été arrêtées à cet endroit même pour avoir brandi, en guise de test des libertés civiles, des feuilles de papier noir.

A quelques jours seulement du coup d'envoi, un manifestant solitaire s'est fait arrêter pour avoir tenu une affiche disant : “Le jour de la fête nationale russe, nous réclamons la liberté. La Révolution est en marche. Boycottez la Coupe du monde.”

“Maintenant que j'ai votre attention…”


L'ouverture du championnat a coïncidé avec l'annonce d'une réforme des retraites en Russie.

Depuis longtemps dans les tuyaux selon les rumeurs, l'intention du gouvernement russe d'augmenter par étapes l'âge minimum de départ à la retraite à 65 ans pour les hommes et 63 pour les femmes vient d'être officialisée. Il est actuellement de 60 pour les hommes et 55 pour les femmes.

Le premier ministre russe Dmitri Medvedev a aussi dévoilé un plan d'augmentation de la taxe sur les biens et services nationaux qui passera de 18 % à 20 %.

Les utilisateurs de Twitter ont riposté par l'humour :

😎
|👐
/
━━━━━┓ \\
┓┓┓┓┓┃. votre
┓┓┓┓┓┃ ヽretraiteノ
┓┓┓┓┓┃   /
┓┓┓┓┓┃ ノ)
┓┓┓┓┓┃

Quand j'ai eu 22 ans, j'ai fait une fête appelée “dans 33 ans la retraite” et si je comprends bien, la fête d'anniversaire de mes 30 ans l'année prochaine sera sur le même thème.

D'autres ont relevé le timing de ces annonces.

“Le projet de loi sur l'augmentation de l'âge de la retraite sera présenté le jour de l'ouverture de la Coupe du monde 2018”.
Un classique du genre : pendant que les gens regarderont l'ouverture de la Coupe du monde, bouche bée et sifflets et vuvuzelas aux lèvres, “les représentants du peuple” vont augmenter l'âge de la retraite pour ces personnes mêmes. Exactement ce qui se passe 👇

La Coupe du monde s'achèvera le 15 juillet, après 64 matchs dans 11 villes russes. Voici un guide de l'histoire et de la culture de chacune d'elles.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site