Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Le mouvement pour la légalisation de l'avortement en Argentine encouragé par une solidarité mondiale

Des Argentines tiennent un rassemblement public devant le Congrès argentin. Les militantes se sont habillées comme les servantes de la série télé The Handmaid's tale (La servante écalrlate), une dystopie centrée sur les droits des femmes. Capture d'écran de la vidéo YouTube partagée par LaVacaTV.

[Article d'origine publié le 8 août] Mercredi 8 août, les sénateurs argentins [ont débattu et voté] sur le projet de loi controversé de légalisation de l'avortement [le texte a été rejeté par 38 voix contre 31 et 2 abstentions, NdT]. La proposition de loi a été présentée par la Campagne nationale pour le droit à un avortement sécurisé et gratuit, et a été admise à l'examen le 13 juin après un débat intense, tandis que des militantes tenaient une veillée dans la rue devant le Congrès.

L'information de l'avancée historique à la Chambre des députés avait fait les grands titres mondiaux et retenu l'attention des organisations, des médias et des internautes qui scrutent l'Argentine en attente du vote déterminant du Sénat.

La Campagne nationale pour le droit à un avortement sécurisé et gratuit a appelé à un “Rassemblement international des mouchoirs verts“, auquel les organisations féministes à travers le monde ont répondu favorablement. Vu sur de multiples images de manifestations et rassemblements, le mouchoir vert symbolise le mouvement pour le droit au choix en Argentine.

De nouvelles veillées nationales sont programmées devant le Congrès et dans les principales villes du pays pendant le débat, à côté de manifestations à travers le monde.

Le combat féministe et cette grande marée sont internationaux ! De Londres, nous crions ensemble : Avortement légal, sécurisé et gratuit en Argentine. Venez nous rejoindre, la solidarité est notre arme !

Mercredi nous nous rassemblerons à Barcelone, pour que l'avortement légal, sécurisé et gratuit soit la loi en Argentine

Question de société hautement sensible, la légalisation de l'avortement touche au politique, à l'idéologie, à l'individu et à la religion. Sur les médias sociaux et dans la rue, manifestations et débats pour et contre le texte vont en s'intensifiant.

La Campagne nationale a convoqué des rassemblements “Mardi vert” hebdomadaires devant le Congrès. Plusieurs manifestations contre le projet de loi ont eu lieu, dont une marche de masse convoquée par les groupes religieux et les organisations anti-avortement le 4 août, qui a occupé une grande portion de l'Avenida 9 de Julio dans la capitale Buenos Aires.

‘Béni soit le fruit'…de la solidarité

Quand le syndicat argentin des journalistes a mis en scène une manifestation-performance en recréant des images de La Servante écarlate, le roman dystopique de l'écrivaine et militante canadienne Margaret Atwood, l'action a été remarquée à l'international. Les manifestantes en capes rouges et  bonnets blancs ont défilé pour venirr s'aligner devant le Congrès. Le roman, adapté ensuite en série télévisée à succès, décrit Gilead, un nouvel ordre mondial dans lequel les femmes perdent leurs droits reproductifs sous l'emprise d'un régime chrétien fondamentaliste imaginé.

Pendant la performance, une manifestante a lu des propos de Margaret Atwood expliquant l'arrière-plan du roman et les idées à l'origine de son écriture. L'expression “béni soit le fruit” est la salutation rituelle des habitants de Gilead, réduisant les femmes au rôle de reproductrices [et détournement d'une phrase de la prière catholique adressée à la mère de Jésus, NdT] .

Le soutien au mouvement s'est développé sur les réseaux sociaux pour inclure des luttes similaires dans d'autres pays. En ce moment, le Chili reconsidère la décriminalisation partielle de l'avortement. Une campagne régionale appelée #VivasNosQueremos (Nous nous voulons vivantes) a aussi émergé, attirant l'attention au problème du féminicide en Amérique latine et dans la Caraïbe, où se trouvent 14 des 25 pays au taux le plus élevé de meurtres de femmes dans le monde.

Captures d'écran de diverses campagnes en ligne à travers le monde qui soutiennent le mouvement argentin pour la légalisation de l'avortement, images rassemblées par l'auteur de cet article.

A quelques heures de ce débat historique, un vote très serré [était] attendu. Actualisé en permanence, le comptage des intentions de vote des sénateurs révèle une inclination contraire à la légalisation. Le comptage fait apparaître que très peu de sénateurs rest[ai]ent indécis, même si on ne [pouvait] exclure des abstentions et des surprises de dernière minute.

De part et d'autre, on conservait la foi dans la force du combat dans la rue :

[Le tweet reprend le texte sur l'image]

Le 8 (août) pour l'AVORTEMENT !

Manifestation pour l'avortement légal en ARGENTINE et à PORTO RICO

Mercredi 8 août 2018, 12:00pm
Royal Bank Building, Hato Rey
Cruce Calle Bolivia / Ave. Ponce de León

Celle qui décide est celle qui y est !

[Sur l'image : Nous sommes avec vous]

Ce 8/8 depuis l’Équateur nous serons de toute notre énergie avec l'Argentine devant la décision du Sénat argentin, c'est une grande avancée des droits pour notre Amérique

Éducation sexuelle pour décider, contraception pour ne pas avorter, avortement légal pour ne pas mourir

[Sur l'image : Aujourd'hui, l'Argentine. Demain, toute l'Amérique latine]

Nous nous joignons à la convocation de la Coordination 8 M de la Veillée des mouchoirs verts pour attendre le vote de la loi légalisant l'avortement par le Sénat argentin
Ce 8 août, l'avortement sera loi en Argentine et demain ce sera dans toute l'Amérique Latine ! Trois motifs [légaux d'avortement, selon la législation actuelle, NdT] ne suffisent pas

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site