Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Une aide juridique par chatbot pour les Russes arrêtés lors de manifestations

«[Nous voulons toucher notre] pension de retraite [tant que nous sommes] en vie !»: les Russes manifestent contre la réforme des retraites. Photo: Andrew.Filin; Wikimedia Commons (CC 1.0)

[Sauf mention, les liens renvoient vers des pages en russe]

Le 9 septembre, lorsque les citoyens russes sont descendus dans la rue pour protester contre la réforme des retraites [fr], il y eu environ 1 200 arrestations dans 38 villes. Des policiers ont été plusieurs fois filmés en train de tabasser des manifestants.

Le 9 septembre était aussi le jour de l'élection du maire de Moscou et des députés des assemblées législatives régionales, ce qui peut expliquer en partie la brutalité des violences policières.

Tout au long des manifestations, mais aussi pendant les jours qui ont suivi, l’organisation russe non gouvernementale OVD-Info collectait et diffusait des informations sur les arrestations et les violences policières. Le média proposait aussi une aide juridique par téléphone, avec une hotline fonctionnant vingt-quatre heures sur vingt-quatre, et par chatbot, un agent conversationnel automatisé.

OVD-Info

OVD-Info (l'abréviation OVD désignant les forces de l'ordre en Russie) répertorie tous les cas d'arrestations et de procès politiques. Voici ce que dit l'organisation de sa mission et de son travail:

ОВД-Инфо — независимый правозащитный медиа-проект про политические преследования в России. С помощью горячей линии мы собираем информацию о задержаниях на публичных акциях и других случаях политпрессинга, публикуем новости и координируем юридическую помощь задержанным… Это может быть консультация по телефону, выезд адвоката в ОВД, помощь в российских судах обеих инстанций или, наконец, подача жалобы в Европейский суд по правам человека… Мы не поддерживаем какую-либо конкретную политическую силу и защищаем людей вне зависимости от их и наших политических пристрастий.

OVD-Info est un projet média indépendant de défense des droits en cas de poursuites politiques en Russie. A l'aide de la hotline, nous collectons les informations sur les arrestations lors d'actions publiques ou sur d'autres types de répression politique, nous publions les dernières nouvelles et coordonnons l'aide juridique aux personnes interpellées… Cela va des consultations par téléphone à l'envoi d'un avocat aux organismes chargés de l'application de la loi, en passant par une assistance devant les tribunaux russes (en première instance ou en appel), jusqu'à un dépôt de plainte devant la Cour européenne des droits de l'homme… En aucune manière nous ne soutenons de mouvement politique existant, et nous défendons les gens indépendamment de leurs préférences politiques et des nôtres.

La messagerie mobile Telegram est extraordinairement populaire en Russie, c'est pourquoi OVD-Info a décidé de s'en servir comme outil pour aider les manifestants à défendre leurs droits. Outre une fonction de messagerie privée relativement bien sécurisée, l’application offre la possibilité de s'inscrire à des «chaînes» privées adaptées aux centres d'intérêt de l'utilisateur : de la politique à l'humour en passant par la pornographie. On peut aussi créer des bots qui permettent d'interagir avec d'autres utilisateurs, sur une chaîne ou non.

OVD-Info a récemment développé un chatbot pour Telegram qui permet de signaler une arrestation ou toute autre interaction avec les forces de l'ordre. Avant de démarrer un tchat crypté, le chatbot requiert le numéro de téléphone et le nom de l'interlocuteur.

Dès qu'une arrestation est signalée, OVD-Info entame une veille pour savoir ce qui arrive à l'utilisateur. Le chatbot permet aussi aux utilisateurs de recevoir des recommandations sur la conduite à tenir une fois qu'ils ont été arrêtés, et sur les textes juridiques à citer devant les policiers. Il peut aussi servir à envoyer, en cas de besoin, un message à l'équipe d'OVD-Info.

Même si les chances sont minces de pouvoir téléphoner pendant ou après une arrestation, toutes celles qui ont eu lieu pendant des manifestations n'ont pas été aussi violentes que les passages à tabac visibles sur les vidéos. Dans certains cas, les policiers sont arrivés en bus et ont tout simplement demandé aux manifestants de monter. Certains ont même pu faire des selfies et des vidéos en chemin. Poster sur la toile un selfie pris dans un panier à salade est devenu un titre de gloire pour les manifestants.

Capture d'écran du bot OVD-Info, avec options de réponse automatique. Ex.: “J'ai été libéré”, “On m'a emmené au poste”, “On me bat/on me menace”

Ce type de conversation est-il vraiment sécurisé ? C'est difficile à dire. Même si Telegram se fait fort de permettre des messages cryptés lisibles uniquement pour l'expéditeur et le destinataire, des spécialistes [en] et des militants [en] expriment des inquiétudes sur la qualité des normes de cryptage de Telegram et sur d'autres fonctionnalités de sécurité.

Si la confidentialité des échanges entre les manifestants et OVD-Info était compromise, les manifestants pourraient être exposés à une surveillance policière et à une répression renforcées. De plus, Telegram a récemment modifié sa politique de confidentialité afin de pouvoir communiquer les données des utilisateurs soupçonnés de terrorisme. Cette innovation peut être exploitée par les autorités russes, connues pour leurs abus en matière de droits [fr], surtout quand il s'agit d'activité extrémiste ou terroriste et de partages sur les réseaux sociaux.

Même si Telegram n'est pas la messagerie la plus sécurisée qui existe sur le marché, c'est l'application mobile la plus populaire en Russie qui garantisse ce niveau de cryptage, ce qui en fait un choix judicieux pour une ONG qui s'efforce, dans les faits, de soutenir des milliers de manifestants.

Dans une interview qu'il a accordée à Global Voices, Boris Beïlinson, programmeur et développeur d'OVD-Info, nous en dit plus sur les fonctionnalités du chatbot et la façon dont il a été utilisé le 9 septembre dernier.

Global Voices (GV): C'est la première fois que OVD-Info avait recours à un chatbot ?

Boris Beïlinson (BB) : Non, le bot a été lancé avant les manifestations du 12 juin 2017 [manifestations anticorruption qui ont eu lieu dans tout le pays].

GV: Qu'est-ce qui vous a amené à le développer, au lieu de vous contenter d'autres moyens de communication tels que hotline, messages privés sur VKontakte ou autres ?

BB: Nous continuons à utiliser les anciennes méthodes, dont la hotline qui est la principale. Mais nous voulions réduire la charge qui pèse sur elle, car lors de manifestations de masse, elle a beaucoup de mal à gérer le flux des appels. Dans ces cas-là, le tchat s'avère plus pratique. La majeure partie de notre activité sur internet se fait désormais par ce biais, ce qui offre un peu de répit à la hotline. Nous en sommes satisfaits, pas seulement d'un point de vue technique, mais parce que nous pensons que Telegram est le moyen de communication le plus sûr dont nous disposons. Nous faisons confiance à cette application et nous estimons qu'avec un chatbot, on peut parler de choses qu'il vaut mieux ne pas dire au téléphone.

GV: Combien de personnes l'avaient-elles contacté avant la manifestation du 9 septembre ?

BB: A l’heure actuelle, 16.002 personnes ont pris contact via le chatbot, et 8.185 ont laissé leurs coordonnées pour accéder à ses fonctions principales.

GV: Combien de personnes ont utilisé le chatbot pour signaler leur arrestation ?

BB: Pas tant que ça : 184 (pour une écrasante majorité, c'était leur premier contact).

GV: Selon vous, ce chatbot a-t-il rempli sa mission ? Prévoyez-vous de lui ajouter de nouvelles fonctions ?

BB: Si l'on prend en compte le travail qu'a demandé sa mise au point, c'est un réel succès. L'un des indicateurs de succès, ce sont les problèmes de croissance : le bot est débordé par la quantité de messages car il travaille avec un vieil algorithme, il faut donc que nous développions des fonctions administratives spéciales. Bien entendu, nous prévoyons aussi d'en proposer de nouvelles aux utilisateurs. Par exemple, nous allons bientôt ajouter des conseils pour se défendre devant un tribunal, car dans notre pays, malheureusement, la répression des manifestants ne s'arrête pas à leur interpellation.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site