Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Les Gilets Jaunes: deux points de vue différents mais complémentaires pour comprendre

Bastille – 8 décembre 2018 -CC-NC-20

Le mouvement des Gilets Jaunes a commencé en octobre 2018, bien avant l'appel à la mobilisation du 17 Novembre. Ce que beaucoup ne pensaient être qu'une protestation passagère est en cours de puis plus de deux mois. ce que beaucoup pensaient se réduire à une frustration sur le prix du carburant s'est étendu à une protestation contre les inégalités de la société. Ce que beaucoup pensaient être un mouvement non structuré pourrait être piloté depuis les réseaux sociaux par des groupes politiques russes qui ont intérêt à affaiblir l'Europe.

Pour mieux comprendre ce mouvement, nous avons demandé à Yannick S et Carolina R de répondre aux questions de Global Voices. Yannick S est ingénieur de laboratoire à Paris, il participe activement au mouvement des Gilets Jaunes depuis octobre. Carolina R est consultante dans les Ardennes et aussi collaboratrice de Global Voices. Elle suit aussi l'évolution du mouvement de près depuis ses débuts.
Global Voices GV: Le mouvement des gilets jaunes se veut apolitique: quel était l'objectif de départ et quels sont les objectifs à ce stade de la négociation?

Carolina (CR):  Since the beginning, despite their claim, I feel that the Gilet Jaunes movement is prone to a certain political linience. The inclination is inevitable to a movement that brands itself “popular” or “of the people”. Having to live in a small French town, in a region often called “region sinistrée” I could sincerely feel a genuine despair of the population. For example, the hard working farming community and blue collar families have been traditionally under-represented and misrepresented. They have been fending themselves without the interference of the central power, the central government. Families in rural communities have been fending their own welfare up to the point that they're bursting at the seam. Lack of opportunities and proper attention have shove the community into bankruptcy, unemployment, suicides.

Carolina CR: Depuis le début, malgré leur revendication, j’ai le sentiment que le mouvement Gilet Jaunes est sujet à une certaine tendance politique. Cette inclination est inévitable pour un mouvement qui se dit “populaire” ou “du peuple”. Devant vivre dans une petite ville française, dans une région souvent appelée “région sinistrée”, je pouvais sincèrement ressentir un véritable désespoir de la population. Par exemple, la communauté agricole qui travaille dur et les familles de ouvriers ont toujours été sous-représentées et mal représentées. Ils se sont débrouillés sans ingérence du pouvoir central ou du gouvernement. Les familles des communautés rurales ont comme souci de protéger leur mode de vie avant qu'il ne cède face à la pression économique. Le manque d'opportunités et d'attention ont poussé la communauté vers la faillite, le chômage et les suicides.

Yannick S (YS): Ce mouvement a démarré suite aux augmentations successives des prix des carburants. Des citoyens (Priscillia Ludosky, Eric Drouet, Jacline Mouraud…) ont appelé à manifester et à signer des pétitions sur les réseaux sociaux, et les gilets jaunes (GJ) sont maintenant dans la rue depuis le 17 novembre. Mais les revendications de beaucoup vont bien au-delà du simple problème du pouvoir d’achat. Le mouvement est bien plus profond que ça. Les GJ veulent que les inégalités sociales qui durent depuis des décennies (et même plus) cessent, et avoir plus de contrôle sur leur vie, en mettant en place notamment un référendum d’initiative populaire.

Manifestation des Gilets Jaunes autour du rond-point de la Vaugine à Vesoul pae Obier – CC-BY-4.0

GV: Selon vous, quel est la raison majeure de la frustration des manifestants? Est ce que la position du gouvernement est justifiée selon toi?

I keep on hearing that people said that the movement was triggered by the ras-le-bol general, how how people are fed up being the cash cows for the government while being a part of lower-middle class and that the government favors the rich in every way.  In my opinion the reason is very vague but I believe that in general, the current administration has failed to deliver its campaign promises. On environmental for example. To be able to count on an idealist such as Nicolas Hulot who has been rejecting ministrial position in the past, is quite an accomplishment for the administration, but for some reasons, Hulot and few others resigned from their posts, leaving us to question what kind of dynamics is happening in Elysée. I'm certain that undelivered campaign promises aren't something new in France, we see also in previous administrations, however, today's populism, regardless of left or right leanings, detonated the ticking social bomb. When the President address the nation after waves of protests, it was a much adoed thing. It seemed to me that his address managed to pacify slightly the movement who needed to be acknowledged by the head of state, however I don't believe that the movement will stop.

CR: J'entends souvent gens dire que le mouvement avait été déclenché par le ras-le-bol général , que les gens en avaient marre d'être des vaches à lait pour le gouvernement alors qu'ils faisaient partie de la classe moyenne inférieure et que le gouvernement favorisait les riches. A mon avis, la raison est très vague mais je pense qu'en général, le gouvernement actuel n'a pas tenu ses promesses de campagne. Sur l'environnement par exemple. Pouvoir compter sur un idéaliste tel que Nicolas Hulot, qui avait rejeté la fonction ministérielle par le passé, est un exploit pour l'administration, mais pour de multiples raisons, Hulot et quelques autres ont démissionné de leur poste, ce qui nous laisse entrevoir quel type de dynamique se passe à l'Elysée. Je suis convaincue que les promesses de campagne non tenues ne sont pas une nouveauté en France. Nous le voyons aussi dans les administrations précédentes, cependant, le populisme actuel, indépendamment de son inclinaison à gauche ou à droite, a fait exploser la bombe sociale. Lorsque le président a pris la parole devant la nation après des vagues de manifestations, le problème était devenu beaucoup trop compliqué. Il m'a semblé que son discours a réussi à calmer un peu le mouvement, car il a ainsi reconnu les doléances du mouvement mais je ne crois pas que le mouvement va s'arrêter.

YS: En fait, les gens en ont marre de devoir travailler toute leur vie pour une misère, alors qu’ils voient une élite gagner des millions ou des milliards si facilement et être exemptée d’impôts par les gouvernements. Mais la plupart des Français ne sont pas fainéants, ne sont absolument pas jaloux et ne veulent pas être milliardaires.  Ils veulent tout simplement vivre, et non survivre. Nous vivons malheureusement dans un monde fou où l’argent est roi, et où on nous a toujours appris qu’il fallait avoir un emploi pour vivre, quitte à justifier les pires actes. La position du gouvernement n’est pas justifiable du tout pour moi. Un président méprisant, qui refuse de parler à son peuple, qui propose aux forces de l’ordre une prime de fin d’année pour contrôler ses citoyens, ou qui ose opposer GJ et écologie (alors que son bilan actuel sur l'écologie est loin d'être favorable), est clairement totalement déconnecté de son peuple. Même dans son discours du 11 décembre, on aurait dit que le président était une machine sans émotion. Comme beaucoup d’autres GJ, je pense qu’il est indispensable de changer le système actuel qui nous conduit à détruire la Nature, et donc nous conduit à notre perte.

GV: Le mouvement est en cours  depuis quelques semaines; à ce stade, quelle serait une issue acceptable pour le camp des gilets jaunes et pour le gouvernement?

We're now at the fifth week of street protest (although the campaign has taken place long before) and the government is holding a meeting with the representatives of the movement. This is a good start. Last Monday, the President has spoken about how the administration wants to remedy the “economic and social emergency”, the question now is the deliverables and timeline. Only time will tell at the moment.

CR: Nous en sommes maintenant à la cinquième semaine de manifestations de rue (bien que la campagne ait eu lieu bien avant) et le gouvernement tient une réunion avec les représentants du mouvement. C'est un bon début. Lundi dernier, le président a expliqué à quel point le gouvernement voulait remédier à “l'urgence économique et sociale”. La question concerne maintenant les produits à livrer et le calendrier. Seul le temps nous le dira pour le moment.

YS: Honnêtement, je ne sais pas. Une augmentation significative du pouvoir d’achat sera peut-être suffisante pour certains, mais d’autres, dont moi, veulent surtout que le peuple reprenne la main sur son destin. Un changement radical du système est nécessaire. J’ai participé au rassemblement pour la VIe République en mars 2017, et nous étions nombreux à vouloir par exemple un renversement de la Ve République, ce qui est demandé par une partie des GJ.

GV: Il y a eu des actes de violence et des blessés de part et d'autres. Quelle lecture faites-vous de ces événements? 

As whether the government is justified to contain protest in a full urban warfare style? No. Tear gas is inhumane and violent. I personally anti tear-gas anywhere moreover in a peaceful protest. Tear gas is being used too much, too often. In small town like Charleville-Mezieres, tear gases were launched against the trouble makers who deliberately smash public properties, however there's always few people who got caught in the mess without the intention to destruct. I also noticed that in Paris, the authorities are doing the stop and frisk method, this one I believe a better method of containment of an event that could otherwise turn violent.

CR: Si le gouvernement est justifié de contrôler la protestation comme si c'était une guérilla urbaine? Les gaz lacrymogènes sont inhumains et violents. Personnellement, je suis anti-gaz lacrymogène n'importe où dans une manifestation pacifique. Les gaz lacrymogènes sont trop utilisés, trop souvent. Dans une petite ville comme Charleville-Mézières, des gaz lacrymogènes ont été lancés contre les fauteurs de troubles qui cassent délibérément des biens publics. Cependant, il y a toujours quelques individus qui se font prendre dans le pétrin sans intention de détruire. J'ai aussi remarqué qu'à Paris, les autorités appliquaient la méthode du stop and frisk, celle-ci étant, à mon avis, une meilleure méthode de confinement d'un événement qui pourrait autrement devenir violent.

YS: Il y a eu des centaines de blessés et huit morts depuis le 17 novembre et c’est très triste. Les moyens mis en œuvre par les forces de l’ordre ont été exagérés  et, sur de nombreuses vidéos prises par les manifestants, on peut voir que ceux sont les forces de l'ordre qui ont commencé les agressions. On sait aussi que certains agents se sont fondé parmi les GJ. A voir. Sinon, je ne suis pas violent, mais je comprends tout à fait que certains s’en soient pris à des symboles de l’oligarchie financière comme Starbucks ou des banques

GV: Comment percevez-vous le fait que des personnalités tels que Philippot, Bruner et même Donald Trump se soient prononcés en faveur du mouvement?  Que voudrez-vous dire à ces gens?

This is the problem of Yellow Vest movement. Since it's riding on social and economic issues, it can't be apolitical and has become a honeypot for populist politicians. This movement became something of a free publicity to them, an unabridged opportunity to stay relevant until the next election. I saw how extreme and ultra left as well as right wanted so badly hijacking the movement and its narratives and peddled false information on local Yellow Vest Facebook groups. And when people are angry, nobody cares to fact check and debunk. I find this rather sad. A movement that could've been a true cry out that unites people turned  to be something that so divisive.

CR: C'est le problème majeur du mouvement des gilets jaunes. Étant donné qu’il repose sur des questions sociales et économiques, il ne peut être apolitique et est devenue un pot de confiture pour les politiciens populistes. Ce mouvement est devenu pour eux une publicité gratuite, une occasion sans faille de rester pertinents jusqu’aux prochaines élections. J'ai vu à quel point l'extrême et ultra gauche comme droite voulaient si fortement détourner à leur profit le mouvement et son narratif et colportent de fausses informations sur les groupes Facebook de Gilets Jaunes. Et quand les gens sont en colère, personne ne se soucie de vérifier et de démystifier les faits. Je trouve cela plutôt triste. Un mouvement qui aurait pu être un véritable cri qui unit les gens s’est transformé en quelque chose qui divise tellement.

YS: Ces personnes ne m’intéressent pas du tout. Le mouvement des GJ ne souhaite être associé à aucun parti politique.

GV: Beaucoup d'informations fabriquées et malveillantes circulent de part et d'autre sur les camps opposés, comment faites-vous pour faire la part du faux et du vrai?

In general, I don't engage in forums, I consider it a time waste to argue with angry people. But I have the habit to share link of verified news to debunk fake ones.

CR: En général, je ne participe pas dans des forums, je considère que discuter avec des personnes en colère est une perte de temps. Mais j’ai l’habitude de partager un lien de nouvelles vérifiées pour en démystifier les fake news.

YS: Il est en effet très difficile de trier les informations, notamment sur Internet. J’ai évité de partager plusieurs informations d’amis sur Facebook par exemple car, après vérification, elles s’avéraient fausses. Pour se rapprocher de la vérité, il faut comparer plusieurs sources d’informations : les médias officiels (que vous n’avez pas à croire sur parole je rappelle), les médias alternatifs, les sites officiels des gouvernements, des institutions européennes ou mondiales… Suivant le domaine d’investigation (scientifique, historique…), il m’arrive de me tourner vers des sites universitaires, des MOOC, des chaînes Youtube… Lire les commentaires de certains internautes peut également s’avérer très enrichissant. Bref, ça demande parfois énormément de temps, mais c’est le prix à payer.

GV: Comment voyez-vous les semaines à venir et le dénouement de ce conflit sur le long terme?

I think things will be quieter now, especially with the coming Christmas and terrorist shooting in Christmas Market of Strasbourg. But the movement will fizzle and will be off the streets yet it won't die down. It will manifest in other forms through different protest. The Yellow Vest is now an emblem that unites those who protest.

CR: Je pense que la situation va se calmer maintenant, en particulier avec les fêtes de Noël et la fusillade terroriste au marché de Noël de Strasbourg. Mais le mouvement va s'essouffler et se retirer de la rue sans pour autant disparaître. Cela se manifestera sous d'autres formes à travers différentes protestations. Le gilet jaune est maintenant un emblème qui unit ceux qui protestent.

YS: Franchement, personne ne peut vraiment prévoir ce qu’il va se passer. Il y a des chances que le mouvement se calme pendant les vacances de Noël, mais ça ne changera rien à la motivation des GJ. Les gens reviendront en début d’année si nécessaire. Je souhaite personnellement un éveil des citoyens du monde entier.

GV:  Un message que vous aimeriez faire comprendre/passer aux lecteurs de Global Voices: 

Whenever I read the news about Yellow Vest movement on non French media, I got the impression that the media is missing out many details and nuances.I see article saying that the movement is a part of anti green tax. That it's anti Macron protest. It's really not that simple. It's much more nuanced than what the media said. It's about the French people, their daily problems and their future. There are more peaceful protest than the violent ones portrayed on TV and captured on cameras.

CR: Chaque fois que je lis les informations sur le mouvement des Gilets Jaunes dans les médias non-français, j'ai l'impression qu'il manque souvent des détails, de la recherche et des nuances à un mouvement complexe. Je vois un article disant que le mouvement fait partie du mouvement anti-taxe verte. Que c'est une protestation anti Macron. Ce n'est en réalité pas si simple qu'on veut le croire. C'est beaucoup plus nuancé que ce que les médias affirment. Il s’agit des Français, de leurs problèmes quotidiens et de leur avenir. Il y a des manifestations plus pacifiques que celles violentes décrites à la télévision et enregistrées par les caméras.

YS: N’ayez pas peur de ce mouvement, qui se veut pacifiste avant tout. Les GJ sont de simples humains comme vous qui veulent que tous nous puissions vivre enfin sereinement. Le chemin est encore long mais nous sommes de plus en plus nombreux à vouloir un monde meilleur, que ce soit chez les GJ18 ou dans d’autres mouvements comme celui des Indignés. Le mouvement des GJ (ou quel que soit son nom) devrait être mondial. Prenez le temps de vous faire votre propre opinion.

3 commentaires

  • Sylvain

    Bon article, même si je ne crois pas un instant que les GJ soient pilotés par des groupes politiques russes ou par qui que ce soit d’autre. Le fait est que depuis le début LREM a menti à de nombreuses reprises. D’abord en qualifiant de taxe écolo une taxe dont 80 % du montant n’est pas destiné à la transition énergétique : grossière manipulation. Ensuite en mettant en avant l’argument écologique, alors que les gros pollueurs (transports, usine, habitat) ne sont pas concernés par sa politique fiscale. Investir dans l’isolation thermique des habitations aurait été le vrai signe d’une politique écolo, mais ce n’est pas l’option choisie par ce gouvernement, qui inversement met en place le désastreux projet de mine d’or géante en Guyane.
    Il faut également insister sur le fait qu’en France le service public s’est complètement délité en l’espace de 30 ans : système éducatif, hôpitaux, transports ferroviaires, police, justice, poste etc…et c’est particulièrement le cas dans les zones rurales et les DOM-TOM, dont les habitants deviennent des citoyens de seconde zone : fermetures d’écoles, d’hôpitaux, de lignes de chemin de fer etc …aggravées par la politique actuelle . Ce qui signifie que Macron demande de payer plus d’impôts à ceux qui profitent de moins en moins du service public que servent à financer les impôts en question. Et “en même temps” les 1% de la population les plus riches sont les plus favorisés par la politique fiscale de LREM. Macron, en somme, c’est le contraire de Robin des bois : il prend aux pauvres pour donner aux très riches.
    A tout cela (La liste est loin d’être exhaustive, car on pourrait également signaler d’autres lacunes du pouvoir en place, mais qui ne font pas l’objet des critiques des GJ ) il faut ajouter le mépris d’un président qui n’hésite pas à insulter ses concitoyens, y compris de l’étranger, et l’attitude irresponsable de Castaner, qui (en utilisant quelques cas isolés) a essayé de faire croire que les GJ étaient des fachistes ou des “factieux”. Non seulement cette grossière et démagogique manipulation a eu pour effet d’attiser le feu, mais elle prouve que LREM ne recule devant rien pour essayer demanipulerl’opinion. Le site checknews de Libération a d’ailleurs mis à jour des fakenews diffusées par des membres de LREM :
    https://www.liberation.fr/checknews/2018/12/06/gilets-jaunes-quand-des-deputes-lrem-cedent-a-la-theorie-du-complot_1696293
    Du jamais vu en France sous la 5ème République.

  • Sylvain

    Bonjour. Vous serait-il possible d’écrire un article pour nous faire savoir la manière dont les GJ sont perçus par les mouvements de gauche en Europe, en Amérique du Nord et du Sud, voire par les mouvements contestataires en Afrique ? Cordialement.

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site