Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

C'est officiel : 2018 a été une année désastreuse pour le Japon

Japan kanji for 2018

Le caractère chinois (kanji) “wazawai” ou “sai” (災) a été désigné  kanji représentant le mieux l'année 2018 pour le Japon. Le kanji est dévoilé chaque année au Temple historique Kiyomizu de Kyoto. Capture d'écran de la chaine officielle Youtube d'informations ANN.

Après une année de tremblements de terre, de pluies torrentielles, d'inondations, de typhons et de canicules, le caractère chinois signifiant “désastre” ( : “wazawai” ou “sai”) a été désigné kanji de l'année 2018 du Japon”. Les caractères chinois sont connus sous le terme de kanji (漢字) au Japon.

Le kanji de cette année a été choisi par la Japanese Kanji Proficiency Society (Société japonaise de compétence en Kanji) sur la base des résultats du sondage national réalisé plus tôt à l'automne. Sur les 193 214 inscriptions reçues de tout le Japon, “wazawai” a reçu le grand nombre de bulletins de vote, soit 20 858.

Durant toute l'année 2018, le Japon a subi une série de coups de massue, notamment :

Dans un communiqué de presse, la Japanese Kanji Proficiency Society, établie à Kyoto, a expliqué que “désastre” était un symbole approprié pour 2018 au Japon, ce kanji ayant bouleversé la vie des gens sous divers aspects :

日本全国「災」害は、いつどこで起きるか分からないと、自助共助を重視する人が増え、防「災」の意識が高まった。多くの人が「災」害を忘れず、教訓として減「災」につなげていきたいと心に刻んだ一年

Etant donné que partout au Japon, personne ne savait quand une catastrophe pouvait survenir (害), le nombre de personnes qui ont décidé de prendre leurs responsabilités personnelles dans la préparation aux catastrophes (防) a augmenté. Et puisque personne ne pouvait oublier les calamités qui ont frappé le Japon, ce fut une année où beaucoup de gens ont voulu en apprendre davantage sur les façons de minimiser les effets des catastrophes naturelles. (減).

Chaque année en décembre, le Kanji de l'Année est annoncé au Kiyomizu-dera, un temple et site du patrimoine mondial de l'UNESCO à Kyoto, créé il y a 1300 ans. Le Révérend Mori Seihan, l'abbé en chef du temple, dévoile généralement le kanji de l'année en l'écrivant en calligraphie traditionnelle, comme on le voit dans cette vidéo de la cérémonie de 2018 :

Alors que le Japon se prépare à l'abdication de son empereur actuel en mai 2019, mettant ainsi fin à l'ère Heisei alors qu'il fait la transition vers un nouvel empereur, la deuxième lettre chinoise la plus populaire dans le sondage de cette année était “hei” (平). “Hei” est l'un des deux kanji qui composent “Heisei” (成), le nom de règne de l'actuel l'empereur du Japon, qui est généralement connu dans le reste du monde sous le nom d’Akihito :

Alors que le caractère le plus populaire était “wazawai”, le deuxième était “hei” (平), certains commentateurs affirmant que c'était la fin de l'ère Heisei (成) au Japon. Pour beaucoup d'autres, les Jeux Olympiques de 2018 à PyeongChang (écrit 昌 en japonais), et le sommet américano-coréen de 2018 qui visait la paix (和) ont été les événements positifs de l'année écoulée.  Nous espérons que l'année prochaine sera une année positive pour laquelle un kanji positif et brillant pourra être choisi.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site