Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

PHOTOS : Au Vanuatu, un drone livre des vaccins dans une île reculée

La communauté se rassemble pour les vaccinations après l'arrivée du drone à Cook’s Bay avec les vaccins. Photo communiquée par Swoop Aero à l'UNICEF, utilisation autorisée.

« Le petit vol de drone d'aujourd'hui représente un grand pas en avant pour la santé mondiale » a déclaré  la Directrice exécutive de l’UNICEF, Henrietta H. Fore, après qu’un drone a réussi à livrer une boîte de vaccins dans une île reculée au Vanuatu le 18 décembre.

Le Vanuatu, un archipel du Pacifique constitué de 83 îles qui s’étendent sur 12 189 kilomètres carrés, est devenu le premier pays au monde à utiliser des drones pour transporter des vaccins vers ses communautés isolées. Outre les contraintes géographiques, environ un tiers des îles habitées seulement possèdent des aérodromes et des routes bitumées.

Au Vanuatu, un enfant sur cinq n’est pas complètement vacciné.

Le drone opéré par l’entreprise australienne Swoop Aero a mis presque une demi-heure pour traverser la distance de 40 kilomètres séparant la baie de Dillon située dans l’ouest de l’île d’Erromango et la côte est de la baie de Cook. Des vols d’essai ont été effectués entre le 5 et le 7 décembre.

Les communautés isolées de Cook's Bay n’ont pas de centre de santé ni d’électricité et sont uniquement accessibles à pied ou à l’aide de petites embarcations.

Vol d'essai de drone le 5 décembre 2018. Photo : UNICEF, utilisation autorisée.

Il monte, monte, et c'est parti ! Swoop Aero démontre comment leur drone va tester cette semaine les livraisons de vaccins au Vanuatu

Étant donné que les vaccins doivent être conservés au froid, ils ont été placés dans des boîtes en polystyrène avec des pains de glace avant d’être installés dans un drone.

Vue aérienne d'un hameau reculé de Cook's Bay, auquel un drone a réussi à livrer des vaccins. Photo : Jason Chute/UNICEF, utilisation autorisée.

L’infirmière Miriam Nampil a reçu les vaccins livrés par drone et les a administrés à 13 enfants et 5 femmes enceintes. Joy Nowai, âgée d’un mois, a été vaccinée contre l’hépatite et la tuberculose, et est devenue le premier enfant au monde à avoir reçu un vaccin livré commercialement par un drone.

Des agents de santé locaux encadrés par l'infirmière Miriam Nampil (à droite) réceptionnent la première livraison de vaccins par le drone de Swoop Aero à Cook's Bay. Photo : Jason Chute/UNICEF, utilisation autorisée.

Mme Nampil s'est réjouie :

As the journey is often long and difficult, I can only go there once a month to vaccinate children. But now, with these drones, we can hope to reach many more children in the remotest areas of the island.

Comme le trajet est souvent long et difficile, je peux me rendre là-bas seulement une fois par mois pour vacciner les enfants. Mais maintenant, grâce à ces drones, nous pouvons espérer atteindre beaucoup plus d’enfants dans les régions les plus reculées de l’île.

Les villageois se raddemblent pour les vaccinations après l'arrivée du drone à Cook’s Bay avec les vaccins. Photo : Jason Chute/UNICEF, utilisation autorisée.

Le Vanuatu et l’UNICEF ont commencé par proposer en 2017 l’utilisation de drones afin d’améliorer la couverture vaccinale dans le pays. Au moins 13 entreprises ont communiqué leur intention de participer aux vols d’essai autofinancés, mais en raison des difficultés logistiques et financières, beaucoup d’entre-elles se sont rétractées. Finalement, le Vanuatu a octroyé trois contrats à deux opérateurs qui ont mené les essais le 5 décembre.

Andrew Parker, directeur d’UNICEF Vanuatu, a dissipé les craintes que le déploiement des drones remplace le personnel de santé :

We are not seeking to replace jobs, we are seeking to complement instead. Think of the nurse at the aid post level, who doesn’t have the medicines and therefore cannot treat a sick child. She or he will be frustrated, knowing what’s needed but can’t do anything about it.

Nous ne cherchons pas à remplacer des emplois, mais plutôt à les compléter. Pensez à l’infirmière au poste de secours, qui n’a pas les médicaments nécessaires et qui ne peut donc pas soigner un enfant malade. Il ou elle sera frustré(e) en sachant ce dont il ou elle a besoin mais ne pouvant rien y faire.

À présent, le gouvernement du Vanuatu étudie la possibilité d’intégrer officiellement l’utilisation de drones au sein de son système de santé.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site