Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Le Nigeria reporte les élections générales 2019 à quelques heures de l'ouverture des bureaux de vote, arguant de problèmes ‘logistiques et opérationnels’

Arrêt sur image : le président de la Commission électorale, le Professeur Mahmood Yakubu, annonce le report des élections générales nigérianes, le 16 février 2019 à Abuja, Nigeria.

Les Nigérians ont appris samedi 16 février au saut du lit que l'élection présidentielle n'aurait pas lieu comme prévu ce jour-là.

La Commission électorale nationale indépendante (INEC en anglais) venait d'annoncer que les élections de la présidence et de l'assemblée nationale étaient désormais fixées au 23 février, une semaine plus tard, tandis que les élections des gouverneurs et de la Chambre des États de l'assemblée se dérouleraient le 9 mars.La commission électorale a interrompu les élections à cause de son incapacité à mettre en œuvre “la logistique et les plans opérationnels” avant le scrutin.

Dernière heure : Les dates des élections #NigeriaDécide2019 sont désormais : 23 février 2019 pour la présidentielle et l'Assemblée nationale, tandis que les élections des gouverneurs, à la Chambre des États de l'Assemblée et au Conseil du Territoire de la capitale fédérale se tiendront le 9 mars 2019.

L'élection présidentielle de 2015 avait déjà été retardée de six semaines pour des problèmes de sécurité. Mais c'est la première fois dans l'histoire du Nigeria qu'une élection aura été annulée moins de cinq heures avant l'ouverture du vote.

Craintes d'un possible report

Des craintes non confirmées de report des élections existaient. Mais en septembre dernier, l’INEC avait démenti de telles intentions. De même, le 19 janvier, le président de la commission, le professeur Mahmood Yakubu avait déclaré lors d'un entretien sur vidéo : “Nous avons commencé ceci depuis longtemps et avons avancé dans nos préparatifs … il n'y a aucune possibilité de report.”

Flashback
Les 2 fois que [la journaliste de télévision] Osasu Igbinedion a demandé au président de l'INECNigeria si les élections seraient reportées.
Écoutez sa réponse
Intégralité de l'entretien sur notre site web

Ces craintes ont persisté sur les médias sociaux jusqu'à la veille des élections. Mais Tolu Ogunlesi, directeur des médias numériques à la présidence, les écartait comme propagande de l'opposition.

#NigeriaDécide2019 se passera comme prévu demain. N'écoutez pas les stratégies de mensonge colportant des idées de report. Merci et Dieu bénisse la République fédérale du Nigeria.

Qu'est-ce qui a déraillé ?

La coordination de l'élection par la commission électorale a rencontré de nombreux obstacles. Moins de deux semaines avant le scrutin, il y a eu des départs de feux dans des bureaux de l'INEC des les États de Plateau, Abia, et Anambra, qui ont détruit du matériel électoral tel que des cartes permanentes d'électeur non retirées, des lecteurs de carte intelligents et des bulletins de vote.

En outre, la veille des élections le 15 février dans l’État de Kaduna, 66 personnes, dont 22 enfants et 12 femmes, auraient été tuées par des inconnus en armes. Ces meurtres n'ont pas encore fait l'objet de vérifications indépendantes.

Ceci a donné de la crédibilité à la rumeur que les élections pourraient être renvoyées à une date ultérieure dans les États affectés.

Échelonner les élections est une recette pour un désastre ! L'INEC doit résister à toute tentative de faire tenir les élections dans [seulement] quelques États demain. Les élections doivent être menées dans toutes les parties du Nigeria quoi qu'il en coûte. Brûler les lecteurs de cartes n'est qu'une tactique.

Les diffusions et messages de groupes sur WhatsApp, largement adoptées par les partis politiques pendant cette élection pour élargir leurs soutiens, ont aggravé cette appréhension. Ces groupes de médias sociaux ont attisé les rumeurs et propagé les fausses nouvelles et la désinformation.

Principal candidat d'opposition, Atiku Abubakar du Parti démocratique populaire a qualifié l'annulation “d'évident exemple de la main d'Esaü mais avec la voix de Jacob. [NdT: référence à un récit dans la Bible : Jacob met des peaux de chèvre sur le dos de ses mains pour faire croire à son père aveugle qu'il est son frère Esaü, plus velu, et obtenir ainsi la bénédiction paternelle destinée à Esaü]. Abubakar a affirmé que :

The Buhari administration hopes to disenfranchise the Nigerian electorate in order to ensure that turn out is low on the rescheduled date.

Le gouvernement Buhari espère priver l'électorat nigérian de ses droits pour s'assurer que la participation soit faible à la date reprogrammée.

Sur l'autre bord, le parti au pouvoir All Progressives Congress a condamné la “lenteur de l'arbitre électoral” et insinué également que l'INEC avait “orchestré” le report “en collusion avec la principale opposition, le PDP.”

Les Nigérians réagissent !

Les internautes nigériens ont réagi vigoureusement contre la reprogrammation de dernière minute du scrutin présidentiel par l'INEC.

“Les excuses ne tiennent pas !”

Les excuses ne tiennent pas. Ce n'est pas la première fois qu'ont lieu des élections générales au Nigeria. L'INEC a été incapable de faire son travail, qui est de fournir le soutien logistique nécessaire au processus. Je n'ai jamais eu connaissance de report d'élections à peine 5 heures avant l'ouverture du vote. HONTEUX !

Pourquoi attendre la dernière minute ?

J'essaie désespérément de positiver là-dessus, mais je ne sais pas comment je vais y arriver.
Pourquoi diable repousser les élections à peine quelques heures avant ? A quel stade ont-ils compris qu'ils avaient des problèmes et pourquoi ont-ils attendu la dernière minute ?

Gaspillage de moyens

Gaspillage de temps et de moyens pour les candidats, leurs partisans, les électeurs qui se déplacent, et au final pour le gouvernement.

L'INEC n'a pas eu la politesse de s'excuser

Est-ce que ça aurait tué celui qui a rédigé ce texte de l'INEC Nigeria d'ajouter à la fin “La Commission comprend que cette décision est annoncée tardivement et présente ses sincères excuses à tous les électeurs et aux parties prenantes pour les désagréments causés” ?

Pervers !

C'est la plus perverse et barbare des mauvaises actions contre le peuple nigérian.
Le budget a été dépensé
Les observateurs internationaux sont arrivés au Nigeria
Les gens ont quitté leur travail et ont voyagé pour voter !
Les jeunes du Service civique ont dormi dans le froid etc
L'INEC nous a déçus

Questions à l'INEC

Questions à l'INEC Nigeria
1. Quels sont ces problèmes logistiques ?
2. Quels sont les États affectés ?
3. Que va-t-il arriver au matériel électoral sensible déjà déployé ?
4. Qui garantit la sécurité et l'inviolabilité du matériel électoral déjà distribué ?
5. Combien coûte le report ?

L'INEC ne dit pas la vérité !

Grotesque ! Vous avez eu des années pour organiser ceci. On ne nous dit pas la vérité.

La passivité n'est pas une option. Nous voterons la semaine prochaine !

C'est exactement ça qu'ils veulent. Ils ont déjà prévu d'utiliser l'apathie des électeurs comme une arme, mais ça ne marchera pas. J'ai fait plus de 2 heures de route pour venir voter, et je referai de même vendredi prochain. Il faut se débarrasser de ce gouvernement incompétent. #BuhariDoitPartir #NigeriaDécide2019 #AtikuNotrePrésident

La Commission électorale du Nigeria a laissé beaucoup de questions sans réponse. Sa décision a fait monter les tensions et jeté le doute sur la crédibilité de l'élection présidentielle. Elle renforce aussi la nécessité d'une commission électorale réellement indépendante. Tant que l'INEC n'aura pas réellement coupé le cordon des manipulations et interférences de l'exécutif, les reports d'élections continueront à se répéter au Nigeria.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site