Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Le film que vous avez envie de voir fait-il la promotion de la masculinité toxique ? Demandez à Mango Meter

Le 16 février 2019, Magdalene, un magazine féministe indonésien également partenaire de Global Voices, a lancé Mango Meter, une application mobile de revue cinématographique pour traiter de la représentation des genres dans l'industrie du cinéma.

Comme le remarque l'équipe de Mango Meter, le septième art est l'un des “médias les plus efficaces pour diffuser les normes et les valeurs dans la société”. Les films “renforcent largement les stéréotypes sexistes et raciaux, font des femmes des objets sexuels et normalisent la violence sexiste car l'industrie cinématographique affirme ne satisfaire que les exigences du marché”.

mango meter mobile app

Captures d'écran de l'application mobile Mango Meter.

Ces effets sont devenus particulièrement visibles en 2018, lorsque la série d'allégations d'abus sexuels contre le producteur Harvey Weinstein a déclenché les mouvements #MeToo (#BalanceTonPorc en français) et Time's Up, lancé par des scénaristes, des producteurs et des actrices en réponse à la culture toxique d'Hollywood sur les abus sexuels, les stéréotypes et la discrimination.

Inspirée par Rotten Tomatoes, célèbre site d'évaluation de films, l'équipe a nommé l'application Mango Meter en hommage à l'un des fruits préférés de l'Asie. Selon les créateurs de l'application, un film féministe incarne l'inclusion et la diversité, a des personnages féminins forts qui ne sont pas simplement liés par des normes sociétales comme le mariage et la maternité, et dépeint des relations saines. Le système de classification de l'application note chaque film sur une échelle de 1 à 5, une mangue indiquant que le film se situe à l'extrémité sexiste du spectre et cinq mangues signifiant qu'il respecte pleinement les normes féministes.

L'application mobile est le fruit du travail d'un groupe de journalistes féministes, de militantes et d'universitaires de six pays asiatiques, dont la rédactrice en chef de Magdalene, Devi Asmarani.

S'adressant à Global Voices, Devi Asmarani déclare :

We spent a lot of times debating the best statements to apply to the rating system, before we all agreed on the set of 11 statements that represent a host of concerns, from representation of women, agency, the concept of beauty, sexuality, relationship and proportional representation of marginalized communities.

Nous avons beaucoup discuté des meilleurs énoncés à appliquer au système d'évaluation avant de nous entendre à l'unanimité sur l'intégralité des 11 énoncés qui représentent une foule de préoccupations, notamment la représentation des femmes, le pouvoir, le concept de beauté, la sexualité, les relations et la représentation proportionnelle des communautés marginalisées.

Les créatrices de l'application Mango Meter, avec l'aimable autorisation de Magdalene.

En réponse à la question de savoir pourquoi les gens devraient utiliser l'application, les créatrices déclarent :

Let the film industry know that we do not buy tickets to their movies for misogynist, gender and diversity-insensitive content. One opinion at a time would validate someone else who is thinking just like you. We have every right to enjoy entertainment that does not demean us, and we certainly have a right to voice our views and opinions.

Faites savoir à l'industrie cinématographique que nous n'achèterons plus de billets pour des films au contenu misogyne, insensibles au genre et à la diversité. Une opinion à la fois validerait quelqu'un d'autre qui pense comme vous. Nous avons tout à fait le droit de profiter d'un divertissement qui ne nous rabaisse pas, et nous avons évidemment le droit d'exprimer nos points de vue et nos opinions.

Le développement de l'application Mango Meter a été soutenu par le bureau de la Friedrich-Ebert-Stiftung (FES) pour la coopération régionale en Asie. L'application est disponible sous iOS et Android.

1 commentaire

  • Melody

    On nage en plein délire puritain et totalitaire. C’est très orwellien. Il faut se méfier de tous ceux et toutes celles qui veulent imposer leur censure et leur vision du monde rétrograde et liberticide. Tous les totalitarismes ont été imposés par des extrémistes d’abord minoritaires, qui sont ensuite parvenus à imposer leur dictature au plus grand nombre.

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site