Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Un activiste de Singapour condamné à 16 jours de prison pour avoir organisé un débat vidéo avec le jeune leader hongkongais Joshua Wong

Jolovan Wham, via Twitter.

Cet article a été écrit à l'origine par Holmes Chan et publié par Hong Kong Free Press (HKFP) le 21 février 2019. Cette version révisée est republiée par Global Voices dans le cadre d'un accord de partenariat de contenu.

L'activiste singapourien Jolovan Wham a été condamné à 16 jours de prison pour avoir refusé de payer une amende infligéepour un débat public qu'il a animé en 2016 et qui accueillait par Skype le militant pro-démocratie hongkongais Joshua Wong. Il est en liberté sous caution en attendant le résultat de son appel.

Wham est un activiste connu pour ses campagnes promouvant les droits des travailleurs migrants, la liberté d'expression à Singapour, ou encore la réforme des droits de détention de son pays et de la peine de mort.

Le mois dernier, Wham a été condamné pour une réunion illégale organisée lors d'un forum qu'il a organisé en novembre 2016 et qui avait pour sujet “la désobéissance civile et les mouvements sociaux”. Joshua Wong et d'autres militants liés aux médias locaux étaient invités. La police a indiqué à Wham qu'il avait besoin d'une autorisation pour que Wong puisse parler, mais il s'en est passé.

Le 21 février, le tribunal a infligé à Wham une amende de 2000 dollars singapourien (1300 euros) pour avoir organisé une réunion publique sans une autorisation de la police. Il a également écopé d'une amende de 1200 dollars singapouriens (780 euros) pour ne pas avoir signé la déclaration à la police.

Les médias de Singapour ont rapporté que Wham avait choisi de ne pas payer l'amende. Suite à ce refus, le tribunal l'a condamné à 16 jours de prison. Outre cette réunion illégale, Wham a été condamné pour avoir refusé de signer sa déposition de témoin à la police. Il a déclaré à cette époque qu'il avait refusé de signer car on ne lui avait pas remis de copie de cette déposition.

Wham a l'intention de faire appel de la décision du juge. Il a été relâché après avoir réglé la caution de 8000 dollars singapouriens (5185 euros), selon les médias.

Le forum en question était organisé par le Community Action Network, une association non gouvermentale engagée pour la liberté d'expression dans la cité-Etat. Selon Wham, la police lui a indiqué qu'il était obligatoire d'avoir un permis de travail et une autorisation de la police si l'un des intervenants n'était pas de Singapour, même si celui-ci s'exprimait à distance par liaison vidéo.

Après l'événement, Wham a été interrogé par la police pendant 45 minutes. Il a finalement été inculpé en novembre 2017 mais l'affaire n'est arrivée devant le juge qu'en janvier 2019.

Joshua Wong a déclaré à HKFP que les poursuites contre Wham étaient “une honte et une terrible injustice”, et qu'il regrettait profondément le jugement.

Jolovan generously invited me to share and exchange my experience in Hong Kong’s fight for freedom and justice with the Singaporean community – the irony is not missed here that Jolovan has become a subject of injustice as a result.

I’d like to express my respect and admiration for Jolovan’s perseverance of his values, and my wish for the Singaporean people to one day be able to enjoy true freedom and democracy.

Jolovan m'a invité généreusement à partager et échanger avec la communauté de Singapour à propos de mon expérience sur le combat de Hong Kong pour la liberté et la justice. L'ironie de l'histoire, c'est que Jolovan est devenu la victime d'une injustice suite à ce débat.

J'aimerais exprimer mon respect et mon admiration pour l'attachement de Jolovan à ses valeurs, et mon souhait pour les Singapouriens est qu'ils puissent un jour profiter de liberté et démocratie véritables.

“Une application abusive de la loi”

Kirsten Han, journaliste singapourienne et contributrice de Global Voices, qui était également une intervenante au forum de Wham, a dénoncé la peine qu'elle juge “scandaleuse”.

[The forum] posed no threat to public order whatsoever, and the stretching of the law to declare a forum illegal simply because a non-Singaporean Skyped in shows how broad Singapore’s public order laws are, and how they can be used to restrict Singaporean’s civil liberties…There’s no sentence that I’d consider fair, because he should never have been charged.

[Le forum] ne constituait aucune menace à l'ordre public, et l'application abusive de la loi pour déclarer un forum illégal simplement parce qu'un étranger y a communiqué par Skype montre à quel point les lois de Singapour concernant l'ordre public sont extensivs et peuvent être utilisées pour restreindre les libertés civiles des Singapouriens… Aucune condamnation ne pourrait être considérée comme juste pour moi car il n'aurait jamais dû être inculpé.

Han a également remis en doute le détail des faits énoncé par l'accusation. Selon Channel NewsAsia, cette dernière a affirmé au tribunal que des “milliers” de personnes étaient invitées au forum et que 366 personnes avaient indiqué être intéressées à y participer.

Au contraire, Han a déclaré que l'événement avait rassemblé à peine une soixantaine personnes et était “assez classique”. Elle a ajouté que “de toute façon, la salle n'était pas si grande.”

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site