Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Dijaawa Wotunnöi, un court-métrage d'animation qui aide à revitaliser la langue yekuana

Capture d'écran du film d'animation sur YouTube.

Dijaawa Wotunnöi est un mythe ancestral des Yecuana, un peuple autochtone qui vit au Venezuela et au Brésil. Ce mythe est raconté dans un court-métrage d'animation de Saúl Kuyujani López.

Le film est entièrement interprété en yekuana et sous-titré en espagnol. Plusieurs Yecuanas ont participé au projet en tant que traducteurs et chercheurs. Ils ont également offert leur voix aux personnages du film. L'auteur de cette histoire faisait également partie de l'équipe de production.

Le mythe explique comment le peuple Yecuana est issu des descendants de chauves-souris. Une partie de l'explication réside dans l'histoire de la vie de Kawashidi, un Yecuana dont la femme a été tuée par un mauvais esprit qui ensuite le défie et teste son intelligence.

Saúl Kuyujani López a reconstitué le mythe comme on le raconté dans la communauté de Santa Maria de Erebato, située sur les rives du fleuve Caura (Alto Caura) dans l'État de Bolivar, au Venezuela.

Selon le recensement effectué au Venezuela en 2011, il y a 7997 Yecuanas vivant dans les États de l'Amazonas et de Bolivar. En 2000, le recensement brésilien a enregistré environ 430 Yecuanas vivant dans le pays.

L'Atlas interactif UNESCO des langues en danger dans le monde classe le yekuana comme une langue vulnérable. Les professeurs de yekuana racontent que la plupart des parents n'estiment pas important de transmettre leur langue aux futures générations. Beaucoup emmènent leurs enfants dans les villes afin qu'ils puissent apprendre à bien parler l'espagnol. Par conséquent, les enfants perdent la langue de leur famille.

C'est pourquoi l'adaptation animée de Dijaawa Wotunnöi vise à préserver les aspects oraux du yekuana grâce au format audiovisuel.

Le film était produit par le studio Creaser Creative et soutenu par l’organisation autochtone du Bassin du Cayu Kuyujani et le Forum Humboldt. La première projection a eu lieu au Forum Humboldt à Berlin (Allemagne) en juillet 2017.

Le court-métrage a été sélectionné dans le programme officiel du 13ème Festival international du film et de la communication des autochtones / peuples autochtones (FICMAYAB), qui s'est tenu au Guatemala en octobre 2018. La grande première nationale a eu lieu au Festival du film autochtone du Venezuela, en novembre 2018.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site