Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

L'activisme des marques pour promouvoir l'harmonie inter-communautaire est risqué dans l'Inde en période préélectorale

Surf Excel ad screenshot

Arrêt sur image du spot publicitaire de Surf Excel. (Fair Use, Copyright détenu par les auteurs originels)

Une vidéo de la marque indienne de détergents Surf Excel montrant une fillette hindoue et un garçonnet musulman s'amusant pendant la fête hindoue de Holi divise téléspectateurs et internautes. Une partie approuve l'harmonie inter-communautaire que la marque, propriété de Hindustan Unilever veut promouvoir par la chanson intitulée “Rang Laaye Sang” (“les couleurs nous rapprochent” en hindi), l'autre partie accuse le spot publicitaire d'abaisser l'hindouisme. La publicité avait atteint 10 millions de vues au moment de l'écriture du présent article, ce qui a donné à la marque Surf Excel une notoriété record.

Les détracteurs du spot publicitaire ont accusé la marque de promouvoir le Love Jihad (djihad de l'amour), une soi-disant campagne par laquelle des garçons musulmans simulent l'amour pour arriver à convertir à l'islam des filles non musulmanes. Les médias sociaux ont commencé à se gonfler de messages contenant le mot-clic #boycottSurfexcel.

HUL (Hindustan Unilever) n'a pas le droit de prêcher aux Hindous comment fêter Holi et n'a certainement pas besoin qu'on lui apprenne la laïcité. Paul Polman [patron d'Unilever], votre pub pour Surf Excel blesse les sentiments des Hindous tout comme la pub pour Kumbh [le pèlerinage de Kumbh Mela] auparavant. #Boycott de Furf Excel et #Boycott des produits Unilever

Cette pub a tellement fâché que de nombreux utilisateurs d'Android ont signalé l'appli Microsoft Excel sur le Google Play Store. Ce qui a valu à celle-ci la notation d'une seule étoile, la plus basse, parce que les utilisateurs l'ont confondue avec Surf Excel, allant jusqu'à l'appeler “le logiciel anti-hindou”. Le phénomène n'est pas nouveau en Inde.

[Texte sur l'image : Furieux contre Surf Excel,des “patriotes” indiens donnent la note 1 étoile à Microsoft Excel sur Google Play. Ce n'est pas la première fois que des Indiens en colère ciblent la mauvaise appli sur la boutique Google Play]  (Traduction : Éduquez votre enfant, sauvez le pays)

L'acteur et humoriste Vir Das a suggéré dans un tweet que cette publicité négative a augmenté les ventes de Surf Excel.

Aux Bhakts. Vous ne vous rendez pas compte combien votre indignation a aidé les ventes de Surf… félicitations. Vous êtes en pratique les nouveaux ambassadeurs de la marque.

(Note de la rédaction : Bhakt est la translittération d'un mot du hindi signifiant ‘dévot’. Les partisans, adeptes et admirateurs du Premier ministre indien Narendra Modi sont appelés les ‘Modi Bhakt” et ‘Bhakt’ figure sur les réseaux sociaux pour parler des partisans et admirateurs de M. PM Modi.)

Le chercheur français Elliot Alderson a twitté le 12 mars qu'il y a eu 105.929 tweets avec les trois mots-clics  , et .

Fil : Sur 2 jours, j'ai enregistré 105929 tweets avec les hashtags #SurfExcel, #BoycottSurfExcel et #BoycottHindustanUnilever. Suivez ce fil pour une analyse

Depuis, le débat lié au spot publicitaire ne s'arrête plus au grand public : il a diffusé dans le discours politique, puisque l'Inde s'apprête pour ses élections générales de 2019 qui s'étaleront entre le 11 avril et le 19 mai. Dans un tweet de Sanjay Jha, porte-parole du parti actuellement dans l'opposition, c'est le Bharatiya Janata Party (BJP) au pouvoir qui est à blâmer pour la malveillance propagée contre les enfants distribués dans le clip.

Mon article à paraître : le vitriol contre les jeunes enfants qui jouent dans la publicité de Surf Excel est une raison suffisante pour rejeter totalement le BJP cuel et fanatique. L'Inde doit les larguer sans faire le détail. Nous avons régressé à l'âge des ténèbres sous Modi.

Hindustan Unilever avait déjà connu un retour de bâton récemment avec un autre spot publicitaire pour sa marque de thé, qui mettait en lumière le délaissement des plus âgés pendant la Kumbh Mela, un pèlerinage hindou qui est le plus grand rassemblement religieux mondial.

Le moment choisi pour cette pub est surprenant, puisqu'elle arrive alors que l'Inde se remet d'un enchaînement d'événements tragiques au Cachemire : un attentat-suicide contre un convoi à Pulwama suivi par des frappes aériennes défensives à la fois de l'Inde et du Pakistan. Les relations inter-communautaires en Inde entre la majorité hindoue et la minorité musulmane, plus nombreuse que la population totale du Pakistan, traverse une période critique sous l'effet des récents événements. Cette publicité a de quoi jeter de l'huile sur le feu des empoignades verbales actuelles.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site