Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Service Instagram VIP pour les chats abandonnés du Japon

cats in japan

Temple du chat à Amanohashidate, Japon. Photo de Nevin Thompson.

Si vous cherchez un nouveau lieu de découverte des chats sur Internet, jetez un coup d'oeil sur “Backstreet Cats of Japan” (Roji-ura Nyankichi, 路地裏のにゃん吉), un compte Instagram de plus de 100.000 abonnés.

Le photographe anonyme s'est lié d'amitié avec des milliers de chats errants du Japon qu'il a pris en photo d'un endroit secret du pays.

Bonne Année ! Nous vivons en 2019 !

Les chats sont photographiés en diverses postures. Certains semblent vivre ou socialiser en sous-sol, sous une étendue solitaire d'asphalte.

D'accord, c'est entendu je vais nettoyer la rue très vite.

Il est commun de voir des chats errants partout au Japon. Environ 35% des foyers possèdent un chat et nombre d'entre eux mènent une vie de luxe en tant que membre choyé de la famille, les Japonais consacrant à leur épanouissement environ 3,8 milliers de milliards de yens (3,8 milliards de dollars américains) par an.

Bien que l'animal de compagnie soit populaire au Japon, beaucoup de gens l'achètent sans comprendre les véritables enjeux de sa possession. Lorsqu'ils découvrent la vraie nature d'un chat adulte, ennuyeux et mature sexuellement, ils peuvent l'abandonner. Quand une personne âgée meurt ou va en maison de retraite, son animal de compagnie autrefois chéri se voit délaissé aussi.

Un grand nombre de vagabonds se retrouvent ainsi à travers le pays . Certains sont gentiment nourris et suivis par des gens comme cet nstagrammeur.

Merci 2018! […] Je souhaite à tous une superbe année 2019.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site