Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

@ActLenguas : Elias Ajata, et son combat pour l'aymara sur internet, du 6 au 12 mai

Photo fournie par Elias Ajata

En 2019, nous avons décidé d'inviter différents hôtes à piloter le compte Twitter @ActLenguas (activisme linguistique) et à partager leur expérience sur la revitalisation et la promotion de leur langue natale. Cette semaine, nous nous sommes entretenus avec Elias Ajata (@ELIASREYNALDO).

Rising Voices (RV): Pouvez-vous nous parler de vous ?

Soy Elias Ajata, aymara nacido en el altiplano de La Paz. Actualmente trabajo en el fortalecimiento del aymara, idioma que es mi primera lengua. Uno de mis objetivos es hacer que tenga presencia en internet con material abundante y diverso. Para lograr aquello, me introduje en diversos espacios en línea (redes sociales, blog, plataformas de audio, páginas de animación, etc.) y vengo diseñando memes, videos y audio que sirva para el aprendizaje de personas que no hablan por un lado y por otro, que personas que no escriben lo puedan hacer.

Je m'appelle Elias Ajata, je suis un Aymara né sur l'altiplano de La Paz. Actuellement, je participe à la revitalisation de l'aymara qui est ma langue maternelle. Un de mes objectifs est de faire en sorte qu'elle soit présente sur internet avec un contenu abondant et diversifié. Pour y parvenir, je me suis fait connaître sur plusieurs sites en ligne (réseaux sociaux, blogs, plateformes audio, pages d'animation, etc.) où je crée des mèmes, des vidéos et des bandes audio qui servent à apprendre la langue à des personnes qui ne la parlent pas, même à ceux qui ne savent pas écrire.

RV : Quel est l'état actuel de votre langue sur et en dehors d'Internet ?

En internet hay un marcado avance del aymara y en los últimos años ha incrementado notablemente las personas interesadas en aprender. Hace unos años, cuando iniciamos con la difusión de materiales en redes sociales, había pocas páginas, pero ahora se puede encontrar muchas y por ese hecho, el público ha empezado a ser más selectivo, es decir, no pone “me gusta” solo por el hecho de que haya una publicación en aymara como sucedía antes, sino que ahora busca calidad. Además de ello, se puede señalar que exige que haya nuevas aplicaciones, nuevos formatos de publicar, nuevas técnicas y nuevos recursos, lo que hace que sea necesario que el administrador de algún espacio de internet tenga una perspectiva innovadora y creativa. La tendencia es que en los años venideros haya una repercusión más positiva aún.

Al aymara fuera de línea muestra un decrecimiento del número de hablantes, pero no es alarmante como sucede con otros idiomas. La percepción de los que no son aymaras ha cambiado si consideramos lo que pasaba hace unos cinco años. En aquel tiempo, predominaba el discurso discriminatorio, por ciertas circunstancias políticas y sociales ahora el discurso predominante es el uso del aymara en esferas políticas. Con la nuevas tecnologías la juventud ve como algo atractivo aprender aymara, entretanto los mayores siguen teniendo un concepto fatalista, o sea, piensa que el aymara tiende a desaparecer, lo cual no es real.

Sur internet, l'aymara est en nette progression et le nombre de gens qui souhaitent l'apprendre a bien augmenté ces dernières années. Il y a quelques années, quand nous avons commencé à diffuser du contenu sur les réseaux sociaux, il y avait peu de pages, mais maintenant on en trouve plein, et de ce fait, le public a commencé à se montrer plus sélectif. C'est-à-dire qu'il ne “like” plus seulement parce qu'une publication est en aymara comme il le faisait avant, à présent il recherche la qualité. En plus, on remarque qu'il réclame de nouvelles applications, de nouveaux formats de publication, de nouvelles techniques et de nouvelles ressources, ce qui oblige les administrateurs des différents sites à adopter une perspective innovante et créative. Et la tendance montre que, dans les années à venir, les répercussions seront encore plus positives. Quant à l'aymara en dehors d'internet, le nombre de locuteurs a baissé, mais de façon moins sensible que pour d'autres langues. Le regard de ceux qui ne sont pas Aymaras a changé si l'on compare avec ce qui se passait il y a cinq ans. Les propos discriminatoires prévalaient en ce temps-là, alors que maintenant, pour différentes raisons politiques et sociales, on prône ouvertement l'usage de l'aymara dans les hautes sphères politiques. Grâce aux nouvelles technologies, la jeunesse est séduite par cette forme d'apprentissage de l'aymara, alors que les personnes âgées sont fatalistes et pensent que l'aymara est voué à disparaître, ce qui n'est pas vrai.

RV : Sur quels sujets allez-vous communiquer sur @ActLenguas ?

Es necesario hablar de algunos hechos internos y externos que afectan nuestras lenguas (discursos, acciones, teorías y comportamientos). Por otro lado, hablaré también de qué es lo que se está haciendo para hacer del aymara un idioma de internet.

Il faut parler des facteurs internes et externes qui affectent nos langues (discours, actions, théories et comportements). Par ailleurs, je vais parler de ce qui est fait pour que l'aymara devienne une langue d'internet.

RV : Qu'est-ce qui motive votre militantisme linguistique pour l'aymara ? Qu'espérez-vous pour votre langue ?

Principalmente, hacer que el aymara ocupe todos los espacios posibles como vehículo de comunicación, que sus hablantes se incrementen y que las nuevas generaciones lo adquieran. Nuestros idiomas no solo están para ser usados en casa, pueden ser herramientas de transmisión de cualquier tipo de conocimiento y sueño que el idioma que hablo tenga esa condición.

Essentiellement, faire en sorte que l'aymara occupe le plus de place possible comme moyen de communication, que le nombre de gens qui le parlent augmente et que les nouvelles générations l'apprennent. Nos langues ne doivent pas servir qu'à la maison, elles sont des outils de transmission de toutes sortes de savoirs et je rêve que la langue que je parle acquiert ce statut.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site