- Global Voices en Français - https://fr.globalvoices.org -

@DigiAfricanLang : Mahuton Bienvenu Possoupe amène le fon sur Internet, du 3 au 9 juillet 2019

Catégories: Médias citoyens

Photographie fournie par Mahuton Bienvenu Possoupe.

En 2019, dans le cadre d'une campagne de célébration de la diversité linguistique sur les réseaux sociaux [1], nous avons décidé d'inviter des militants linguistiques africains à piloter le compte Twitter @DigiAfricanLang [2] et à partager leur expérience sur la revitalisation et la promotion des langues africaines. Mahuton Bienvenu Possoupe (@b_mahuton [3]) nous explique ce qu'il a l'intention de discuter pendant sa semaine.

Rising Voices (RV) : Pouvez-vous nous parler de vous ?

I am Mahuton Bienvenu POSSOUPE. Mahuton means “The one who belongs to God” in Fon. Fon is the most spoken national language in Benin.

My parents are from the Ouémé Valley and speak Wéme, a language I can understand well, but cannot speak really well. But as I was born and grew up in Fon communities, I can easily speak and understand Fon as most Fon people.

I am a software developer and e-commerce specialist. In addition, I am a volunteer Mediawiki developer since 2018. Mediawiki is the software that supports wiki projects like Wikipedia. Since 2014, I edit Wikipedia, documenting my country, its culture and its people on Wikipedia. I am a founding member of Beninese Wikimedians User Group [4] and support new contributors from Benin at the starting point of their volunteering journey. In 2018 during a Wikimedia Hackathon in Barcelona, I started a Wikipedia in Fon [5] with the support of people from the Wikimedia Foundation. I am now organizing a Fon community of volunteer contributors in Benin.

When I was about sixteen years-old, I was able to read lectures and write prayers in Fon at church on Sundays. I remembered people telling me after church, “Congratulations, you read it so well”. That experience helped me develop and reinforce my Fon writing and reading skills.

Today, as part of who I am, I want my people to be proud of their language, to seize all opportunities and initiatives to promote it. I believe language is a vector of development.

Je m'appelle Mahuton Bienvenu Possoupe. Mahuton signifie “celui qui appartient à Dieu” en fon [fr] [6]. Le fon est la langue nationale la plus parlée au Bénin [fr] [7].

Mes parents viennent de la vallée de Ouémé et parlent le wémé, une langue que je comprends bien mais que je ne parle pas couramment. Mais comme je suis né et ai grandi dans des communautés de locuteurs de fon, je le parle et comprends, comme la plupart des Fons.

Je suis développeur informaticien et spécialiste du commerce en ligne. En plus de cela, je suis développeur bénévole pour Mediawiki depuis 2018. Mediawiki est le logiciel derrière les projets wiki comme Wikipedia. Depuis 2014 je participe à Wikipedia en documentant mon pays, sa culture et ses peuple. Je suis l'un des membres fondateurs du Groupe des utilisateurs de Wikimedia du Bénin [4] et j'aide les nouveaux contributeurs béninois à leurs débuts de bénévoles. En 2018, pendant un hackaton de Wikimedia à Barcelone, j'ai démarré un Wikipedia en fon [4] avec le soutien des gens de la Fondation Wikimedia. Je suis maintenant en train de monter une communauté de contributeurs bénévoles fons au Bénin.

Quand j'avais environ seize ans, je pouvais lire des leçons et écrire des prières en fon à l'église le dimanche. Je me souviens que les gens me disaient après la messe : “Bravo, tu as si bien lu”. Ça m'a encouragé à améliorer mon écriture et ma lecture en fon.

Aujourd'hui, la personne que je suis devenue veut que son peuple soit fier de sa langue. Je veux que les gens saisissent toutes les opportunités et adhèrent à toutes les initiatives pour la promouvoir. Je crois que la langue est un vecteur de développement.

RV : Quel est l'état actuel de votre langue sur et en dehors d'Internet ?

In Benin, there are more than 25 national languages. Among them, Fon is the most spoken one. It is also spoken in some regions in Nigeria and in Togo. About 4 million people can speak Fon today. My language is almost not at all present on internet. The root cause is that people can speak Fon but really few can read it or write it and those who can, usually have no access to internet technologies so they can’t promote it on the internet.

Some people are ashamed of speaking the Fon language or their mother tongue language generally, as they think they will appear as an illiterate person. In primary school, you can be punished if the teacher see you speaking Fon.

There are 2 most important challenges:

1-Create initiatives to teach Fon speakers how to write and read it and this can start at primary schools. Young students learn to read and write French or English in schools in Benin, so this is also possible with Fon.

2-We need to create technology solutions that can help people to easily write Fon on computers or mobile devices. But there are some initiatives that are rising and maybe it will take some time to fully address those challenges but I keep hoping it will be possible.

Il y a plus de vingt-cinq langues nationales au Bénin. Parmi elles, le fon est la plus parlée. Il est aussi parlé dans certaines régions du Nigeria et du Togo. Environ quatre millions de personnes parlent fon aujourd'hui, mais ma langue n'est presque pas présente du tout sur Internet. La cause fondamentale est que les gens peuvent parler fon, mais que très peu d'entre eux le lisent ou l'écrivent, et que ceux qui le peuvent n'ont généralement pas accès aux technologies d'internet, et ne peuvent donc pas la promouvoir sur Internet.

Certains ont honte de parler fon, ou leur langue maternelle en général, car ils pensent qu'ils auront l'air illettré. Vous pouvez être puni à l'école primaire si l'instituteur vous entend parler fon.

Les deux défis les plus importants sont les suivants :

1. Créer des initiatives pour enseigner aux locuteurs de fon à l'écrire et à le lire, et ceci peut commencer dès l'école primaire. Les jeunes élèves apprennent à lire et écrire en français ou en anglais dans les écoles béninoises, c'est donc aussi possible en fon.

2. Nous avons besoin de créer des solutions technologiques qui aident les gens à écrire fon facilement sur les ordinateurs ou les mobiles. Mais des initiatives sont en train de voir le jour, et peut-être que ça va prendre du temps pour s'attaquer vraiment à ces problèmes mais je continue de croire que c'est possible.

RV : Sur quels sujets allez-vous communiquer sur le compte @DigiAfricanLang ?

Based on the challenges I’ve mentioned above I will be focusing on 3 main areas:

1-Raising awareness about the importance for us as Beninese to promote our national languages and especially the Fon language by using it in everyday communications.
2-Initiatives that promote the Fon language, both online and offline.
3-Technology that can help the Beninese read, write, and speak the Fon language

Sur la base des défis dont j'ai parlés plus haut, je vais me concentrer sur trois sujets principaux :

1. Sensibiliser les gens à l'importance, pour nous, en tant que Béninois, de promouvoir nos langues nationales et tout particulièrement le fon en l'utilisant dans la vie de tous les jours.
2. Des initiatives qui promeuvent le fon sur Internet et dans la vie courante.
3. Les technologies qui peuvent aider les Béninois à lire, écrire et parler fon.

RV : Qu'est-ce qui motive votre militantisme linguistique pour le fon ? Qu'espérez-vous pour votre langue ?

My main motivation is to give the Fon language more presence on internet with more content written in Fon. I hope one day decision makers in my country will also take actions that will promote the Fon language by:

  • Documenting our own knowledge in the language that is the most natural for us
  • Making useful knowledge from all fields of sciences and art accessible to people who only know the Fon language.

Ma motivation première est de donner au fon une présence plus importante sur Internet, avec plus de contenu en fon. J’espère qu'un jour, les décisionnaires de mon pays prendront aussi des actions qui mettront le fon en avant en :
– documentant notre propre savoir dans la langue qui nous est la plus naturelle
– en rendant ce savoir utile, de tous les champs des sciences et des arts, accessible à tous ceux qui ne parlent que le fon.