Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

@DigiAfricanLang : Bonface Witaba, pour une gouvernance d'Internet multilingue et inclusive, du 10 au 16 juillet 2019

Photographie fournie par Bonface Witaba.

En 2019, dans le cadre d'une campagne de célébration de la diversité linguistique sur les réseaux sociaux, nous avons décidé d'inviter des militants linguistiques africains à piloter le compte Twitter @DigiAfricanLang et à partager leur expérience sur la revitalisation et la promotion des langues africaines. Bonface Witaba (@bswitaba) nous explique ce qu'il a l'intention de discuter pendant sa semaine.

Rising Voices (RV) : Pouvez-vous nous parler de vous ?

I am a writer, local content developer and advocate, trainer, researcher, and consultant in Internet Governance and policy matters.

I am the pioneer of ICANNWiki Swahili, an encyclopedic website whose mission is to develop, translate, and localize 10,000 Internet Governance articles and glossary into Swahili for the 150 million Swahili speakers by 2020.

Additionally, I run a Youth Internet governance capacity building initiative aimed at mentoring students, academics, as well as individuals working in the private sector and; or government, through professional courses on the topic of Internet Governance, in efforts to help them understand its ecosystem.

Je suis écrivain, développeur de contenu et militant local, formateur, chercheur et consultant en gouvernance et politiques de l'Internet.

Je suis le pionnier de ICANNWiki Swahili, un site internet encyclopédique dont la mission est de développer, traduire et localiser 10.000 articles de gouvernance d'Internet et un glossaire en swahili pour les 150 millions de locuteurs, d'ici à 2020.

En plus de cela, je dirige une initiative de renforcement des capacités à la gouvernance d'Internet par les jeunes, qui encadre et conseille des étudiants, des chercheurs comme des individus qui travaillent dans le secteur privé, ou le gouvernement à travers des formations professionnelles sur le sujet de la gouvernance d'Internet, pour les aider à en comprendre l'écosystème.

RV : Quel est l'état actuel du swahili sur et en dehors d'Internet ?

According to Google statistics, Swahili content online is merely 0.08% as compared to English and other languages. With the world looking at connecting the next 1 billion internet users, it is believed that 17 million of them will come online using primarily their local language to access the Internet. The lack of sufficient local language content is thus likely to have adverse effects with regards to digital inclusion of these millions.

D’après les statistiques de Google, seuls 0.8% du contenu en ligne est en swahili, comparé à l'anglais et aux autres langues. À une époque où le monde contemple la connexion du prochain milliard d'utilisateurs, il est prévu qu'environ 17 millions d'entre eux accéderont à Internet tout d'abord dans leur langue locale. Le manque de contenu dans ces langues va donc très probablement avoir un impact négatif sur l'inclusion de ces millions [de personnes].

RV : Sur quels sujets allez-vous communiquer sur le compte @DigiAfricanLang ?

I’ll focus on Internet Governance/Policy, and Sustainable Development.

Je vais me concentrer sur les politiques / la gouvernance, ainsi que sur le développement durable.

RV : Qu'est-ce qui motive votre militantisme linguistique pour le swahili ? Qu'espérez-vous pour votre langue ?

My hope is that with time, we will have sizeable Swahili content online and put the language at par with other global languages, and perhaps eventually have the United Nations adopt Swahili as a UN official language.

Over the years, I have ardently taken part in translating Facebook into Swahili. It is now possible to access Facebook entirely in Swahili.

The fact that language is considered as a key to bringing people online, I am inspired more than ever to advocate for localization of online content, in efforts to remove the aspect of imbalance of local languages and content on the Internet.

J’espère qu'avec du temps, nous aurons un contenu en ligne en swahili appréciable et que nous mettrons notre langue sur un pied d'égalité avec les autres langues du monde, et que peut-être, un jour, les Nations Unies adopteront le swahili comme une langue officielle.

Au fil des ans, j'ai participé avec enthousiasme à la traduction de Facebook en swahili. On peut maintenant accéder à Facebook entièrement en swahili.

Le fait que la langue soit considérée comme un facteur-clé pour amener les gens sur Internet m'inspire plus que jamais à militer pour la localisation du contenu en ligne et à participer aux efforts pour dissiper ce déséquilibre entre les langues locales et le contenu sur Internet.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site