Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Une collection de photos en ligne donne un aperçu sur l'occupation du Japon

General MacArthur lands in Japan

Légende : « Le général MacArthur atterrit avec un C-54 à l'aérodrome d'Atsugi, à 32 kilomètres de Tokyo, pour son premier aperçu du Japon ». Photographie probablement prise par un photographe du commandant suprême des forces alliées et obtenue par Ted Akimoto pendant son séjour au Japon avec le commandement. Avec l'autorisation de la collection de la famille Theodore Akimoto (CC BYNC-SA 4.0).

Une collection de photographies disponibles en ligne offre un aperçu du Japon d'après guerre vivant sous l'occupation des forces alliées et luttant pour se reconstruire.

La collection de la famille Theodore Akimoto contient plus de 250 photographies : certaines ont été prises par Theodore Akimoto lui-même, et d'autres ont été récupérées par le photographe pendant son service auprès du général Douglas MacArthur, commandant suprême des forces alliées [fr], qui a gouverné le Japon en tant que dictateur virtuel pendant plusieurs années après la guerre.

Ted Akimoto taking a photograph

« Ted Akimoto en train de prendre une photo » Légende : « Nos appareils étaient des 4×5 Speed Graphics encombrants. Rien n'était automatique. On prenait un support de film en bois, il y avait un bout de film de chaque côté, on le plaçait a l'arrière de l'appareil, on sortait une diapositive, on mettait une ampoule de flash, on calculait l'exposition, on ajustait l'obturateur, on visait et on prenait la photo ! Après, il fallait replacer la diapositive dans le support, il fallait retirer et retourner le support et le remettre dans l'appareil, on retirait la diapositive et on remettait une nouvelle ampoule de flash ! » Avec autorisation de la collection de la famille Theodore Akimoto ( CC BY-NC-SA 4.0).

La collection de la famille de Theodore Akimoto repose au Densho Digital Repository, qui conserve les photographies, les documents, les journaux, les lettres et d'autre documents de première nécessité des Américains japonais emprisonnés aux États-Unis après le début de la seconde Guerre Mondiale. Theodore Akimoto, citoyen Américain, a été incarcéré avec sa famille avant de rejoindre l'armée américaine et de servir le Japon pendant l'occupation.

À propos de la collection de la famille de Theodore Akimoto, le Densho Digital Repository indique :

The Theodore Akimoto Family Collection consists of materials from Theodore Akimoto's time with the 44nd Regimental Combat Team, Military Intelligence Service, 71st Signal Service Battalion, and Photo Division SCAP. The majority of the images document Ted Akimoto's time as a U.S. Army photographer during the occupation of Japan.

 La collection de la famille de Theodore Akimoto comprend des documents datant de l'époque où Theodore Akimoto a servi au sein de l'équipe de combat du 44e Régiment, du renseignement militaire, du 71e Bataillon des transmissions et de la Division photographique du Commandement suprême des forces alliées. La plupart des images documentent l'époque où Ted Akimoto était photographe de l'armée américaine pendant l'occupation du Japon.

Selon Theodore (Ted) Akimoto dans une série de diapositives commentées, il n'a pris lui-même toutes les photos de la collection de la famille Akimoto. Celles-ci viendraient plutôt d'autres unités militaires chargées de documenter l'occupation du Japon pendant l'après-guerre. Toutes les images portent la licence internationale Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike 4.0.

Rubble left from fire bomb attacks

Légende : « L'efficacité de nos pompes à incendie est prouvée partout, particulièrement dans les zones industrielles où il n'y a que des forêts de cheminées d'usines et des murs en béton ».  Avec autorisation de la collection de la famille Theodore Akimoto ( CC BY-NC-SA 4.0).

Quand les Japonais ont attaqué Pearl Harbour le 7 décembre 1941, la famille Akimoto vivait à Los Angeles, en Californie. Selon une séquence de All Things Considered de 2006 diffusée par la National Public Radio des États-Unis (NPR), les trois frères de la famille, Victor, Johnny et Ted Akimoto, ont essayé de se porter volontaires pour le service militaire le jour suivant. Cependant, peu après, la famille a été emmenée de leur maison de Los Angeles sous la menace d'une arme à feu et, comme des milliers d'autres Américains d'origine japonaise, ils ont été internés dans des camps éloignés et ont perdu tous leurs biens.

Finalement, les trois frères se sont engagés dans l'équipe de combat du 442ème régiment, une unité militaire entièrement composée d'enfants d'immigrants japonais qui se sont portés volontaires et ont servi en Europe. Victor et Johnny Akimoto sont morts en Europe, et Ted a été envoyé au Japon après la guerre en tant que photographe officiel du général Douglas MacArthur au Japon.

View of The Ginza District in Tokyo in 1946

Légende: « Ginza 1946 ». Avec autorisation de la collection de la famille Theodore Akimoto ( CC BY-NC-SA 4.0).

La collection donne un aperçu sur le rythme de la reconstruction de l'après-guerre au Japon. La photo ci-dessus, prise en 1946, montre Ginza, un quartier d'affaires autrefois prospère au centre de Tokyo, encore largement en ruines, avec une infrastructure très rudimentaire. L'image ci-dessous, prise un an plus tard, montre Ginza en grande partie reconstruite, avec plus de voitures, camions de transport, bus et autres véhicules sur la route.

View of the Ginza District in Tokyo in 1947

Légende: « Ginza en 1947 / Ginza en 1946 et un an plus tard. Sur la photo de 1947, le bâtiment à l'angle est orné d'une enseigne PX Tokyo. On y voit également pas de circulation motorisée, sauf pour les véhicules GI en 1946 ». Avec autorisation de la collection de la famille Theodore Akimoto ( CC BY-NC-SA 4.0).

La collection montre également à quel point le pays était loin d'atteindre la prospérité et le succès qui allait se produire pendant le miracle de l'économie japonaise. Les zones rurales continuent de souffrir des conséquences des inondations, comme le montre l'image ci-dessous.

Japanese refugees paddle on makeshift raft through flooded village

Des réfugiés japonais rament sur un radeau de fortune à travers un village inondé entre 1945 et 1947. Avec autorisation de la collection de la famille Theodore Akimoto ( CC BY-NC-SA 4.0).

Bien que l'anéantissement des villes japonaises des années de guerre ait cessé en 1945, la destruction a continué par la suite. En juillet 1948, la ville de la région de Fukui, qui avait été reconstruite en grande partie après avoir été bombardée en 1945, a été détruite par un tremblement de terre. Les forces de l'occupation américaine ont joué un rôle clé dans le secours de la ville à la suite de ce désastre.

Overhead view of Fukui, Japan

« FEC-48-5331. 28 juillet 48, Fukui, un mois après le tremblement de terre : un mois après la catastrophe qui a touché des villes côtières du sud du Japon, quand le séisme du 28 juin 1948 a frappé de manière impitoyable et sans préavis tard dans la soirée, Fukui promettait déjà une reconstruction rapide. Les experts estiment que les travaux dureraient six ans, les Japonais ont commencé à reconstruire leurs maisons. Photographe – Dargis / Photographie de U.S. Army Corps of Transmission ». Domaine public.

La collection présente aussi des photographies prises en Corée à la fin de la guerre, lorsque les troupes alliées ont libéré le pays.

Koreans welcoming American troops

Légende : « En Corée, la population attend l'arrivée des troupes américaines à la fin de la guerre. » Avec autorisation de la collection de la famille Theodore Akimoto ( CC BY-NC-SA 4.0).

Ted Akimoto a enseigné la photographie et l'art pendant 30 ans dans une école secondaire d'une base militaire américaine située en Allemagne, avant de mourir en 1989. La collection de la famille Theodore Akimoto est maintenant conservée en ligne au Densho Digital Repository.

Japanese woman with a heavy backpack

Une japonaise avec un sac sac à dos lourd. Avec autorisation de la collection de la famille Theodore Akimoto ( CC BY-NC-SA 4.0).

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site