Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Le Pakistan suspend ses relations avec l'Inde par solidarité avec les Cachemiris

Ragpicker rides his bicycle trailer as an Indian army convoy moves near a gun-battle site in Pantha Chowk area, on the outskirts of Srinagar. Image via Instagram by Ieshan Wani. Used with permission.

Un chiffonnier avec sa remorque à vélo à côté d'un convoi militaire indien qui se déplace à proximité d'un site de fusillade dans la zone de Pantha Chowk, à la périphérie de Srinagar. Juin 2017. Image Instagram de Ieshan Wani. Utilisée avec autorisation.

Tous les liens associés renvoient à des pages en anglais.

Des milliers de Pakistanais ont réagi à l'abrogation de l’article 370 dans la région du Cachemire, administrée par l'Inde, et à la division de cette région le 5 août 2019 qui a conduit à des manifestations sporadiques dans tout le pays. Le gouvernement pakistanais a rapidement répondu avec une série d'actions pour exprimer leur désapprobation des activités indiennes et pour montrer leur soutien aux Cachemiris.

Après que l'Inde ait annoncé sa décision de révoquer l'article 370 qui accordait des privilèges spéciaux au territoire du Jammu-et-Cachemire, le Pakistan a décidé d’expulser Ajay Bisaria, Haut Commissaire Indien au Pakistan, de suspendre les échanges commerciaux et aériens, et de réduire les relations diplomatiques avec son voisin. Le Pakistan a aussi déclaré qu'il n'enverra pas son Haut Commissaire à New Delhi. D'après le ministre des Affaires étrangères Shah Mehmood Qureshi :

Our (Pakistani) ambassadors will no longer be in New Delhi and their counterparts here will also be sent back.

Nos ambassadeurs (pakistanais) ne seront plus à New Delhi et leurs homologues ici seront renvoyés.

Cette décision est survenue après que le Premier ministre Imran Khan a dirigé le Comité National de Sécurité pour discuter sur l'attitude à tenir face aux actions indiennes concernant la région du Cachemire administrée par l'Inde. Le gouvernement de Khan a aussi déclaré que le pays soulèverait cette décision de l'Inde d'abroger l'Article 370 devant les Nations Unies, notamment au Conseil de Sécurité.

L'Inde et le Pakistan, pays voisins détenant tous les deux l'arme nucléaire, se sont déjà battus deux fois concernant le Cachemire. L'affrontement le plus récent a eu lieu en février 2019 après une attaque terroriste dans la région du Cachemire administrée par l'Inde, tuant plus de quarante-six soldats indiens. Ce conflit concernant le territoire du Jammu-et-Cachemire dure depuis soixante-dix et les deux pays revendiquent la région du Cachemire.

Réactions civiles au Pakistan

Après l'abrogation de l'article 370 par le gouvernement de Narendra Modi en Inde, de nombreux Pakistanais ont demandé au parti au pouvoir de réagir. Le Dr. Ayesha Siddiqa, experte des sujets militaires, a tweeté :

Pourquoi Imran Khan ne fait-il pas appel à ces 9 000 ou 30 000 (d'après le PTI – Mouvement du Pakistan pour la Justice) sympathisants qui s'étaient réunis à Washington DC en faveur des droits humains au Cachemire ? Pareil au Royaume-Uni.

Le président du Parti du Peuple Pakistanais (PPP) Bilawal Bhutto Zardari a tweeté :

Atrocités sans répit au Cachemire administré par l'Inde (IOK). Les intentions des extrémistes indiens au gouvernement sont claires. Le président doit immédiatement convoquer une session conjointe du Parlement à la suite de l'agression indienne au Cachemire.

Bilawal Bhutto Zardari a de plus ajouté :

L'Histoire nous demandera où nous nous trouvions quand les enfants du Cachemire étaient aveuglés, quand les filles du Cachemire étaient déshonorées à des fins politiques, quand des bombes à fragmentation étaient lâchées et quand l'intégrité du Cachemire était attaquée. Nous devons fermement nous positionner du côté de l'Histoire où nous pourrons garder notre tête haute de fierté.

Pour le journaliste vétéran Muhammad Ziauddin,

L'Inde a créé une nouvelle “réalité” au Cachemire, comme les Israéliens qui ont créé la leur dans les territoires occupés. Aujourd'hui, les Palestiniens déplacés sont punis pour avoir combattu contre les nouvelles réalités, vu que le monde a déjà accepté la réalité d'occupation forcée.

Des dirigeants de partis de gauche, la société civile et des activistes pour la paix ont condamné l'annexion du Cachemire par le gouvernement Modi et ont mis en garde contre une crise humanitaire dans la région du Jammu-et-Cachemire administrée par l'Inde qui pourrait se transformer en un conflit dangereux entre l'Inde et le Pakistan.

Les dirigeants ont appelé le peuple Pakistanais et Indien à faire une réponse conjointe en faveur des droits des Cachemiris et de la paix dans la région. Selon Imtiaz Alam :

Conférence sur le Cachemire à la SAFMA (Association d'Asie du Sud de Media Libres), à Lahore. Photographie de Farooq Tariq. Utilisée avec autorisation.

Kashmir has become a jail for the seven million people living under curfew for the last 12 days. It is important to focus on the Kashmiris’ rights.

Le Cachemire est devenu une prison pour ses sept millions d'habitants qui vivent sous couvre-feu depuis déjà douze jours. Il est important de ce concentrer sur les droits des Cachemiris.

Interdiction des publicités avec des acteurs indiens

Dans le cadre des protestations dans le pays, la PEMRA (l'Autorité de régulation des médias électroniques du Pakistan) a publié une lettre datée du 14 août 2019 annonçant l'interdiction des publicités avec des artistes indiens ou produites en Inde.

Interdiction des TVCs (publicités pour télévision) produits en Inde / avec des personnalités indiennes.

La PEMRA a invoqué la section 27(a) de l'Ordonnance PEMRA de 2002. Les produits internationaux mentionnés par la PEMRA pour éviter les personnalités indiennes dans les publicités incluent :

  • le savon Dettol,
  • la poudre Surf Excel,
  • le shampooing Pantene,
  • le shampooing Head & Shoulders,
  • le shampooing Lifebuoy,
  • le déodorant Fogg,
  • le shampooing Sunsilk,
  • les nouilles Knorr,
  • Sufi,
  • le nettoyant pour visage Fair & Lovely,
  • le savon Safeguard.

Le Pakistan a observé une “Journée noire” le 15 août (jour de la fête de l'Indépendance en Inde) pour protester contre les actions indiennes au Cachemire. Le Pakistan a aussi célébré sa Journée de l'Indépendance comme la “Journée de solidarité avec le Cachemire”.

Solidarité avec la manifestation pour le Cachemire organisée à D-Chowk à Islamabad par l'ICTA aujourd'hui pour soutenir les Cachemiris dans leur droit à l'auto-détermination. Le Pakistan a dédié sa Fête de l'Indépendance au Cachemire. #LePakistanSoutientLeCachemire #LeCachemireMériteLaPaix

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site