Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

L'ouragan Dorian dévaste les Bahamas et les Caraïbes se préparent à faire face à la crise climatique

L’œil de l'ouragan Darian. Image par Cayobo, CC BY 2.0.

Sauf mention contraire, les liens de cet article renvoient a des pages en anglais.

Tout comme son plus célèbre homonyme, Dorian Gray, du célèbre roman d'Oscar Wilde, l'ouragan Dorian a pris un très méchant caractère. À l'approche du pic de la saison des ouragans de 2019 dans l'Atlantique (généralement mi-septembre), Dorian s'est rapidement intensifié, faisant des ravages sur les îles Abacos aux Bahamas et a dangereusement ralenti au-dessus de Grand Bahama au point que le centre national des ouragans en Floride a prévu une “destruction extrême”.

Plusieurs régions de la côte est de la Floride ont également commencé à ressentir les effets de la tempête, mais les prévisionnistes suggèrent que les États-Unis pourraient être épargnés du pire.

“Le monstre est là “, a déclaré un journaliste du ZNS News des Bahamas, qui diffusait en direct des vidéos, des appels à l'aide et des numéros d'urgence en continu sur Facebook. Une combinaison d’ondes de tempête extrêmes (les immenses vagues ont atteint jusqu'à six mètres et elles ont dépassé les digues), de grandes marées et de pluie continue entraîne des inondations sans précédent avec des vents jusqu'à 300 km/h.

Bien que les experts se demandent si les changements climatiques ont contribué ou non à l'augmentation du nombre d'ouragans, ils s'entendent pour dire que l'élévation du niveau de la mer et des températures fait monter en flèche l'intensité des ouragans. Cela est dû, en grande partie, à l'émission de quantités élevées de gaz à effet de serre provenant des pratiques destructrices pour l'environnement comme la déforestation et la combustion de combustibles fossiles.

La conservatrice en chef de la galerie nationale d’art des Bahamas à Nassau, Holly Bynoe, a partagé ses réflexions sur Facebook. Son message consistait à dire que les gouvernements et les citoyens des Caraïbes doivent aborder le problème du réchauffement climatique de façon lucide et réfléchie :

The Bahamas will lose so very much in the coming days, much more than any of us have ever imagined or undoubtedly wanted to bear witness to.

This collective trauma and loss, in time, and sooner rather than later has to be accounted for. Prime Minister [Hubert] Minnis said […] that they will now look into putting legislation in place for mandatory evacuations and that he hopes that there is no backlash from the opposition.

This is not a political or bipartisan issue; this is a human rights necessity in the face of Global Climate Collapse. The Bahamian public should not be used as leverage or pawns to further any political agenda.

Les Bahamas perdront beaucoup dans les jours à venir, beaucoup plus que ce que nous n'avons jamais imaginé ou sans aucun doute voulu en témoigner.

Tôt ou tard, il faudra prendre en compte cette perte et ce traumatisme collectif. Le premier Ministre [Hubert] Minnis a dit (…) qu'ils vont maintenant envisager de mettre en place une législation pour les évacuations obligatoires et qu'il espère que l’opposition ne réagisse pas négativement.

Il ne s'agit pas d'une question politique ou bipartite, mais d'une nécessité de respecter les droits de l'homme face à l’effondrement climatique mondial. Le public bahamien ne devrait pas être utilisé comme un moyen de pression ou comme des pions pour faire avancer n’importe quel agenda politique.

Bynoe a aussi remarqué que, bien que les Bahamas soient habitués aux ouragans, Dorian est la tempête la plus puissante qui ait jamais touché le pays :

After Matthew and Irma, there has been little by way of public discourse around innovation and charting/designing the new countries that we need to build to survive for the coming decades, and centuries ‘if’ we make it. The Bahamas is, after all vulnerable, in that it will be one of the first places to be swallowed by the seas in this Climate Collapse. The rest of the Caribbean might look at this with their volcanic/mountainous lushness and say, ‘hmm, we might have some more time,’ but this is not true. We all need to innovate, advocate and start that journey of investing now! […]

Our entire Caribbean is becoming another testing ground for climate injustice. Mix some good old politics in there, and people's lives are held in checks and balances. […]

The keywords for the coming day or two are PREPARE and SURRENDER.

The word right after is FIGHT.

Let's make sure we get this right.

Après Matthew et Irma, il y a eu peu de discours public sur l'innovation et la conception des nouveaux pays que nous devons construire pour survivre dans les décennies à venir, et des siècles “si” nous y arrivons. Les Bahamas sont, après tout, vulnérables, ça sera l'un des premiers endroits à être avalé par les mers dans cet effondrement climatique. Le reste des Caraïbes pourrait regarder ça avec ses volcans/montagnes luxuriante et dire : “hmm, nous pourrions avoir plus de temps”, mais ce n'est pas vrai. Nous devons tous innover, défendre et commencer à investir dès maintenant ! […]

Toute la région caraïbéenne est entrain de devenir un autre terrain d'expérimentation de l'injustice climatique. Mélangez un peu de bonne vieille politique là-dedans, et la vie des gens est juste tenue en poids et contrepoids. […]

Les mots-clés pour le prochain jour ou les deux jours à venir sont SE PRÉPARER et SE RENDRE.

Le mot qui vient juste après est BATTONS-NOUS.

Faisons en sorte que ce soit bien fait.

En septembre 2017, plusieurs petites îles des Caraïbes orientales, ainsi que Puerto Rico, ont résisté à deux ouragans violents successifs : Irma et Maria. De nombreuses îles, comme l'île dévastée de la Dominique, n'ont pas encore complètement récupéré. Néanmoins, un naturaliste basé à la Dominique a partagé un message de soutien sur Facebook :

A tribute dance for the people of Abaco, Bahamas from Dominica as Hurricane Dorian devastates them. As hard as it is; in all things give thanks and rest assured help is on its way. […]

Many of us are surely remembering where we were and what we did on 18th September 2017 when Hurricane Maria made landfall on Dominica.

It is sad that we the Caribbean islands have to pay; facing the full effect of climate change. But regardless of the odds, we must carry-on. Let’s rally round the people of Bahamas and let us reach out in whatever way we can possible.
[…]

Une danse en hommage aux habitants d'Abaco, aux Bahamas, de la Dominique, dévastés par l’ouragan Dorian. Même si c’est dur, rendez grâce en toutes choses et soyez assurés que l'aide est en route. […]

Beaucoup d'entre nous se souviennent sûrement où nous étions et ce que nous faisions le 18 septembre 2017 lorsque l'ouragan Maria a touché terre à la Dominique.

Il est triste que nous, les îles des Caraïbes, devions payer, face au plein effet du changement climatique. Mais quelles que soient les probabilités, nous devons continuer. Rassemblons-nous autour du peuple des Bahamas et tendons-leur la main par tous les moyens et les manières possibles.
[…]

Chaque année, les îles des Caraïbes attendent le début de la saison des ouragans en se demandant ce qu'elle va leur apporter… et quels territoires seront touchés. Au cours des quatre dernières années, cinq tempêtes de catégorie 5 ont eu lieu, dont Dorian.

Alors que certains pays font leur possible pour préparer et atténuer les risques — la division du gouvernement de la Jamaïque chargée des changements climatiques, par exemple, participera à un autre séminaire régional sur la résilience climatique — le moment est peut-être venu pour les Caraïbes de combattre la crise climatique avec une action plus déterminée et un soutien renforcé.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site