Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

“Gloire à Hong Kong” : l'hymne des manifestations

Capture d'écran tirée de YouTube.

Cet article a initialement été publié en chinois sur The Stand News, un média indépendant hongkongais, le 11 septembre 2019. Il est publié sur Global Voices dans le cadre d'un accord de partage de contenus.

Le 1er octobre 2019 marquera le 70ème anniversaire de la République populaire de Chine. Tandis que le gouvernement de Hong Kong se prépare pour la cérémonie officielle de célébration, des dizaines de milliers de Hongkongais entonnent dans les rues et les centres commerciaux de la ville un nouveau chant protestataire.

La chanson, “Gloire à Hong Kong”, a été désignée comme l'hymne de Hong Kong par les internautes. Différentes versions ont circulé en ligne. Dans l'une d'entre elles, ci-dessous, le chant de ralliement est repris par un orchestre classique composé de musiciens et d'artistes hongkongais vêtus comme des manifestants :

La chanson a été rendue publique le 31 août 2019 et est devenue virale dans la foulée, ses paroles capturant avec justesse l'inspiration et l'esprit des manifestations [Note : la traduction ci-dessous se base sur les paroles en anglais ayant été diffusées officiellement, qui apparaissent dans l’article original] :

何以 這土地 淚再流
何以 令眾人 亦憤恨
昂首 拒默沉 吶喊聲 響透
盼自由 歸於 這裡
何以 這恐懼 抹不走
何以 為信念 從沒退後
何解 血在流 但邁進聲響透
建自由 光輝香港
在晚星 墜落徬徨午夜
迷霧裡 最遠處吹來 號角聲
捍自由 來齊集這裡 來全力抗對
勇氣智慧 也永不滅
黎明來到 要光復 這香港
同行兒女 為正義 時代革命
祈求民主 與自由 萬世都不朽
我願榮光歸香港

Nous en faisons le serment : plus de larmes sur nos terres,
Dans la colère, les doutes se dissipent et nous prenons position.
Lève-toi ! Toi qui ne seras plus esclave :
Pour Hong Kong, que règne la Liberté !
Si la terreur qui nous guette est profonde,
Pourtant, armés de notre foi, nous marchons.
Que la fureur sanglante s'éloigne ! Notre voix continue de grandir :
Pour Hong Kong, que règle la Gloire !
Les étoiles pourront ternir, tandis que tombe l'obscurité
Par-delà le brouillard, une trompette solitaire retentira :
“Maintenant, aux armes ! Pour la liberté nous luttons, de toutes nos forces nous frappons.
Avec valeur et sagesse nous avançons !”
L'aube se lève, libérez notre Hong Kong,
Et d'un seul souffle : la révolution d'une époque !
Que le peuple règne, fier et libre, aujourd'hui et à jamais,
Gloire te soit rendue, Hong Kong !

Le compositeur à qui l'on doit ce nouvel hymne est un musicien hongkongais d'une vingtaine d'années, connu simplement sous le nom de “Thomas”. Il fait partie d'un groupe local et, s'il a déjà écrit plusieurs chansons pop-rock, il s'agit-là de sa première composition classique.

L'idée derrière la chanson était de créer une œuvre qui pourrait restituer la vision des manifestants de Hong Kong et les unir. Le compositeur s'est inspiré d'autres hymnes nationaux et de musiques de bataille, dont l’Hymne de bataille de la République [fr] et l'hymne catholique Gloire à Dieu [fr].

Le 26 août 2019, Thomas a publié une démo sur le forum LIHKG, en invitant les utilisateurs de la plateforme, semblable à Reddit, à donner leur avis. Il a par la suite modifié la mélodie et les paroles, en ajoutant notamment l'un des slogans des manifestations “Libérer Hong Kong, la révolution d'une époque”, et a demandé aux membres de LIHKG de l'aider à l'enregistrer. Trois jours plus tard, plus de vingt d'entre eux étaient présents au studio pour l'enregistrement.

À travers sa chanson, le compositeur souhaite faire passer le message suivant :

香港人正在打的,是一場捍衛人民良知自由公義的持久戰,戰場唔單止喺街頭,唔再係立法會入面一條條例撒唔撒,而係思想上、道德價值上,有一大班香港人唔再係利益行先,發現有啲嘢比金錢重要,甚至比性命更重要。

Le peuple de Hong Kong lutte à présent pour défendre leur conscience, la justice et la liberté. La lutte sera longue, et le champ de bataille ne se limite pas à la rue ou au Conseil Législatif sur une loi en particulier. Il s'agit des valeurs et de la moralité du peuple. Les Hongkongais ne sont plus définis par des intérêts utilitaristes, il y a là quelque chose de plus grand que l'argent, de plus grand même que la vie.

Thomas a pris part à la plupart des manifestations tenues ces deux derniers mois mais n'était pas en première ligne. Il considère la musique comme sa meilleure arme de protestation :

音樂係一樣好重要的工具,好似前蘇聯,佢哋係控制音樂控制得好嚴謹,因為佢知道音樂好容易鼓動到人心,比起文字、口號、圖片,更有感染力。

La musique est un outil extrêmement important. En ex-URSS, le gouvernement maintenait un contrôle strict sur la musique, car il savait que la musique pouvait unir les cœurs et toucher les gens avec bien plus d'efficacité que les mots, les slogans et les images.

Depuis la sortie initiale du chant, des dizaines de milliers de personnes ont pris part à des performances en flash mob dans les principaux centres commerciaux de Hong Kong. L'une de ces performances s'est tenue au TaiKooCity Plaza le 9 septembre :

En ce moment à TaiKoo : l'hymne de bataille de Hong Kong entonné par des Hongkongais dans le centre commercial Cityplaza. Si beau ! Vidéo récupérée via Telegram.

Lorsque l'hymne national chinois a retenti à l'occasion du match de qualification pour la Coupe du monde de football contre l'Iran le 10 septembre, il a été hué. Durant la mi-temps, les supporters hongkongais se sont mis à chanter “Gloire à Hong Kong” à la place :

Le public a chanté notre hymne national hongkongais “Gloire à Hong Kong” dans un stade hongkongais où notre équipe affrontait l'Iran dans un match de qualification.

Nous sommes #HongKong

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site