Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

L'entreprise américaine Blizzard interdit de compétition un joueur professionnel d'e-sport hongkongais suite à ses déclarations pro-démocratiques.

Les joueurs partagent le “nouveau” logo de Blizzard Entertainment exprimant leur frustration suite aux décisions de l'entreprise américaine. Via Twitter.

L'article suivant a été écrit par Holmes Chan et publié à l'origine par Hong Kong Free Press (HKFP) le 8 octobre 2019. Cette version est republiée sur Global Voices dans le cadre d'un accord de partage de contenu.

Un joueur professionnel d'e-sport originaire d'Hong Kong a été suspendu douze mois après avoir crié “Libérez Hong Kong, la révolution de notre temps” lors d'une diffusion en direct.

Ng Wai-chung, également connu sous le pseudonyme “blitzchung”, a exprimé son soutien aux manifestations résonnant dans sa ville lors d'une interview d'après-match. Il portait des lunettes de protection et un masque respiratoire, l'équipement typique des manifestants pro-démocratie qui se battent contre la police anti-émeute.

[FLASH] Le joueur professionnel d'Hearthstone @blitzchungHS appelle à la libération de son pays dans l'interview d'après-match :

Ng participait à un tournoi de haut niveau pour le jeu Hearthstone (produit par la société de jeux américaine Blizzard). Le jeu a de nombreux adeptes en Chine continentale et en Asie, et la société chinoise Tencent [possédant WeChat] détient environ cinq pour cent d'Activision Blizzard, la société mère de Blizzard Entertainment.

Blizzard a déclaré dans un communiqué que Ng avait violé le règlement relatif à la compétition, en particulier une clause qui interdit “d'entreprendre tout acte qui, à la seule discrétion de Blizzard, vous discrédite publiquement, offense une partie ou un groupe du public, ou endommage autrement l'image de Blizzard”.

La société n'a pas expliqué en quoi les actions de Ng ont enfreint les règles.

Ng se voit éliminé du tournoi sans recevoir l'argent de ses gains, ainsi qu'être radié des tournois professionnels d'Hearthstone jusqu'au 5 octobre 2020.

Blizzard a également coupé les ponts avec les deux animateurs du direct (ou “casters”) qui ont interviewé Chung, bien qu'ils se soient penchés sous la table pour éviter de s'associer à ses propos. Les deux hommes travaillaient pour la branche officielle taïwanaise d'Hearthstone. La société de jeu a déclaré :

We’d like to re-emphasise tournament and player conduct within the Hearthstone e-sports community from both players and talent […] While we stand by one’s right to express individual thoughts and opinions, players and other participants that elect to participate in our esports competitions must abide by the official competition rules.

Nous aimerions insister à nouveau sur les tournois et la conduite des joueurs au sein de la communauté e-sports d'Hearthstone, qu'il s'agisse de joueurs ou de talents (…) Tout en respectant le droit de chacun à exprimer ses pensées et opinions individuelles, les joueurs et autres participants choisissant de participer à nos compétitions doivent respecter le règlement officiel.

“Blitzchung” Ng Wai-chung. Photo: Blizzard via HKFP.

Ng déclare à HKFP qu'il ne fera pas appel suite à l'interdiction même s'il la trouve injuste : “Je m'y attendais et je respecte la décision de Blizzard.”

Plus tôt, Ng écrit dans une déclaration que sa décision de crier le slogan était “juste une autre forme de participation à la protestation sur laquelle je souhaite attirer plus d'attention”. Il ajoute :

It could cause me a lot of trouble, even my personal safety in real life. But I think it’s my duty to say something about the issue.

Cela pourrait me causer beaucoup d'ennuis, même ma sécurité personnelle dans la vraie vie. Mais je pense qu'il est de mon devoir de dire quelque chose à ce sujet.

Il a également déclaré à IGN qu'il ne regrettait pas ses actes : “Je ne suis pas désolé pour ce que j'ai dit… Je ne devrais pas avoir peur de ce genre de terreur blanche.”

De nombreux utilisateurs ont laissé de furieux commentaires sur la chaîne Blizzard du site Reddit, certains annonçant qu'ils boycotteront les jeux de l'entreprise. L'un d'eux écrit :

I’ve spent thousands of dollars on Blizz games and subscriptions over the last 20 years and if this is their stance then I’m done with Blizzard.

J'ai dépensé des milliers d'euros en jeux et abonnements Blizzard au cours des 20 dernières années, et si c'est ça leur position, j'en ai fini avec Blizzard.

D'autres dénoncent l'entreprise pour ce qu'ils considèrent comme de l'hypocrisie :

How can this company support LGBT rights and give minority groups representation in their games while in the same breath, deleting an interview with a hearthstone player because he supports the Kong Kong protesters?

Comment cette entreprise peut-elle soutenir les droits des LGBT et représenter les minorités dans leurs jeux tout en supprimant une interview d'un joueur d'Hearthstone parce qu'il soutient les manifestants d'Hong Kong ?

Le nouveau logo de l'entreprise est devenu viral sur Reddit et Twitter :

Hey @Blizzard_Ent vous devriez utiliser ce logo à partir de maintenant. C'est une honte. Je joue aux jeux Blizzard depuis 1995. Jusqu'à trouver une issue positive, je n'y jouerai plus jamais. #FreeHongKong #standwithBlitzchung

HKFP a contacté Blizzard pour de plus amples informations.

Depuis juin, Hong Kong est le théâtre d'immenses manifestations contre un projet de loi qui aurait permis l'extradition vers la Chine continentale, et qui se transforme maintenant en manifestations parfois violentes pour la démocratie, contre les brutalités policières et contre l'intrusion de Pékin.

Le slogan “Libérer Hong Kong, la révolution de notre temps” a d'abord été utilisé par Edward Leung, un militant hongkongais derrière les barreaux, et a été largement adopté comme un slogan clé du mouvement pro-démocratique en cours.

Pour en savoir plus sur les manifestations à Hong Kong, retrouvez le dossier spécial de Global Voices. [en]

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site