Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Cap-Vert : la morna, inscrite au Patrimoine de l'humanité

Cesária Évora chante une morna. Capture d'écran sur YouTube – de alcom34.

La candidature au Patrimoine culturel immatériel de l'humanité de la Morna, une musique et danse traditionnelle du Cap-Vert, a été approuvée par l'UNESCO.

La décision de l'UNESCO a été communiquée par le ministre de la Culture du Cap-Vert, Abraão Vicente, le 7 novembre :

Caros cabo-verdianos, tenho a sorte, a honra e o privilégio de vos comunicar que hoje o comité técnico dos peritos da UNESCO aprovou o dossier da morna a Património da Humanidade…A nação já pode celebrar: a morna já é Património da Humanidade.

Chers Cap-Verdiens, j'ai la chance, l'honneur et le privilège de vous communiquer qu'aujourd'hui le comité technique d'experts de l'UNESCO a approuvé le dossier de la morna au Patrimoine de l'humanité… Le pays peut déjà se réjouir : la morna est déjà Patrimoine de l'humanité.

Cesária Évora [fr] (1941-2011), surnommée “la reine de la morna”, était une des interprètes les plus connues de ce genre musical.

On peut lire sur la page officielle de la candidature à l'UNESCO :

A Morna é um genéro performativo de Cabo Verde que reúne a voz, a música, a poesia e a dança. É uma expressão musical cuja prática não faz distinção de género. Usualmente cantada por uma só pessoa é acompanhada por instrumentos acústicos destacando-se o violão. Surgiu no século XIX, evoluindo do cruzamento de estilos musicais com fortes raízes africanas, o landum, com melodias oriundas da Europa.

Trata-se de uma canção melódica, quaternário, geralmente usando esquemas tonais menores clássicos. Nessa canção apela-se ao sentimento, versando temas vinculados ao amor, saudade, sofrimento, desprezo. Geralmente pode-se escutar a morna em ambientes informais onde decorrem as famosas tocatinas, contudo, é nas famosas «noites caboverdianas» que se pode escutar este género musical.

La Morna est un mode d'expression du Cap-Vert qui fait appel à la voix, la musique, la poésie et la danse. C'est une expression musicale dont la pratique n'accepte aucune distinction de genre. Généralement chantée par une seule personne et accompagnée par des instruments, en particulier la guitare. Elle est apparue au XIX° siècle, du croisement de styles musicaux ayant de fortes racines africaines comme le lundum, avec des mélodies originaires d'Europe. C'est un chant mélodique, à quatre temps, utilisant en général des schémas tonaux mineurs classiques. Elle fait appel aux sentiments en abordant des thèmes comme l'amour, la saudade [fr], la souffrance, le mépris. On l'écoute en famille, entre amis à l'occasion des fameuses tocatinas, mais c'est surtout dans les “fameuses nuits capverdiennes” qu'on peut l'écouter.

L’Institut du patrimoine culturel du Cap-Vert a déclaré sur sa page Facebook :

A aprovação da Morna, segundo a Comissão da UNESCO, vai aumentar a consciencialização das pessoas sobre a importância da cultura cabo-verdiana e, especialmente, do crioulo cabo-verdiano, aumentando a auto-estima e o orgulho da população das ilhas, em torno das suas diferentes expressões culturais.

A coesão social será também reforçada, conduzindo ao desenvolvimento de novas formas de colaboração entre os grupos musicais, investigadores e instituições públicas e privadas.

A aprovação criará também novas oportunidades para a troca de conhecimentos entre gerações e as pessoas das diferentes regiões do arquipélago e da comunidade imigrante e demonstrar, ainda, a diversidade cultural da música e da cultura do atlântico.

L'approbation de la morna, d'après la Commission de l'UNESCO, va permettre aux gens de prendre conscience de l'importance de la culture capverdienne et plus particulièrement de la culture créole de ce pays, et de renforcer l'estime de soi et la fierté de la population des îles vis-à-vis de ses différentes expressions culturelles. La cohésion sociale sera également renforcée, en conduisant à de nouvelles formes de collaboration entre les groupes musicaux, les chercheurs et les institutions publiques et privées. De nouvelles opportunités d'échanges de connaissances vont se produire, que ce soit entre les générations ou entre des personnes des différentes régions de l'archipel et la communauté des immigrants, témoignant ainsi de la diversité culturelle de la musique et de la culture de l'Atlantique.

La décision sera officiellement adoptée par l'UNESCO en décembre, lors d'une cérémonie en Colombie.

Les commentaires face à cette annonce ont été nombreux :

Jaqui Marques da Silva, un habitant de la capitale déclare :

Dia deveras memorável e histórico para a cultura cabo-verdiana. Motivo para estarmos todos muito orgulhosos. Ainda que a obra seja de todos nós, porque a morna é expressão maior da alma cabo-verdiana, felicito-o Abraão Vicente Stephanie Duarte Vicente e a toda a equipa que, de forma empenhada, trabalhou para que o sonho pudesse ser realidade. Aos nossos músicos, todos sem excepção, as minhas felicitações.

C'est une journée réellement mémorable et historique pour la culture capverdienne. Une bonne raison pour nous d'être très fiers. Même si cette distinction nous appartient à tous, car la morna est la meilleure expression de l'âme du Cap-Vert, je félicite Abraão Vicente, Stephanie Duarte Vicente et toute l'équipe, qui ont travaillé dur pour que le rêve devienne réalité. Félicitations à nos musiciens, tous sans exception.

Pour Manuel Viega, chargé de communication et journaliste, la morna faisait déjà partie du patrimoine de l'humanité bien avant cette annonce :

A MORNA, ANTES DO RECONHECIMENTO DA UNESCO,
JÁ ERA, PARA NÓS, PATRIMÓNIO DA HUMANIDADE

A Cidade Velha foi declarada, em 2009, Património da Humanidade, em grande medida, porque Cabo Verde foi o berço da morna, do crioulo e da nossa crioulidade. É por isso que a decisão da Comissão Técnica do Património Mundial em recomendar a inscrição da MORNA na Lista de Património da Humanidade é apenas um reconhecimento de algo que já é, que já era.

Não deixa de ser muito importante essa recomendação, porém o mais importante é o reconhecimento que quem criou a Morna tem desse ato de criação.

Tudo isto para dizer que há muito que celebrei a Morna como Património da Humanidade. Que todos celebrem, com orgulho e patriotismo, esse filho querido e amado da nossa crioulidade.

LA MORNA, AVANT LA RECONNAISSANCE DE L'UNESCO, FAISAIT DÉJÀ PARTIE, POUR NOUS, DU PATRIMOINE DE L'HUMANITÉ. La Cidade Velha (Vieille Ville) [fr] a été inscrite au Patrimoine de l'humanité en 2009 en grande partie parce que le Cap-Vert était le berceau de la morna, du créole et de notre “créolité”. La décision de la Commission technique du patrimoine mondial de recommander l'inscription de la MORNA sur la liste du Patrimoine de l'humanité n'est en fait que la reconnaissance de quelque chose qui existe déjà, qui existait déjà. Cette recommandation n'en est pas moins très importante, mais le plus important, c'est la reconnaissance que ceux qui ont créé la morna accordent à cet acte de création. Tout ça pour dire que je considère la morna depuis très longtemps comme faisant partie du Patrimoine de l'humanité. Que tous célèbrent, avec fierté et patriotisme cette enfant bien-aimée de notre “créolité”.

Pour Jorge Martins c'est la plus haute distinction de la culture capverdienne en plein essor :

Que grande notícia! Cabo Verde deu mais um passo importantíssimo na afirmação da sua identidade.

A nossa cultura foi merecidamente premiada e os nossos artistas que sempre lutaram para a preservação, promoção e divulgação desta nossa rica tradição, estão todos de parabéns!

Viva a morna!
Viva as nossas ricas tradições!

Quelle grande nouvelle ! Le Cap-Vert a fait un pas en avant très important pour l'affirmation de son identité. Notre culture a été récompensée à juste titre et nos artistes qui ont de tout temps lutté pour la préservation, la promotion et la divulgation de cette riche tradition qui est la nôtre, doivent tous être félicités ! Vive la morna ! Vive nos riches traditions !

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français

Non merci, je veux accéder au site