Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

L'indémodable Večerníček : 55 années de popularité pour l'émission de télévision tchèque pour enfants

Capture d'écran du générique de Večerníček, montrant le personnage culte de l'émission. Via Youtube.

Sauf mention contraire, tous les liens renvoient vers des pages en anglais, ndlt.

La République tchèque a célébré, le 02 janvier 2020, le 55e anniversaire de l'émission-culte Večerníček [en], un dessin animé pour enfants qui est devenu une référence majeure de l'identité tchèque.

Le régime communiste de Tchécoslovaquie a consacré une grande attention aux jeunes téléspectateurs, conformément à l'idéologie selon laquelle les enfants qui grandissaient dans les pays socialistes bénéficiaient d'une protection spéciale et de droits culturels uniques, contrairement aux autres enfants de leur âge vivant dans les pays capitalistes occidentaux. Quel que soit leur statut social, la plupart d'entre eux avaient facilement accès à des livres et à des films et avaient la possibilité de pratiquer des activités sportives ou de participer à des manifestations culturelles et autres formes de divertissement.

En 1965, la télévision publique tchécoslovaque diffuse, une fois par semaine, un programme intitulé Večerníček (littéralement “petite histoire du soir”), qui commençait et se terminait par un générique resté pratiquement le même depuis. Depuis sa première apparition sur le petit écran, l'émission est diffusée à 18h45 et dure dix minutes, l'idéal pour retenir l'attention des jeunes enfants.

Cette vidéo publiée à l'occasion du 50e anniversaire de la première diffusion du tout premier épisode de Večerníček, le 2 janvier 1965, met en scène le personnage principal de l'histoire, montant les escaliers coiffé de son fameux chapeau en papier journal. Le générique composé par Ladislav Simon, et la voix de Michal Citavý [cz], le garçon de cinq ans qui a servi de doublage au personnage, sont restés inchangés et devenus une référence pour des millions de Tchécoslovaques à l'époque, et maintenant pour les Tchèques. Dans de nombreux foyers, la fin de Večerníček a aussi marqué l'heure du coucher des enfants, puisque le dessin animé se termine par la phrase emblématique “Dobrou noc!” (Bonne nuit !). Voici une version en noir et blanc de ce générique de fin :

En 1999, des scientifiques tchèques ont donné à une planète qui venait d'être découverte [cz] (numérotée 33 377) le nom de Večerníček.

Pendant des décennies, l'émission qui a fini par être diffusée quotidiennement, a représenté le meilleur des films d'animation tchécoslovaques ainsi que des productions télévisuelles venues des autres pays socialistes. En 1989, à la fin du régime communiste en Tchécoslovaquie, elle a commencé à diffuser des contenus exclusivement tchèques. Parmi les œuvres parues dans l'émission, figure Krteček (la petite taupe), un dessin animé qui a obtenu une renommée internationale et est ainsi devenu l'un des symboles culturels majeurs de la République tchèque.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français

Non merci, je veux accéder au site