Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Pour le coureur vedette kenyan Eliud Kipchoge, le report des Jeux olympiques de 2020 est « choquant mais noble »

Le coureur kenyan Eliud Kipchoge, le 12 octobre 2008. Photo de The Wolf du site internet Flickr.com, sous licence CC BY 2.0.

Tous les liens de cet article renvoient vers des pages en anglais, ndlt.

Le coureur de fond kenyan Eliud Kipchoge est devenu l'an dernier le premier homme au monde à courir un marathon en un peu moins de deux heures.

Il attendait avec impatience de participer aux Jeux olympiques de 2020 à Tokyo, au Japon, mais ceux-ci ont été annulés en raison de la pandémie de COVID-19. Lorsqu'il a reçu la nouvelle, Kipchoge a déclaré à Global Voices que le report était « choquant » mais qu'il était « convaincu que c'était une noble décision » prise par le Comité international olympique (CIO).

Dans l'ensemble, une décision très sage de reporter les Jeux olympiques à 2021. J'ai hâte de revenir au Japon pour défendre mon titre olympique l'année prochaine et je me réjouis d'assister à un événement merveilleux. Je souhaite à tous une bonne santé en ces temps difficiles.

En octobre dernier, l'homme de 34 ans qui a couru le marathon de Vienne (42,195 kilomètres) en 1 heure 59 minutes, espérait défendre son titre olympique de Rio 2016 en juillet prochain. Cependant, il devra attendre l'été 2021 pour cela.

Le Kenya a, comme plusieurs autres pays africains, mis en place des mesures strictes pour ralentir la propagation du très contagieux coronavirus. Le gouvernement kenyan a imposé des couvre-feux, fermé ses frontières et ses écoles, et interdit tout rassemblement public afin d'encourager la distanciation sociale.

Le pays a confirmé 42 cas de coronavirus au 29 mars 2020.

Depuis sa maison au Kenya, Kipchoge a exprimé son étonnement face à la décision prise par le CIO mais pense que c'est pour le bien de tous. Il a déclaré à Global Voices via WhatsApp le 25 mars :

I received the news about the postponement in a shocking way, but I trust and think it’s a noble idea for IOC to come into agreement to postpone the Olympics.

Health is an important priority…a firm decision … because as human beings, we need to respect this pandemic which has hit the whole world in a hard way.”

J'ai été choqué d'apprendre la nouvelle du report, mais je suis convaincu que c'est une noble idée de la part du CIO d'avoir pris la décision de reporter les Jeux olympiques.

La santé est une priorité importante… une décision ferme… parce qu'en tant qu'êtres humains, nous devons respecter cette pandémie qui a frappé le monde entier de plein fouet.

Les organisateurs des Jeux olympiques au Japon ont subi des pressions importantes pour reporter l'énorme événement qui devait attirer 11 000 athlètes, tandis que le Canada et l'Australie s'étaient retirés de la compétition à la suite de nouveaux décès et du nombre croissant de personnes testées positives au coronavirus.

Le CIO avait déclaré avoir besoin de temps avant de pouvoir prendre une décision sur le maintien ou report des JO, mais la pression internationale l'a amené à se prononcer plus rapidement que prévu.

Kipchoge pense que cette décision était un petit peu précipitée :

I didn’t expect the suspension of the Olympics as early as this. I thought it [the decision] will come in the next one or two months as we are struggling to get rid of this virus. We live in a world of uncertainties.

Je ne m'attendais pas à ce que les Jeux olympiques soient suspendus aussi tôt. Je pensais que la décision viendrait dans un ou deux mois car nous luttons pour nous débarrasser de ce virus. Nous vivons dans un monde d'incertitudes.

L'athlète, qui auparavant courait le 5 000 mètres hommes, a gagné la médaille de bronze lors des Jeux olympiques d'été de 2004 à Athènes, en Grèce, avant de remporter la médaille d'argent quatre ans plus tard à Beijing.

Eliud Kipchoge a déclaré qu'il restait présentement confiné chez lui :

I am staying at home with my family – playing with the kids and trying to read some books to get some knowledge and make my mind healthy. I also watch some movies to create more connection with my family.

Je reste à la maison avec ma famille – je joue avec les enfants et j'essaie de lire quelques livres pour acquérir des connaissances et m'aérer l'esprit. Je regarde aussi des films pour créer un lien plus étroit avec ma famille.

Kiphchoge, dont la discipline a inspiré des milliers de personnes, poste des journaux vidéo « d'entraînement à domicile » pour aider ses fans à rester motivés et pour « tuer le temps » dans sa ferme, un endroit où il passe généralement peu de temps.

Il continue d'être une voix d'espoir et de bonne volonté pendant cette crise mondiale, en envoyant des messages forts à tous ceux qui sont déterminés à continuer à courir :

Je voudrais dire aux milliers de coureurs qui, comme moi, ont consacré ces derniers mois à la réalisation de leur objectif : soyez fiers du travail que vous avez fourni au cours de cette aventure, gardez le sourire et concentrez-vous sur votre prochain objectif afin de continuer de courir de manière constante et positive !

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français

Non merci, je veux accéder au site