Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Les villes fantômes à l'heure du COVID-19

Statue de Jan Hus sur la place de la Vieille Ville à Prague

La place de la Vieille Ville à Prague, dénuée de touristes en pleine épidémie de COVID-19. Capture d'écran d'une vidéo de Lukas/Youtube.

L’article d'origine a été publié en anglais le 14 avril 2020. Des mises à jour, notamment concernant nombre de cas de COVID-19 répertoriés, sont indiquées entre crochets.

[Sauf mention contraire, tous les liens renvoient vers des pages en anglais, ndlt]

Habituellement, nous associons les scènes de villes désertes à de la science-fiction.

Le Survivant [fr] (1971) et Je Suis Une Légende (2007) sont deux films, parmi beaucoup d'autres, qui viennent à l'esprit. Tous deux dépeignent des scènes inoubliables dans lesquelles le héros arpente les rues désertes de villes post-apocalyptiques, dont la vie autrefois trépidante fut anéantie par une pandémie, une invasion de zombies ou encore une invasion extraterrestre.

Alors que l'humanité toute entière tente désespérément de contenir la pandémie du COVID-19, ces scènes sont devenues réalité dans de nombreuses parties du monde. Actuellement, une personne sur trois dans le monde vit une forme de confinement.

Grâce à une communauté d'auteur·e·s et de traducteurs et traductrices qui s'étend à travers plus de 100 pays, Global Voices a pu recueillir un ensemble de vidéos montrant les villes désertes aux quatre coins du monde.

Macédoine du Nord

La Macédoine du Nord a enregistré 854 cas confirmés et 38 décès du COVID-19 [1 225 cas et 54 décès, en date du 21 avril 2020, ndlt]. Le pays a imposé un confinement national, avec un couvre-feu de 21h à 5h du matin en semaine, et un couvre-feu total le week-end.

Cette vidéo de Bube Domazetov, filmée le 28 mars dernier, montre le centre-ville désert de Skopje, la capitale.

Filip Stojanovski, un auteur de Global Voices pour les régions d'Europe centrale et d'Europe de l'Est, a affirmé:

The only time when you can see the streets of Skopje without a lot of people is during summer heat waves or the holiday season. The video feels unreal, almost as if the footage is artificial, like looking at a CGI 3D architectural model of the place.

Le seul moment où l'on peut voir les rues de Skopje aussi calmes, c'est au cours des vagues de chaleur estivales ou pendant les grandes vacances. La vidéo paraît presque irréelle, un peu comme si l'image était artificielle, comme si l'on voyait la ville représentée sous forme de maquette numérique.

République Tchèque

La capitale tchèque [Pragueest l'une des villes les plus visitées d'Europe – elle accueille en moyenne 8 millions de touristes par an, soit plus de six fois la population locale.

Le pays est maintenant confiné depuis le 16 mars. Seules les épiceries, pharmacies, banques et restaurants délivrant des plats à emporter sont autorisés à exercer leurs activités. En date du 13 avril, plus de 5 000 cas de COVID-19 ont été confirmés et plus de 143 personnes sont décédées [6 900 cas et 194 décès, en date du 21 avril 2020, ndlt].

Filip Noubel, rédacteur en chef de Global Voices, tchèque et pragois depuis de nombreuses années, a déclaré :

Seeing those historical landmarks free of crowds feels both unreal and liberating, as the city definitely suffers from over-tourism. Suddenly, the city is returned to us, the residents, and we can't stop taking pictures of a deserted Charles Bridge, an empty Old Town Square.

Auparavant, la ville souffrait de ces énormes flux touristiques. Le fait de voir ces monuments historiques sans leurs foules habituelles est irréel, mais en même temps libérateur. La ville nous est soudain rendue, à nous, les riverain·e·s. Nous ne pouvons nous empêcher d'immortaliser le pont Charles désert, ou encore la place de la Vieille Ville vide.

Cette vidéo du vlogger Luka, réalisée le 22 mars, montre la ville de Prague entièrement dépeuplée.

France

Tous les soirs à 20 heures, l’Olympique de Marseille, l’un des principaux club de football de la ville, diffuse à travers les haut-parleurs du stade [un enregistrement de] son hymne entonné par les supporters.

« C'est assez étrange », confie Claire Ulrich, traductrice pour la version francophone de Global Voices.

Plus de 130 000 cas ont été confirmés en France, dont plus de 1 700 en Alpes-Côte d'Azur, la région dans laquelle se situe Marseille [plus de 150 000 cas en France, en date du 21 avril 2020, ndlt].

Voici un tweet du club:

Australie

Cette vidéo, réalisée par Andaman, une société d'imagerie aérienne par drone, offre une vue de la ville de 5 millions d'habitant·e·s comme figée dans le temps.

Kevin Rennie, un contributeur vivant à Melbourne, décrit la situation :

A city of over 5 million people, well known for its very heavy traffic, both cars and pedestrians around the central business district (CBD). It's even quieter in the days after this video was taken.

It is reminiscent of scenes from Stanley Kramer's 1959 Hollywood blockbuster “On the Beach,” starring Gregory Peck and Ava Gardiner. It was about the end days after a nuclear war.

Une ville de plus de 5 millions d'habitant·e·s et une circulation automobile et piétonne connue pour être particulièrement dense dans le quartier des affaires (Central Business District). Les jours qui suivirent le tournage de cette vidéo furent encore plus silencieux. Ceci n'est pas sans rappeler les scènes du blockbuster hollywoodien Le Dernier Rivage, de Stanley Kramer en 1959, avec Gregory Peck et Ava Gardiner. Le film décrivait les jours derniers au lendemain d'une guerre nucléaire. 

Afghanistan

Khojasta Sameyee, correspondante de Global Voices depuis l'Afghanistan, son pays natal, a partagé une vidéo dans laquelle elle sillonne les rues de Kaboul au volant. Elle déclare : 

The video shows the third day of quarantine in Kabul city. The government has locked down Kabul city for more than three weeks since March 28, and the video shows a usually very crowded area of Kabul called Qale-e-Fethullah.

La vidéo montre le troisième jour de confinement à Kaboul. Le gouvernement a imposé, depuis le 28 mars, le confinement dans la ville de Kaboul pour plus de trois semaines. La vidéo se déroule dans le quartier Qale-e-Fethullah, une zone habituellement très fréquentée.

Kaboul en mode confinement. #Covid_19 #Epidémie de coronavirus

En date du 13 avril, le nombre de cas positifs au coronavirus en Afghanistan s'élevait à 665 [1 026 cas, en date du 21 avril 2020, ndlt].

Parmi les cas les plus récents, on en dénombre 16 à Kaboul, huit à Herat, deux à Kandahar, deux à Logar, deux à Daikundi, deux à Takhar, un à Bamiyan et un à Parwan.

Bangladesh

Les difficultés de circulation dans la capitale bangladaise [Dhaka] sont notoires. Néanmoins, depuis le 26 mars, date à laquelle le gouvernement a imposé le confinement, la circulation dans cette ville de 21 millions d'habitant·e·s semble s'être allégée.

Voici la vidéo d'une vue aérienne de Dhaka. Elle a été mise en ligne sur YouTube par Naibur Rahman Joy, le 29 mars 2020. Les rues principales sont presque désertes, seuls quelques rares véhicules circulent encore, tandis que bateaux et ferrys stationnent en rang sur les berges de la rivière Buriganga.

Le nombre de cas de COVID-19 au Bangladesh, au 13 avril 2020, s'élève à 803 pour 39 décès [2 900 cas pour 101 décès, en date du 21 avril 2020, ndlt].

Inde

Le 22 mars dernier, le Premier ministre Narendra Modi a formulé un appel à un couvre-feu citoyen  (“Janata Curfew”) de 7h à 21h pour réduire le risque de propagation du COVID-19.

Hormis certains commerces de première nécessité, tous les magasins et services, ainsi que la plupart des transports en commun, ont été fermés pendant le couvre-feu public. Un confinement d'une durée de 21 jours a débuté le 24 mars. Le couvre-feu citoyen s’est avéré être un avant-goût du véritable confinement, plus long cette fois. Ce dernier s’est révélé plus compliqué à gérer pour le gouvernement indien, notamment en terme de gestion de la circulation des individus.

Des images spectaculaires de plusieurs villes indiennes, dont Mumbai, New Delhi, Kolkata, Pune, Chandigarh et Ludhiana, ont été publiées sur la chaîne YouTube d’Indian Express Online.

Au 13 avril 2020, l'Inde enregistrait 9 635 cas de COVID-19 et 331 décès [18 658 cas pour 592 décès, en date du 21 avril 2020, ndlt].

Népal

Le Népal a annoncé, le 24 mars, une semaine de confinement. Celle-ci a ensuite été prolongée jusqu'au 15 avril. En date du 13 avril, le Népal a confirmé 14 cas de COVID-19 et aucun décès [31 cas pour aucun décès, en date du 21 avril 2020, ndlt].

Sur YouTube, il y existe de nombreuses vidéos aériennes de villes népalaises confinées, dont celles d’Hetauda Bazar, de Pokhara, et de Dharan.

Voici l'une des banlieues de Harisiddhi à Lalitpur, une ville aux abords de la capitale Katmandou. Vidéo mise en ligne par Highlights Kathmandu :

Pakistan

Karachi est la capitale de la province pakistanaise du Sindh. Depuis le 24 mars, des mesures de confinement y sont appliquées pour une durée de 14 jours. 

Dans cette vidéo aérienne de Karachi réalisée juste avant le confinement, on peux observer les rues désertes de cette ville de 16 millions d’habitant·e·s. Elle a été mise en ligne par Shahtaj Bhutto.

Le 13 avril 2020, le Pakistan a fait état de 5 496 cas et de 93 décès [9 216 cas et 192 décès, en date du 21 avril 2020, ndlt].

Argentine

Romina Navarro, une collaboratrice de Global Voices vivant à Buenos Aires, a partagé ces images d’Argentine publiées par le quotidien La Nación.

L'Argentine a enregistré 2 208 cas ainsi que 97 décès au mois d’avril [3 031 cas et 142 décès, en date du 21 avril 2020, ndlt]. Une quarantaine nationale est en vigueur depuis le 20 mars.

Romina Navarro explique :

What strikes me most is the absence of the crazy, noisy traffic and crowded sidewalks that I used to hate of Buenos Aires, and now somehow I miss them. The capital city that usually was lively and sleepless now seems sad and sleepy, but still so beautiful.

Le plus frappant, c'est la dissipation des nuisances assourdissantes causées par la circulation et les trottoirs bondés. C'était une chose que je détestais à Buenos Aires, mais qui me manque à présent. La capitale, qui ne dort habituellement jamais, semble aujourd'hui étonnement calme voir morose, sans pour autant se départir de sa beauté.

New York

La zone urbaine comprenant New York et le New Jersey est le nouvel épicentre de la pandémie du COVID-19. En date du 13 avril, l’État de New York a enregistré 195 031 cas, sur les 500 000 déclarés sur l'ensemble des États-Unis [787 901 cas aux États-Unis, en date du 21 avril 2020, ndlt].

Shanori Samea, est une auteure spécialiste des questions afghanes pour Global Voices. Elle étudie à l'Université de Columbia, à New York. Elle a partagé une vidéo publiée par Reuters et dans laquelle on peut observer le métro de la ville complètement vide :

.@cmhettich rentrant à son domicile cet après-midi, depuis Times Square, dans un métro new-yorkais désert.

Niger

Ọmọ Yoòbá, responsable des traductions pour la langue yorùbá à Global Voices a partagé une vidéo. Celle-ci a été réalisée par ses soins à Lagos, la plus grande ville du Niger et d’Afrique subsaharienne et est accompagnée du commentaire suivant :

Lagos, popularly called Lasgidi by the youth population in Nigeria is famous for its busy and bustling culture, but it has ceased to bubble for 10 days now. The part of Lagos in this video is Òkè Afá, along the Ìsọlọ̀ Èjìgbò road, however with the lockdown, people are still seen moving about, some taking a walk, jogging, some to buy food, while others are out to do one thing or the other.

Lagos, communément appelée Lasgidi par jeunesse nigériane, est réputée pour le dynamisme de sa vie culturelle. Cependant, depuis une dizaine de jours, cette effervescence a disparu. Òkè Afá est le quartier que l’on aperçoit dans la vidéo, il se situe le long de la route Ìsọlọ̀ Èjìgbò. Malgré le confinement, on peut constater que les gens sortent encore. Certain·e·s se promènent, font leur jogging ou vont acheter des denrées alimentaires, tandis que d’autres vaquent simplement à leurs occupations habituelles.

Le confinement a-t-il également été imposé dans votre ville ou dans votre village ? Vous avez des vidéos ? Partagez le lien dans les commentaires !

Consultez le dossier spécial de Global Voices consacré aux enjeux mondiaux du COVID-19 [fr].

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français

Non merci, je veux accéder au site