Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Une nouvelle initiative interrégionale de lutte contre la désinformation est lancée dans les Balkans

Photo satellite de la majeure partie des Balkans. Image de NASA Visible Earth, domaine public.

Sauf mention contraire, tous les liens de cet article renvoient à des pages en anglais, ndlt.

Neuf organisations de cinq pays des Balkans, dont la Metamorphosis Foundation, ont uni leurs forces pour lancer le Réseau anti-désinformation pour les Balkans (ADN-Balkans), la première initiative transfrontalière de lutte contre la désinformation dans la région.

Le réseau comprend des organisations membres de Macédoine du Nord, Grèce, Serbie, Kosovo et Albanie, qui travailleront en coopération avec des groupes similaires venant de pays voisins.

Cette initiative a été lancée le 2 avril, déclaré Journée internationale de vérification des faits (International Fact-Checking Day) par le Réseau international de vérification des faits (IFCN).

Alors que certains des fondateurs de l'initiative sont membres du Réseau international de vérification des faits (IFCN) et signataires de son code de principes, les membres de ADN-Balkans ne sont pas exclusivement limités à des organisations d'enquête. Le réseau souhaite en effet collaborer avec des organisations venant de la société civile, des médias, des écoles et autres.

Il n'est pas simple de combler les fossés nationaux et linguistiques dans une région dont l'histoire est aussi troublée. Les organisations fondatrices ont ainsi publié une déclaration soulignant que la situation dans les Balkans exige une perspective régionale plus large, dans la mesure où la désinformation a tendance à franchir les frontières et à muter pour s'adapter au paysage culturel et politique propre à chaque pays.

Au cours des deux dernières années, Global Voices a travaillé avec les co-fondateurs de ADN-Balkans, Metamorphosis Foundation et Istinomer. Cette coopération s'est articulée autour de la couverture de campagnes de désinformation menées en Grèce, en Slovénie et en Macédoine du Nord grâce à des fonds hongrois, de la cartographie de l'influence russe sur la sphère médiatique Serbe en tant que porte d'entrée vers d'autres pays post-yougoslaves, de la promotion du soft power russe par la diffusion de magazines de santé alternatifs [fr] dans la région, et de nombreuses questions connexes. Les Balkans ont également servi de terrain d'essai pour une enquête pilote de l'Observatoire des médias civiques (Civic Media Observatory), un projet de Global Voices.

ADN-Balkans s'est progressivement développé à travers la coopération bilatérale et multilatérale avec différentes organisations. Ces deux dernières années, la coopération entre organisations s'est intensifiée grâce aux fondateurs de médias qui ont rejoint le réseau.

Logos des membres fondateurs de ADN-Balkans.

Les membres fondateurs de ADN-Balkans incluent : Metamorphosis [mk] en Macédoine du Nord, le fondateur de Truthmeter.mkPortalb.mk [mk] et Meta.mk [mk] ; Istinomer [sr] en Serbie ; Faktoje.al [sq] en Albanie ; deux organisations et leurs médias au Kosovo : Crno beli svet (CBS) [hr], et Internews Kosova, le fondateur du portail KALLXO [sq]. En Grèce, JAJ.gr [el] qui est soutenu par le News Literacy Center, Ellinika Hoaxes [el], Peace Journalism Lab, et le Digital Communication Network SouthEast Europe Hub.

Les membres fondateurs de ADN-Balkans incluent deux partenaires de Global Voices : Metamorphosis Foundation [mk] de Macédoine du Nord et Istinomer [sr] de Serbie.

Parmi les membres du réseau multiethnique du Kosovo figurent les principales organisations de vérification des faits du pays : Internews Kosova, le portail KALLXO [sq] qui publie des articles en albanais, et Crno beli svet (CBS) [sr], une organisation et un portail en ligne en langue serbe.

Faktoje.al [sq], la principale organisation albanaise de vérification des faits est également un membre fondateur de ADN-Balkans.

On retrouve également quatre membres venant de Grèce: JAJ.gr (Journalists About Journalism) [el], basé à Athènes et qui se concentre sur l'éducation à l'information ; Ellinika Hoaxes [el], le meilleur service de vérification des faits du pays ; le Peace Journalism Lab, un projet de l'école de journalisme et communication de masse (School of Journalism and Mass Media Communication) de l'Université Aristote de Thessalonique ; et le réseau de communication numérique SouthEast Europe Hub (Digital Communication Network SouthEast Europe Hub).

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français

Non merci, je veux accéder au site