Hong Kong ne renonce pas à commémorer la répression de Tiananmen malgré l'interdiction de la veillée aux chandelles

Bandeau de la campagne sur les médias sociaux de l'Alliance de Hong Kong à l'Appui des Mouvements démocratiques patriotiques de Chine.

Hong Kong commémore depuis plus de trente ans le massacre de la place Tiananmen par une veillée aux chandelles, une tradition — comme tant d'autres auxquelles les Hongkongais sont attachés — menacée d'extinction au moment où Pékin resserre son étau.

Le 1er juin, en une première historique, la police de Hong Kong a adressé une lettre d'objection relative à la veillée annuelle aux chandelles à l'organisateur de l'événement, l'Alliance Hongkongaise à l'Appui des mouvements démocratiques patriotiques de Chine (en abrégé et en anglais, HK Alliance, Alliance de Hong Kong).

Dans sa lettre, la police a qualifié la veillée de “danger majeur pour la santé publique”.

Le COVID-19 est sous contrôle depuis des semaines sur l'île, et bon nombre de mesures de distanciation physique ont été levées : les bars et les salons de beauté ont rouvert, tandis que les élèves ont retrouvé les bancs des écoles élémentaires en mai.

L'interdiction de la veillée prend encore plus de sens cette année dans le contexte de la décision chinoise de mettre en application une loi sur mesure de sécurité nationale à Hong Kong.

Le précédent Chef de l'exécutif de Hong Kong Leung Chung-ying laissait entendre le mois dernier que la veillée aux chandelles du Parc Victoria pourrait être interdite aux termes de la future loi.

Depuis 1990, la veillée organisée par la HK Alliance est marquée par des slogans entonnés par les manifestants, tels que “libérer les dissidents”, “réhabiliter le mouvement démocratique de 1989”, “nous réclamons des comptes pour le massacre du 4 juin”, “faire cesser la dictature du parti unique” et “construire une Chine démocratique”.

Des revendications qui pourront être considérées comme une “incitation à la sédition” sous la nouvelle législation sécuritaire déjà en vigueur en Chine continentale.

La HK Alliance affirme que ses adhérents se rassembleront malgré tout dans le Parc Victoria pour allumer les bougies, et a invité les citoyens de Hong Kong à faire de même dans toute la ville. L'événement sera retransmis en direct.

Sur Twitter, Yuen Chan a traduit en anglais la déclaration de HK Alliance :

Pensez-y : pour la première fois depuis 1990, il n'y aura pas dans le Parc Victoria de Hong Kong de grande veillée aux chandelles pour commémorer la répression de Tiananmen. Les organisateurs invitent les gens à allumer des bougies à 20h (heure de HK) le 4 juin où qu'ils se trouvent

Marquer ‘le 35 mai’

La veillée n'est qu'une des nombreuses initiatives pour commémorer le 4 juin à Hong Kong.

Cette année, des Conseils de district avec des titulaires pro-démocratie ont voté des motions exhortant le gouvernement chinois à “réhabiliter le 4 juin en tant que mouvement démocratique patriotique”.

Un collectif théâtral, le Théâtre du 4 juin, s'apprête à retransmettre sa pièce “Le 35 mai” pendant 24 heures non-stop le 4 juin en vue de commémorer les violences de Tiananmen.

Le titre de la pièce tente de contourner la censure omniprésente en Chine qui a pourchassé “六四” (“64″) et “六月四日” (4 juin) pendant les mois de mai et juin.

Le collectif théâtral a souligné que se souvenir du 4 juin est une “bataille contre l'amnésie” à Hong Kong.

Yellow Avenger (“Vengeur jaune”, NdlT) une page Facebook de promotion d'entreprises locales pro-démocratie, a invité les Hongkongais à faire des dons au Théâtre du 4 juin :

“香港人講六四是「記憶與遺忘的戰爭」。”

其實呢一年來香港人又何嘗唔係,
教科書改寫歷史,
監警會調查報告話無警黑合作。

今日香港人如果唔將真正既香港歷史好好記錄低,他日下一代只會知道被篡改的所謂”歷史”。

香港人善忘, 但有些事情,
不想回憶, 未敢忘記。

你, 我, 他, 每一個人都有責任記錄低真正歷史,
請多支持各走在同一條抗爭路上的有心人🙏

“Se souvenir du 4 juin est une bataille contre l'amnésie”
Ce qu'on a vu l'année dernière est la même bataille.
Les manuels ont été rectifiés pour changer l'histoire.
Le rapport publié par le Conseil indépendant des plaintes [contre la] Police a nié la collaboration entre les policiers et les triades [les gangs armés, dont certains ont des liens avec le continent]
Si les Hongkongais n'enregistrent pas notre histoire aujourd'hui, la prochaine génération n'apprendra que l'histoire “rectifiée”.
Les Hongkongais ont habituellement la mémoire courte.
Il y a des sujets que nous ne voulons pas nous rappeler, mais refusons d'oublier.
Chaque individu a la responsabilité d'enregistrer la vérité en histoire.
Merci de soutenir ceux qui suivent la même voie.

Tandis que le plasticien Chan Ka Hing a fait la promotion sur Facebook de sa performance publique intitulée “Nous sommes tous l'Homme de Tiananmen” qui aura lieu le 5 juin :

L'annonce sur Facebook de la performance à venir de Chan Ka Hing.

一九八九年六月四日後,翌日(六月五日)於北京長安街上,發生了近代歷史上著名的「坦克人」事件。
今年六月五日,下午三時,我將身穿黑褲白恤衫,雙手持袋,默站於政總前,此為一個人之「藝術行為」,懇請大家切勿「模倣」。
此「藝術行為」會由政總開始,流動於港九各地,同樣會默站於某些「地點」,同樣,懇請大家切勿「模倣」。
「坦克人」場景三十一年不滅,他象徵不屈勇氣,一個震撼人心的場景,能牽動全世界相信普世價值的人,但願我能重現這一場景的意義。

Le 5 juin, lendemain du 4 juin, 1989, “Tank Man’ [l'Homme de Tiananmen] a paru sur la rue Changon à Pékin.
Cette année, le 5 juin à 15 heures, je me tiendrai immobile devant le siège du gouvernement, vêtu d'un T-shirt blanc et d'un pantalon noir, des sacs en plastique dans les mains. C'est une performance individuelle, merci de ne pas la “copier”.
La performance artistique débutera au siège du gouvernement et…je me tiendrai ensuite immobile de la même manière en d'autres endroits. A nouveau, merci de ne pas “copier”.
L'image de “Tank Man” a survécu 31 ans. Il est un symbole de courage inébranlable, qui a secoué le monde et relié les gens croyant aux valeurs universelles. J'espère que ma performance rappellera sa signification.

La demande de Chan de ne pas être copié se comprend d'abord comme une mesure d'auto-protection, puisque les appels publics à l'action collective en ligne peuvent être poursuivis aux termes de la législation locale sur l'ordre public.

Le tabou de Tiananmen

La veillée aux chandelles dans le Parc Victoria s'est tenue chaque année depuis 1990. Avec ses dizaines de milliers de participants, c'est l'unique et plus grande commémoration civique en territoire chinois.

On s'attend pour cette année à une veillée de dimensions beaucoup plus réduites puisque les policiers ont reçu pouvoir de disperser les rassemblements par le Règlement de prévention et de contrôle de la maladie (Interdiction des rassemblements de groupe) mis en application en réponse au COVID-19.

La semaine dernière, la police anti-émeute a arrêté plus de 900 personnes qui manifestaient contre la décision de Pékin d'imposer une nouvelle loi de sécurité nationale à Hong Kong.

Avec cette législation qui se profile à l'horizon, il est probable que les futures veillées du 4 juin doivent être organisées de façon plus décentralisée, avec un événement principal potentiellement tenu hors de Hong Kong. Cette année, il se peut qu'une veillée aux chandelles encore plus grande se tienne à Taïwan.

Actant cela, HK Alliance a lancé un appel à la solidarité mondiale et demandé aux communautés [de Chinois] à travers le monde de se joindre à la “bataille mémorielle” en utilisant le mot-clé de médias sociaux #6431truth [#6431vérité].

Le mouvement démocratique de Tiananmen a consisté en une suite de manifestations à l'initiative des étudiants sur la place Tiananmen à Pékin en 1989. Les 50 jours de manifestations pacifiques ont débuté en avril avec la mort du secrétaire général réformiste du Parti communiste Hu Yaobang et se sont achevées sur la répression militaire du 4 juin 1989.

Selon une estimation de la Croix Rouge chinoise, 2.700 civils furent tués, mais les câbles diplomatiques de l'époque suggéraient un nombre jusqu'à quatre fois plus élevé.

Parler de Tiananmen reste tabou en Chine continentale, et une grande partie de la jeune génération sait peu de chose voire rien de la répression sanglante.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français

Non merci, je veux accéder au site