- Global Voices en Français - https://fr.globalvoices.org -

À la rencontre de Walis Taywang, militant linguistique pour la langue seediq

Catégories: Médias citoyens, Peuples indigènes, Communiqué
Portrait de Walis Taywang face à son bureau.

Walis Taywang, militant linguistique pour la langue seediq. Photo fournie par Walis Taywang lui-même.

L’article original [1] a été publié le 30 juin 2020, avant la participation de Walis Taywang à la campagne Twitter @AsiaLangsOnline, qui s'est déroulée du 1er au 7 juillet 2020.

Sauf mention contraire, tous les liens renvoient vers des pages en anglais.

L'année dernière, la campagne sur les réseaux sociaux [2] célébrant la diversité linguistique en Asie a rencontré un franc succès. Le projet collaboratif se poursuit donc en 2020. Chaque semaine, une nouvelle militante ou un nouveau militant linguistique prendra les commandes du compte Twitter @AsiaLangsOnline [3] afin de partager son expérience, sa méthode, et les enseignements tirés de son travail de revitalisation pour promouvoir l'utilisation de sa langue autochtone, avec une attention particulière sur le rôle d'Internet. Cette campagne est une collaboration entre Rising Voices [4], la Fondation Digital Empowerment [5], et la Fondation O [6].

Chaque semaine, la nouvelle hôtesse ou le nouvel hôte répondra à des questions sur son parcours, et donnera un aperçu rapide sur sa langue. Cette séance de questions et réponses concerne Walis Taywang (@KSeediq [7]) qui nous annonce les sujets qu'il abordera lors de cette semaine.

Rising Voices (RV) : Bonjour, pouvez-vous nous parler un peu de vous ?

Walis Taywang (WT): Sndamac namu bale! Walis Taywang ngayan mu. (Hello! My name is Walis Taywang.) I’m a 20-year-old university student from Taiwan, majoring in Linguistics. However, I’m not an indigenous person. After finding inspiration in the movie “Warriors of the Rainbow: Seediq Bale [8]” (賽德克·巴萊), I started to learn Seediq culture and language and haven't stopped until now. This year, I created a fan page on Facebook [9] and started introducing Seediq language [10] to those who don’t know much about it. By sharing some newly-coined words or translating memes into Seediq, the fan page has been successful so far. Next, I will introduce Seediq through Taiwanese and Hakka, so that speakers of different languages can understand the essence of Seediq.

Walis Taywang (WT) : Sndamac namu bale! Walis Taywang ngayan mu. (Bonjour ! Je m'appelle Walis Taywang.) J'ai 20 ans et je suis étudiant à Taïwan, spécialisé en linguistique. Cependant, je ne suis pas une personne autochtone. J'ai commencé à apprendre la langue et la culture seediq après avoir vu le film Seediq Bale [fr] [11] (賽德克·巴萊), et je n'ai pas arrêté depuis. Cette année, j'ai créé une page de fan sur Facebook [9] et j'ai commencé à présenter la langue seediq [fr] [12] aux curieux. En partageant quelques néologismes, ou en traduisant en seediq quelques mèmes, la page a eu quelque succès. Ensuite, je prévois de présenter le seediq en taïwanais et en hakka pour que les locuteurs de ces langues puissent en comprendre l'essence.

RV : Quelle est la situation actuelle de la langue seediq, sur Internet et en dehors ?

WT: Seediq is endangered [13] as a result of the improper language policies promulgated by the colonists, Japan and the Republic of China. Although elderly people living in their territories can speak Seediq fluently, young people have gradually lost their language due to the influence of Mandarin [14], which was used as the only medium of instruction and was the only recognized national language from 1949 to 2018. In recent years, local awareness has risen, and mother tongue education has begun to be valued. What's more, in 2017 and 2019, the Indigenous Languages Development Act [15] and the Development of National Languages Act [16] were passed one after another, and our native languages have finally become Taiwan's national languages. As for exposure on the Internet, currently there is only my Facebook page [9] and the Instagram account of another illustrator [17]. We still have to keep working hard to promote it.

WT : Le seediq a décliné [13] suite aux mauvaises politiques linguistiques appliquées par les colons, le Japon et la Chine. Bien que les personnes âgées des régions seediq le parlent couramment, les jeunes ont progressivement oublié la langue sous l'influence du mandarin [18], qui était la seule langue enseignée et l'unique langue nationale de 1949 à 2018. Mais ces dernières années, une conscience locale a émergé, et l'enseignement des langues maternelles a commencé à être revalorisé. De plus, en 2017 et en 2019, les lois sur le développement des langues autochtones [15] et celui des langues nationales [16] ont été votées l'une après l'autre, faisant de nos langues des langues nationales à Taïwan. En ce qui concerne la visibilité sur Internet, nous n'avons pour le moment que ma page Facebook [9] et le compte Instagram [17] d'un autre illustrateur. Il y a encore du travail pour la promouvoir.

RV : Sur quels sujets prévoyez-vous de vous concentrer pendant la semaine où vous allez gérer le compte Twitter @AsiaLangsOnline ?

WT: I’ll probably share a basic introduction to Seediq language, memes translated into Seediq, and information about how to prevent COVID-19. This content will contain some basic words and short sentences. At the same time, I will introduce some simple grammar or pronunciation, so that everyone can understand more easily.

WT : Je ferai probablement une introduction simple de la langue seediq, je partagerai des mèmes traduits en seediq, et j'expliquerai comment se protéger du COVID-19. Il y aura du contenu avec des mots simples et des phrases courtes. Dans le même temps, j'introduirai quelques règles simples de grammaire ou de prononciation, pour que tout le monde puisse comprendre plus facilement.

RV : Quelles sont les principales motivations de votre militantisme linguistique numérique ? Quels sont vos espoirs et vos rêves pour votre langue ?

WT: Actually, it’s very simple. I just want to let such a beautiful language be seen by more people and try to extend its use beyond daily conversation to different fields such as legislature, government documents, even academia. I also hope nobody will be discriminated against when speaking Seediq in the future.

WT : En fait c'est très simple. Je veux juste rendre cette si belle langue visible par plus de gens, et essayer d'élargir son utilisation au-delà des conversations quotidiennes, à des domaines comme la législation, les documents officiels, et même le monde universitaire. J'aimerais aussi que les personnes parlant le seediq ne soient plus victimes de discrimination à l'avenir.