Les internautes d’ex-Yougoslavie célèbrent les 75 ans du suffrage féminin

Un couple de partisans yougoslaves s'entraînent au tir dans un champ.

Photo d'un couple marié de partisans yougoslaves. Slovénie, 1944. Source : znaci.net. Domaine public.

Le 11 août dernier, cela faisait 75 ans que la Yougoslavie, aujourd'hui dissoute, avait accordé le droit de vote aux femmes. Les défenseurs des droits humains et les féministes des États successeurs ont commémoré cette date en partageant des photos de cette période sur les réseaux sociaux, tout en profitant de l’occasion pour défendre l’égalité des droits.

Le suffrage universel faisait partie du programme politique de la résistance communiste yougoslave contre l'occupation de l'Allemagne nazie et ses alliés. Il a pris force de loi en 1945 à la suite de la défaite nazie, et les femmes ont voté pour la première fois aux élections parlementaires de novembre [en] qui ont renforcé le pouvoir du Parti communiste de Yougoslavie.

En comparaison avec d’autres pays d’Europe centrale et d’Europe de l’Est, la Yougoslavie a introduit le suffrage universel un peu tard. En effet, la Russie l’a fait en 1917, la Pologne en 1918, et la Tchécoslovaquie en 1920. La Bulgarie et l’Albanie, toutes deux communistes, ont également accordé le droit de vote aux femmes après la Seconde Guerre mondiale, et la Grèce anticommuniste, quant à elle, ne l’a fait qu’en 1952.

En 2020, les utilisateurs de Twitter célèbrent l’évènement en partageant des photos ; certaines d’entre elles contrastent fortement avec le nationalisme génocidaire qui a frappé la région pendant la Seconde Guerre mondiale et les guerres yougoslaves des années 1990.

L’utilisateur de Twitter @arthurgordonpy3 a partagé une photo d'une militante d'origine albanaise prononçant un discours public à l'occasion de la Journée internationale des femmes en 1945. Cette description en macédonien accompagnait la photo :

En ce jour, le 11 août 1945, les femmes ont obtenu le droit de vote en Yougoslavie !

Photo : Musée historique de Yougoslavie. Mensura Shaqiri prononçant un discours lors d’un rassemblement du Front féminin antifasciste le 8 mars 1945.

Certains utilisateurs ont posté des photos des femmes militantes qui ont fait partie de l'Armée de libération nationale et détachements de Partisans de Yougoslavie, un groupe antifasciste. Les commentaires de célébration ont souligné la manière dont les femmes ont obtenu le droit de vote en participant activement à la lutte armée et à la reconstruction d'après-guerre, contrairement au langage souvent utilisé qui laisse entendre que l’on aurait « donné » ce droit aux femmes.

En ce jour, le 11 août 1945, les femmes yougoslaves se sont battues et ont remporté le droit de voter.

[image] Trois femmes en uniforme de combattantes. L'une d'elles tient un fusil, la crosse posée au sol.

En ce jour en 1945, les femmes en Croatie, qui faisait à l'époque partie de la Yougoslavie, ont obtenu le droit de vote ! Via @voxfeminae

[image] Un groupe de femmes en manteau d'hiver patientent devant un bureau où sont posées des boîtes pleines de fiches et où des agents vérifient les pièces d'identité. Il s'agit probablement de l'inscription des femmes sur les listes électorales.

D’autres ont rappelé au public une partie de l’histoire assez méconnue : la période durant laquelle les femmes yougoslaves ont eu le droit de voter temporairement, 28 ans avant que le suffrage universel ne fasse partie de la loi. Cela s’est déroulé dans certaines parties de Voïvodine, une province de la Serbie qui faisait partie de l’empire austro-hongrois jusqu’en 1918.

En novembre 1918, dans 200 bureaux de vote situés sur les territoires de Bačka, Banat et Baranja, les élections de députés pour la future Grande assemblée populaire ont eu lieu. Ceux-ci ont déclaré l'adhésion de ces territoires au Royaume de Serbie, au sein duquel les femmes ont eu le droit de voter pour la première fois dans l'histoire de l’Europe.

Les héroïnes

L’artiste graphique Zoran Cardula a célébré cet anniversaire en attirant l’attention sur son œuvre Les Héroïnes de Yougoslavie, une série de portraits pop’art représentant les 91 femmes ayant reçu l'Ordre du Héros national, la plus haute récompense militaire d’ancienne Yougoslavie. À l’origine, Zoran Cardula avait créé ces portraits à l’occasion de la Journée internationale des femmes en 2018.

Dans l'introduction de sa collection de portraits, il explique que son objectif en réalisant cette série était de raviver l'intérêt du public pour les histoires de ces femmes, ces combattantes, « qui ont élevé leurs voix contre l'occupation, contre le fascisme, et dont beaucoup ont payé leur liberté au prix de leur propre vie. Après la dislocation de la Yougoslavie, elles sont tombées dans l'oubli, et leur lutte a même eu tendance à être complètement minimisée. »

Les portraits comportent de courtes biographies des combattantes, incluant leur nom de guerre et l'année durant laquelle elles ont reçu leur médaille.

Au-dessus des vignettes technicolor représentant les combattantes à l'honneur, figurent leurs noms de guerre ainsi que le titre en gros caractères.

Les Héroïnes de Yougoslavie de Zoran Cardula, une collection de portraits de combattantes anti-fascistes de la Seconde Guerre mondiale ayant reçu des honneurs officiels, présentées avec leurs noms de guerre respectifs. Image utilisée avec autorisation.

Zoran Cardula a déclaré dans un tweet commémorant le 75e anniversaire du suffrage universel :

На денешен ден 11 август 1945 година жените во Југославија се изборија за право на глас. Во Втората светска војна загинаа 600.000 жени, се бореа 110.000 жени а загинаа 25.000, 40.000 ранети,3.000 неспособни за работа, 2.000 официри, Партизанска спом. 3.344, а Народни хрои 91.

En ce jour, le 11 août 1945 les femmes yougoslaves ont obtenu le droit de vote. Au cours de la Seconde Guerre mondiale, 600 000 femmes en tout ont été tuées, 110 000 se sont battues pour la résistance anti-fasciste, et parmi elles 25 000 ont été assassinées, 40 000 blessées, et 3 000 déclarées inaptes au travail (avec une invalidité permanente). Il y avait 2 000 femmes officiers de l'armée, 3 344 ont reçu le statut de vétérans de 1941, et 91 ont été déclarées héroïnes nationales.

La réaction de la droite

Les internautes de droite ont réagi négativement sur les réseaux sociaux, en dénonçant l'absence de démocratie complète sous le régime communiste. Beaucoup ont soutenu que le droit de vote était inutile dans un système politique à parti unique. Cela a déclenché un débat sur la définition de la démocratie :

Tweet 1 : L'idiotie des cocos va jusqu'à prétendre que les femmes avaient le droit de vote en 1945.
S'il vous plaît, dites-moi quel genre d'arguments on doit utiliser avec ces personnes-là ?
Tweet 2 : Mec, j'ai essayé de discuter avec eux toute la matinée, mais ça sert à rien. Je leur ai dit gentiment que dans un système politique à parti unique, le vote est inutile, il n'a aucune influence sur quoi que ce soit. Certains d'entre eux disent qu'il y avait plus de démocratie à l'époque.

Les partisans de l'égalité des droits ont répondu en défendant l'importance de cette évolution à la lumière de son contexte historique :

En ce jour en 1945 les femmes de notre pays ont obtenu pour la première fois le droit de voter. Comme il fallait s'y attendre, plusieurs « anticommunistes » sont sortis de leurs retranchements en affirmant que selon eux ça n'avait pas tant d'importance car cette année-là, un système de parti unique a été créé, et ce parti n'a pas permis de procéder à des élections libres.

Tu es une personne inculte et ignorante. Les femmes ont obtenu le droit de vote sur un pied d'égalité avec les hommes. Voilà ce qui compte. Elles ont remporté ce droit de vote indépendamment de la nature du système politique. C'est ce fait-là qui est essentiel, compris ? Et les femmes ont réussi à obtenir ce droit – attention à ne pas s'évanouir – sous le communisme.

Le droit de vote des femmes en Yougoslavie n'avait pas seulement à voir avec les élections, mais aussi avec leur rôle de manière générale au sein de la société, des institutions de l'État et des structures politiques de cet État.

Je ne comprends pas le besoin qu'ont certaines personnes d'en faire du mansplaining. Même en prenant en compte l'absence de démocratie, le fait que les femmes yougoslaves ont obtenu le droit de vote (et en plus de ça assez tôt, en comparaison avec d'autres pays) a toute son importance dans un sens symbolique. Malheureusement certaines personnes ne peuvent pas s'empêcher de montrer leur animosité envers la RFSY [République fédérale socialiste de Yougoslavie], même lorsqu'il s'agit de ce genre de discussion.

La conversation s'est développée jusqu'à faire des comparaisons avec les pays d'Europe occidentale :

Anecdote marrante :
Les femmes suisses ont obtenu le droit de vote en 1971.
Croyez-le ou non.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Global Voices par e-mails

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français.

Non merci, je veux accéder au site