Le groupe de K-Pop BTS pris pour cible par les internautes chinois en raison de commentaires sur la guerre de Corée

L'image montre les membres du groupe musical BTS. Ils sont 7, jeunes, et tous tournent le regard vers la caméra. Un des jeunes musiciens se trouve derrière les autres et seuls ses cheveux sont visibles. Derrière eux, le ciel est constitué de tons roses, jaunes, orangés et bleus. Ils sont vêtus de vêtements aux couleurs pastel. Un logo en caractères chinois apparaît en haut à droite. Une phrase en anglais et en coréen est visible en haut de l'image à gauche.

Copie d'écran du clip officiel du titre Dynamite de BTS, diffusé sur YouTube.

[Sauf mention contraire, tous les liens renvoient vers des pages en chinois, ndlt.]

Des patriotes chinois en ligne ont pris pour cible BTS, un groupe de pop coréenne (K-Pop) de renommée internationale, après que la tête d'affiche du groupe, Kim Nan-joon, a rendu hommage aux vétérans de guerre de la Corée du Sud et des États-Unis, le 8 octobre dernier.

Kim Nan-joon, plus connu sous son nom de scène RM, a tenu ces propos lors d'un discours enregistré [en], pour la remise du prix James A. Van Fleet, qui honore les personnes ayant contribué de manière exceptionnelle au resserrement des liens entre les États-Unis et la Corée. Ce prix est décerné par l'organisation à but non lucratif Korea Society, dont le siège se trouve aux États-Unis. Voici les commentaires de Kim Nan-joon qui ont soulevé la colère des nationalistes chinois :

This year’s Korea Society 2020 Annual Gala is especially meaningful as this year marks the 70th Anniversary of the Korean War. We will always remember the history of pain that our two nations [US and South Korea] shared together, and the sacrifices of countless men and women… As members of the global community, we should build deeper understanding and solidarity to be happier together.

L'édition 2020 du gala annuel de la Korea Society revêt une dimension particulière, car il s'agit de la commémoration du 70e anniversaire de la guerre de Corée. Nous nous souviendrons toujours de l'histoire douloureuse commune à nos deux nations, les États-Unis et la Corée du Sud, et les sacrifices consentis par d'innombrables hommes et femmes… En tant que membres de la communauté mondiale, nous devons renforcer notre compréhension [mutuelle] et notre solidarité pour nous sentir plus heureux ensemble.

Quelque 3 millions de personnes ont perdu la vie lors de la guerre de Corée (1950-1953) [fr], parmi lesquelles la moitié étaient des civils. Après la reddition du Japon à la fin de la Seconde Guerre mondiale, la péninsule coréenne a été scindée en deux États distincts, l'un au nord soutenu par l'URSS et l'autre au sud soutenu par les États-Unis. Les deux gouvernements ont revendiqué la souveraineté sur l'ensemble de la péninsule, et la guerre a éclaté après l'invasion du Sud par l'armée nord-coréenne en juin 1950.

La guerre a coûté la vie à 406 000 soldats nord-coréens, 217 000 soldats sud-coréens, 600 000 soldats chinois, combattant du côté de la Corée du Nord, et 36 574 soldats américains, selon les statistiques compilées par CNN [en].

Les internautes chinois ont été furieux que Kim Nan-joon ne reconnaisse pas les sacrifices des Chinois. Weibo a été inondé de commentaires tels que « BTS dégage de la Chine » et, le 11 octobre, le groupe est passé en tête des recherches sur la plateforme de médias sociaux.

En prévision des appels au boycott, les entreprises sud-coréennes implantées en Chine, comme Hyundai et Samsung, ont retiré tout le contenu promotionnel se rapportant au groupe de pop de leurs boutiques en ligne accessibles en Chine. Pendant ce temps, les fan clubs chinois du groupe BTS ont gelé les achats du nouvel album du groupe.

Les médias publics chinois ont salué les réactions des internautes. Par exemple, Reference News, un média affilié à l'agence de presse d'État Xinhua a publié ce message sur Weibo :

BTS引发风波背后,触碰的是很多中国网民心中对历史问题、国家主权问题的“红线”。… “国家面前无偶像。”这句话又一次在社交媒体上被反复提及,这不仅是很多中国网友的心声,也是对某些境外艺人的提醒。

Les membres du groupe BTS ont franchi la “ligne rouge” de l'histoire et de la souveraineté nationale, une valeur partagée par les citoyens chinois […]. Les internautes chinois considèrent que la nation doit se placer au-dessus de leurs idoles. Ce qui devrait également servir de signal aux autres artistes étrangers.

Shen Yi, professeur de relations internationales, a déclaré sur Weibo que le simple fait de recevoir le prix James Van Fleet de la Korea Society conférait au groupe de pop BTS le statut de « propagandistes américains ».

De telles accusations ont été largement relayées en Corée du Sud, générant une vive réaction, y compris de la part des admirateurs du groupe. Certains chroniqueurs coréens ont même évoqué [ko] la possibilité que la Corée du Sud et ses alliés de la guerre de Corée, engagent un contre-boycott à l'encontre de la Chine.

Sur Twitter, de nombreux utilisateurs ont réagi à la réponse chinoise [concernant cet événement] :

Ils n'ont même pas mentionné la Chine pour commencer. Merde, arrêtez de vous bercer d'illusions.
De plus, en tant que Chinois, lorsque vous commémorez des évènements tels que la deuxième guerre sino-japonaise, vous arrive-t-il de déplorer les 700 000 Japonais tombés au combat ou seulement les chinois qui ont péri ?
你这只是惹事生非

Certains ont jugé l'argument chinois incompréhensible et irrationnel :

J'ai la cinquantaine et la guerre de Corée est survenue avant même ma naissance. La Corée du Nord a déclenché la guerre en envahissant la Corée du Sud. La Chine était alliée à la Corée du Nord à l'époque. Les États-Unis étaient alors alliés à la Corée du Sud. Sans cette alliance, la Corée du Sud ne serait pas ce qu'elle est aujourd'hui. 1)

toute cette histoire avec la chine, c'est l'affaire du tee-shirt de jimin b0mb [un t-shirt controversé porté par Jimin en souvenir du bombardement d'Hiroshima pendant la Seconde Guerre mondiale, ndlt] qui se répète. Ne pouvez-vous pas laisser les BTS se sentir patriotes à l'égard de leur propre pays sans vous sentir agressés à propos de ce que vos ancêtres ont infligé à d'autres pays ? Et puis tout cela appartient au passé ?

@Solitude_Sola voit dans cet incident une lutte idéologique autour de l'histoire livrée par le Parti communiste chinois :

Si les agissements de BTS constituent une insulte à la Chine, cela signifie que la chasse aux sorcières des délinquants chinois est en phase 2.0. Par le passé, ils ne ciblaient que les commentaires directement en rapport avec la Chine. Aujourd'hui, si votre commentaire est en contradiction avec leur conception de l'histoire, ou si votre mémoire est différente de leur pensée politiquement correcte, alors vous serez considéré comme comme une personne humiliant la Chine. La solution consiste donc à “humilier” la Chine activement plutôt que d'être passivement catalogué comme tel.

Le militant hongkongais Joshua Wong a exhorté tous les autres citoyens à se ranger du côté du groupe de pop BTS :

4. Lorsque nos leaders du groupe musical pop BTS sont la cible d'attaques abusives en ces temps difficiles, nous, les “armées de citoyens” (#ARMYs) du monde entier, devrions nous solidariser avec eux et leur exprimer notre soutien indéfectible.

Mo Jong Hwa, directeur de l'administration du personnel militaire pour l'armée coréenne, a publiquement défendu [en] le groupe de K-Pop :

The fact that BTS mentioned Korea’s alliance with the US is an encouraging thing. Chinese netizens should be ashamed to talk about this issue. I think they are 100% wrong when they claim that BTS should’ve recognized the harm the allies of North Korea suffered as well.

Le fait que BTS ait mentionné l'alliance de la Corée avec les États-Unis est un élément encourageant. Les Chinois devraient avoir honte de débatte de cette question. Je pense qu'ils se trompent à 100 % quand ils affirment que le groupe devrait aussi reconnaître le préjudice subi par les alliés de la Corée du Nord.

Pour contenir les dégâts occasionnés par cet incident sur les relations entre la Chine et la Corée du Sud, le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Zhao Lijian, a cherché à calmer [en] les ardeurs patriotiques, lors du point de presse régulier du ministère, le 12 octobre :

We all should learn lessons from history and look forward to the future, hold dear peace and strengthen friendship.

Nous devrions tous tirer les leçons de l'histoire et nous tourner vers l'avenir, chérir la paix et renforcer l'amitié.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Global Voices par e-mails

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français.

Non merci, je veux accéder au site