Un nouveau logo inspiré de l'art folklorique pour relancer le tourisme au Salvador

Le nouveau logo "El Salvador", en lettres majuscules épaisses aux couleurs vives, sur fond blanc.

Photo du ministère du Tourisme salvadorien, libre de droit.

[Sauf mention contraire, tous les liens renvoient vers des pages en anglais, ndlt.]

Le 7 octobre 2020, Morena Valdez, la ministre salvadorienne du Tourisme, a dévoilé le nouveau logo de la marque « El Salvador », qui représente le pays en tant que destination touristique. Il est inspiré de l'œuvre de l'artiste Fernando Llort [fr] et a pour objectif de promouvoir les lieux touristiques en lien avec le concept de la marque « Surf City ».

La nouvelle marque « El Salvador » est une initiative du gouvernement de Nayib Bukele pour relancer le secteur touristique. Elle représente tout ce que le pays a à offrir : ses villes colorées, ses plages, ses sites archéologiques et son artisanat.

Pour créer le logo, un accord [es] a été conclu entre la fondation de Fernando Llort, « Árbol de Dios », et le ministère du Tourisme. Il permet au ministère d'utiliser l'œuvre de l'artiste, comme son lettrage, dans le nouveau logo de la marque « El Salvador ».

Fernando Llort [fr] était originaire de la petite ville de La Palma située dans le département méridional de Chalatenango. Il est reconnu pour avoir fait découvrir la richesse culturelle de son pays à l'échelle nationale et internationale. Fernando Llort a peint et enseigné l’art naïf [fr], une technique qui consiste à représenter des moments du quotidien rural, mais aussi la faune et la flore typiques sur du bois ou des graines de courbaril. 

https://www.instagram.com/p/B9e5mYwDJfa/

Chaque lettre du nouveau logo « El Salvador » est illustrée par des scènes tirées de l'œuvre de Fernando Llort.

Pour retrouver l'identité et la fierté d'être Salvadorien, nous lançons aujourd'hui la marque de destination touristique El Salvador inspirée de l'œuvre de Fernando Llort.

Les lettres qui composent la marque représentent des scènes de la vie quotidienne, l'essence des Salvadoriens, la nature et les couleurs du pays.

Le nouveau logo fera la promotion des destinations touristiques, de la culture ainsi que de l'artisanat local à la manière de l'art naïf de Fernando Llort. L'objectif est de soutenir la relance du secteur du tourisme dévasté par la pandémie de COVID-19.

En 2020, le Salvador devrait perdre environ 440 millions [es] de dollars à cause de l'effondrement du secteur touristique mondial. Jusqu'à présent, près de 120 000 emplois directs et indirects du même secteur auraient été supprimés [es] .

Même si l'aéroport international est désormais ouvert aux vols commerciaux, les touristes étrangers ne voyagent plus autant. Des contraintes liées au voyage doivent être clarifiées, comme le cas des tests PCR obligatoires dans les aéroports internationaux. Cependant, le ministère salvadorien du Tourisme [es] affirme qu'après avoir évalué les huit protocoles de biosécurité du ministère, le World Travel and Tourism Council (WTTC) a estimé que le pays était une destination touristique sûre. Le Salvador est l'un des premiers pays de la région à avoir obtenu ce label de conformité.

Juan Pablo Lort, le fils de l'artiste, a remercié le ministère du Tourisme pour avoir utilisé l'œuvre de son père dans ce logo. Il est cité dans un communiqué de presse [es] du ministère :

Agradecemos este homenaje a mi padre, Fernando Llort, y nos sentimos muy honrados que pensaran en él, para exponer sus obras y diseños en esta marca y esperamos que con ello se muestre parte del rostro de la belleza de nuestra tierra.

Nous vous remercions pour l'hommage à mon père, Fernando Llort, et nous sommes très honorés par le fait que vous ayez pensé à lui, pour présenter ses travaux et ses dessins dans ce logo. Nous espérons qu'il illustrera une partie de la beauté de notre territoire. 

Personne ne sait si cette nouvelle marque permettra de relancer le secteur du tourisme. En 2018, Morena Valdez a contribué au lancement du slogan touristique « El Salvador, Grande Como su Gente » (Le Salvador, Grand comme son peuple) qui a coûté [es] 450 000 dollars au contribuable salvadorien. Une controverse a éclaté à propos du slogan après que Interbrand, l'entreprise engagée [es] par le gouvernement afin de créer logo de la marque de destination touristique du Salvador, a été accusée [es] d'avoir utilisé la palette de couleur ainsi que le concept d'autres logos internationaux.

Même si le tourisme est un secteur économique vital pour le Salvador, la nouvelle n'a pas attiré l'attention des Salvadoriens. Jusqu'à présent, sur les réseaux sociaux, le peu de réactions face au nouveau logo est globalement positif. Les principales critiques concernent la simplicité [es] des motifs, ou la nécessité d'enseigner le nahuatl, une langue autochtone, les danses folkloriques et le tissage traditionnel avec un métier à tisser pour véritablement retrouver l'identité salvadorienne [es].

Alors que le secteur touristique salvadorien a été fortement touché par la pandémie de COVID-19, personne ne sait si ce nouveau logo contribuera à attirer les touristes dans le pays après la crise. Mais l'art traditionnel peut peut-être aider le secteur à rebondir.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français

Non merci, je veux accéder au site