Les Jamaïcains célèbrent la victoire de Biden et Harris en musique

Deux posters à l'effigie de Joe Biden et Kamala Harris, représentés dans des tons bleus devant le drapeau américain. On peut voir les mots : Justice et Votez en bas des affiches.

Images de Joe Biden et Kamala Harris par Ted Eytan sur Flickr, sous licence CC BY-SA 2.0.

[Sauf mention contraire, tous les liens mènent vers des sites en anglais] 

Par un samedi matin lugubre, alors que l'île continuait à subir les effets périphériques de la tempête tropicale Eta [fr] et que les cas de COVID-19 ne cessaient de grimper, les internautes jamaïcains ont laissé éclater leur joie lorsqu'a été annoncée la victoire de Joe Biden et Kamala Harris, élus respectivement président et vice-présidente des États-Unis.

Comme cela a été le cas dans toute la région, il y a eu une rafale de mèmes humoristiques partagés sur les médias sociaux, y compris via des groupes WhatsApp. Mais les médias sociaux jamaïcains – qui sont très portés sur les interprétations musicales de l'actualité – ont ajouté leur touche personnelle à cette victoire en partageant une vidéo d'une fête de rue à Philadelphie, avec pour fond musical une chanson aux accents enjoués de feu “Toots” Hibbert, intitulée What a Bam Bam (un titre qui signifie “Quelle excitation”) :

Quel Bam Bam ! La Jamaïque dirige le monde. #DécompteDesVoix

D'autres ont pensé qu'une chanson folklorique jamaïcaine populaire semblait appropriée :

Tiens-le Joe
Ne le laisse pas partir !

extrait de Jamaican Song and Story (Traduction libre : Chansons et histoire de la Jamaïque) publié en 1907 par Walter Jekyll ; Pasteur anglais et planteur en Jamaïque, qui a recueilli des chansons et des histoires de descendants d'Africains réduits en esclavage. Repris au fil des ans par d'innombrables chanteurs de mento et de calypso.

L'interprète Nadine Sutherland a mis à jour l'un de ses anciens tubes de dancehall en l'honneur de Kamala Harris et a publié le remix sur Twitter :

Raaaaae! Vice-présidente Harris ! Debout !

Les félicitations sur les médias sociaux

Dans un tweet de félicitations, le Premier ministre jamaïcain Andrew Holness a souligné l'héritage jamaïcain [fr] de la vice-présidente nouvellement élue Kamala Harris et a qualifié sa réussite historique de « monumentale pour les femmes du monde entier » :

(1/2) Je félicite le président et la vice-présidente élus des États-Unis, Joe Biden et Kamala Harris.

L'Amérique aura sa première vice-présidente en la personne de Kamala Harris, et nous sommes fiers qu'elle ait des origines jamaïcaines.

Un résident de St. Ann (le lieu de naissance du père de Mme Harris) a poursuivi :

1. Avec le Covid-19 beaucoup de gens restent à l'intérieur.
2. Brown's Town, ST. ANN en Jamaïque est également à la maison 👌🏾 [jeu de mots intraduisible : “to be in the house” peut signifier de façon familière “être dans la place, être fièrement présent”, et est ici utilisé en référence à la Maison blanche, et à l'accession de Kamala Harris à la vice-présidence]

[description images]
Deux photos sont mises en regard : à gauche, un portrait de Kamala Harris, radieuse en costume noir et portant des bijoux discrets ; à droite, une vue aérienne de la ville de St. Ann, dont elle est originaire.

Sarah Cooper, une autre Américaine d'origine jamaïcaine, connue sur TikTok pour ses « mimes de Trump » – a tweeté :

Félicitations à Madame la vice-présidente @KamalaHarris et à son deuxième mari Douglas Emhoff.

Cependant, une personnalité médiatique locale a estimé que les Jamaïcains ne devraient pas être aussi prompts à féliciter Mme Harris :

Elle est Américaine. Elle est vice-présidente de l'Amérique. Elle a travaillé comme procureure en Amérique. Elle a été sénatrice américaine. Elle occupe maintenant un poste destiné à la protection des intérêts américains. Le peuple américain l'a mise là.

Vous allez tous être très déçus si vous croyez qu'elle est Jamaïcaine aussi.

Néanmoins, l'héritage indien de Mme Harris a également été reconnu et plusieurs utilisateurs de médias sociaux se sont montrés fortement émus :

Un seul mot : K A M A L A 🇯🇲🇯🇲🇮🇳🇮🇳🇯🇲🇯🇲🇮🇳🇮🇳 @KamalaHarris #jamaïque #inde #KamalaHarris #JoeBiden @JoeBiden. Oui. Nous les Jamaïcains sommes fiers à mort.  #twitterjamaïcain

C'est tellement beau ! #KamalaHarrisVP

[description image]
Kamala Harris est dans les bras de son mari Douglas Emhoff, probablement au moment de l'annonce de la victoire démocrate. Il tweete en légende : “Tellement fier de toi.”

De nombreux utilisateurs de médias sociaux, qui ont aimé la réaction de Mme Harris à la nouvelle de la victoire des démocrates, l'ont retweetée :

On a réussi, @JoeBiden.

[description vidéo]
Kamala Harris, debout dans un parc verdoyant et en tenue de sport, est au téléphone avec Joe Biden : “On a réussi, Joe. Tu vas être le prochain président des États-Unis.”

Les élections américaines ont éclipsé une élection locale plus petite, dans laquelle les délégués du Parti national du peuple – actuellement dans l'opposition – élisaient leur nouveau chef. Les gens étaient généralement beaucoup plus enclins à discuter de leur déception face au vote de la Floride que de leurs opinions sur la politique des partis locaux. Le sud de la Floride est parfois appelé « Kingston 21 » car environ 300 000 Jamaïcains y vivent [Le numéro 21 correspond à une extension imaginaire de la liste des codes postaux de la capitale jamaïcaine Kingston, qui sont en réalité numérotés de 1 à 20, ndt].

Les Jamaïcains étaient cependant ravis du résultat final, et ont envoyé des piques au président sortant :

BREAKING NEWS
Jamaica to send JUTC [Jamaica Urban Transit Company] buses to assist with speedy removal of all that stuff from 1600 Pennsylvania Avenue. Thanks to Kamala Harris’ connections.

URGENT
La Jamaïque enverra des bus JUTC [Jamaica Urban Transit Company, entreprise de transports urbains jamaïcains] pour aider au déménagement rapide de tout ce matériel au 1600 Pennsylvania Avenue [adresse de la Maison blanche à Washington, ndt]. Grâce aux relations de Kamala Harris.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français

Non merci, je veux accéder au site