- Global Voices en Français - https://fr.globalvoices.org -

Hong Kong : les militants Joshua Wong, Agnes Chow et Ivan Lam condamnés à une peine de prison

Catégories: Asie de l'Est, Chine, Hong Kong (Chine), Droit, Droits humains, Manifestations, Médias citoyens, Politique

[description image] Plan moyen de 3 jeunes personnes, d'origine asiatique, qui font face camera. Il y a deux jeunes hommes et une jeune femme. Les 2 hommes portent des lunettes et un masque noir de protection faciale. Celui du milieu est vêtu d'une veste beige marron claire et d'un t-shirt noir. Le 2ème homme porte une chemise bleue. La jeune femme, aux cheveux bruns clairs, est vêtu d'un chemisier blanc et d'un gilet bleu clair. Elle porte un masque de protection faciale blanc. Derrière eux, en arrière plan, il y a des journalistes et photographes. La photographie est prise de jour et à l'extérieur. Le logo StandNews apparaît en haut à gauche. [1]

Photographie issue du site de Stand News, utilisée avec autorisation.

[Sauf mention contraire, tous les liens renvoient vers des pages en anglais, ndlt.]

À Hong Kong, trois activistes influents, Joshua Wong, Agnes Chow et Ivan Lam, ont été condamnés à une peine de prison [2] le 2 décembre, en raison de l'organisation d'une manifestation non autorisée en juin 2019. Les manifestants s'étaient alors rassemblés devant le quartier général de la police pour dénoncer les violences policières.

Joshua Wong a ainsi été condamné à 13 mois et demi, Agnes Chow a reçu une peine de 10 mois, et Ivan Lam a écopé de 7 mois de prison. Le trio a plaidé coupable la semaine dernière [3] [fr], lors de leur premier procès, et les militants ont été placés en garde à vue depuis, le tribunal ayant écarté leur demande de mise en liberté sous caution.

Joshua Wong a tweeté, par l'intermédiaire de son avocat :

#JoshuaWong 13 mois et demi en prison – Par le biais de ses avocats, il déclare : « Le combat n'est pas terminé. Un autre champ de bataille difficile nous attend. Nous poursuivons désormais la bataille en prison avec de nombreux courageux manifestants, plus discrets mais néanmoins incontournables dans la lutte pour la démocratie et la liberté de Hong Kong. »
— Joshua Wong 黃之鋒 😷 (@joshuawongcf) December 2, 2020

[description image]
Plan moyen de Joshua Wong, portant un masque et des lunettes. Il est vêtu d'un t-shirt noir, sur lequel on peut lire« They can't kill us all » (« Ils ne peuvent pas tous nous tuer »). La photographie est prise en extérieur, et on distingue des buildings et des arbres derrière lui.

Agnes Chow a éclaté en sanglots devant la cour alors que sa demande de libération sous caution était rejetée jusqu'à nouvel ordre. L'activiste fête son 24ᵉ anniversaire le 3 décembre. Ses connaissances, sur les réseaux sociaux, ont tweeté :

La date du 3 décembre est la date d'anniversaire d'Agnes Chow, actuellement souffrante pendant sa détention, elle n'a pas la possibilité de rentrer chez elle pour fêter son 24e anniversaire en famille.😭
— 小白鼠先生😷 (@shiroihamusan) December 2, 2020

[description image]
Plan moyen des 3 jeunes militants hongkongais, face camera, portant chacun un masque de protection faciale. Derrière eux, en arrière plan, il y a des journalistes et photographes.

[description 2e image]
L'image se compose de 2 plans. Le premier est une photographie d'Agnes Chow, une jeune femme asiatique, assise sur des marches. Elle porte des vêtements de couleur bleu foncé, une écharpe rouge et arbore un béret gris sur la tête. Son visage est plutôt neutre. Sur la deuxième partie de l'image, est écrit un texte en anglais, signé Agnes, Chow Ting, qui indique son souhait de fêter son anniversaire chez elle.

Agnes Chow passera sa première nuit en prison, pour avoir commis le« crime » de se trouver devant un poste de police, lors d'une manifestation contre les violences policières.
Quelque chose de douloureux et de triste dans les ballons Twitter, créés à l'occasion de son 24e anniversaire, flottant au-dessus du tweet informant de sa condamnation à une peine de 10 mois de prison.
— Hong Kong Hermit (@HongKongHermit) December 2, 2020

[description vidéo]
La vidéo dure 12 secondes. L'image est arrêtée sur la page de garde du compte Twitter d'Agnes Chow. Des ballons de toutes les couleurs défilent dans l'image, à l'occasion de son anniversaire.

En exil, Nathan Law a plaidé pour la solidarité internationale en faveur de ses trois amis, et a exhorté Washington à maintenir la pression sur la Chine au sujet de Hong Kong :

4. Les condamnations peuvent s'accumuler. À dire vrai, je n'ai aucune idée de la date à laquelle le trio pourrait quitter la prison, dans le cas où Pékin s'engagerait à leur imposer arbitrairement les charges les plus lourdes. Je vous demande de les soutenir et de les encourager, afin de leur rappeler qu'ils ne sont pas abandonnés.
-FIN
— Nathan Law 羅冠聰 😷 (@nathanlawkc) December 2, 2020

Il est impératif que Washington élabore une politique vis-à-vis de la Chine, dans laquelle les droits humains occupent la première place, sans pour autant négliger la nécessité incontournable de protéger l'environnement, de respecter davantage les droits des travailleurs et de pratiquer un commerce équitable.
Monsieur Joe Biden, maintenez la pression sur Hong Kong
— Nathan Law 羅冠聰 😷 (@nathanlawkc) December 3, 2020

L'Alliance interparlementaire sur la Chine (IPAC), un groupe multipartite de législateurs majoritairement issus de pays européens et nord-américains, axé sur les relations avec la Chine, a publié une déclaration dénonçant cette condamnation :

EDITION SPECIALE : Déclaration de l'IPAC relative à la condamnation de Joshua Wong, Agnes Chow et Ivan Lam.
Nous admirons le courage et la détermination dont ont fait preuve les trois personnes condamnées et nous offrons notre solidarité à tous les habitants de Hong Kong en cette sombre période.
— Inter-Parliamentary Alliance on China (@ipacglobal) December 2, 2020

The punishments given are illegitimate and wholly disproportionate with the actions that the Hong Kong authorities claim to be crimes.
This sentence has made a mockery of the rule of law in the city and demonstrates the continued determination of the Chinese government to deny Hong Kong citizens the fundamental freedoms promised to them in the hong Kong Basic Law and Sino-British Joint Declaration. […]

Les peines infligées sont illégitimes et totalement disproportionnées au regard des actes que les autorités de Hong Kong considèrent comme des crimes.
Ce verdict a porté atteinte à l'État de droit dans la ville et démontre la détermination constante du gouvernement chinois à bafouer les libertés fondamentales promises aux citoyens de Hong Kong, en vertu de la loi fondamentale de Hong Kong et de la déclaration conjointe sino-britannique. […]

Le secrétaire d'État britannique aux affaires étrangères, Dominic Raab, a exhorté Pékin à cesser la répression des dissidences politiques sur le territoire de Hong Kong :

Alors que trois militants hongkongais entament des peines de prison, j'invite les autorités de Hong Kong et de Pékin à cesser leur campagne visant à museler l'opposition.
Les décisions de justice doivent être équitables et impartiales. Les droits et libertés à Hong Kong doivent être garantis.
— Dominic Raab (@DominicRaab) December 2, 2020

[description image]
Gros plan d'une plaque sur un bâtiment public portant l'inscription suivante :« Foreign, Commonwealth et Development Office » (Bureau des affaires étrangères, du Commonwealth et du développement). Quelques reflets y sont visibles.

La présidente de Taïwan, Tsai Ing-wen, a loué le courage des trois jeunes activistes :

Je suis attristée de savoir que Joshua Wong, Agnes Chow & Ivan Lam ont été emprisonnés pour leur activisme. Ces jeunes gens courageux incarnent la liberté et la démocratie dans la ville de Hong Kong, des valeurs pour lesquelles nous ne cesserons jamais de nous battre.
— 蔡英文 Tsai Ing-wen (@iingwen) December 2, 2020

[description image]
L'image est un texte écrit en chinois puis en anglais, en blanc sur un fond noir. Il est précédé du dessin d'un petit parapluie jaune. Il explique que Taïwan soutient Hong Kong dans sa lutte pour la démocratie, ayant elle-même combattu pour les valeurs de la démocratie.

La commission des relations étrangères du Sénat américain a, quant à elle, qualifié cette condamnation d'« ignoble » :

La condamnation prononcée aujourd'hui à l'encontre de Joshua Wong, Agnes Chow et Ivan Lam dans la ville de Hong Kong, en raison de leur soutien aux manifestations pro-démocratiques, est ignoble. J'ai eu le plaisir de rencontrer Joshua à Washington, en septembre 2019, et je compte bien continuer à soutenir les aspirations du peuple hongkongais.
— U.S. Senate Foreign Relations Committee (@SenateForeign) December 2, 2020

[description image]
L'image montre 8 personnes, dans le bureau de la commission des relations étrangères du Sénat américain. On distingue plusieurs personnes asiatiques, dont Joshua Wong, posant avec les membres de ce bureau. Ils se tiennent debout devant des sièges vides et une grande table.

L’AFP a tweeté une frise chronologique détaillée, témoignant de l'intensification des mesures de répression de la dissidence en vigueur à Hong Kong :

La répression de la dissidence à Hong Kong, de l'adoption de la loi sur la sécurité nationale fin juin à l'emprisonnement de Joshua Wong, Agnes Chow et Ivan Lam le 2 décembre @AFP
— AFPgraphics (@AFPgraphics) December 2, 2020

[description image]
L'image montre une frise chronologique détaillant les actions pour étouffer la dissidence hongkongaise. Les évènements partent du 30 juin et s'étalent jusqu'au 2 décembre. Le logo de l'AFP est visible tout en bas sur la droite de l'image, en bleu.