Le créateur de l'image satirique des crimes de guerre de l'Armée australienne est porté aux nues sur les réseaux sociaux chinois

L'image, tirée de Twitter, montre un soldat australien faisant mine de trancher la gorge d'un enfant. Le visage de l'enfant et le couteau du soldat sont floutés. L'enfant tient un petit mouton entre ses mains. Ils sont tous deux assis sur un drapeau australien.

Copie d'écran du tweet de Lijian Zhao, capturé dans une vidéo de la chaîne australienne SBS News, en date du 30 novembre 2020.

[Sauf mention contraire, tous les liens renvoient vers des pages en anglais, ndlt.]

Les cyber-nationalistes chinois se sont dotés d'un nouveau héros : Fu Yu(付昱), aussi appelé Wuhe Qilin (乌合麒麟), un artiste du web dont l'image satirique d'un soldat australien tranchant la gorge d'un enfant afghan a été reprise, fin novembre, par le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Zhao Lijian.

Le tweet a occasionné une querelle entre la Chine et l'Australie, puisque le Premier ministre australien a exigé la suppression du billet et des excuses publiques de la part de la Chine.

L'image fait référence à une enquête récente, conduite par l'armée australienne, ayant révélé de possibles crimes de guerre commis par ses propres soldats en Afghanistan.

Wuhe Qilin a répondu à la requête du Premier ministre australien Scott Morrison, lui demandant de présenter des excuses, en publiant une autre illustration le lendemain, via @NavinaHeyden:

Des œuvres satiriques d'un jeune artiste chinois 乌合麒麟, réalisées sous la programmation CG [Character Generation, logiciel qui produit du texte statique ou animé que l'on insère dans un flux vidéo]. Il a aussitôt fabriqué une autre image dans la journée, en contre-attaque à l'accusation du Premier ministre australien, Scott Morrison. Quel vif contraste en termes d'intelligence, de compétence, d'honnêteté et de confiance !
— Navina Heyden (@NavinaHeyden) December 1, 2020

[description image]
L'image montre un jeune garcon de dos, habillé d'un t-shirt et d'une casquette rouge, se tenant devant une toile sur laquelle est peinte une tache de sang qui dégouline. Face à lui, une multitude de photographes, tous des hommes blancs, le prennent en photo. En arrière plan, on voit des scènes de combat, fumée et des soldats qui tirent. Sur la droite de l'image, on distingue un homme, le Premier ministre australien, qui recouvre des cadavres avec le drapeau australien. En légende, il y a un mot écrit en anglais, « apologize!! » (« Veuillez vous excuser !! »). En bas de l'image, sur la droite, apparaît la signature de l'artiste.

L'image représente le Premier ministre australien, Scott Morrison, recouvrant un cadavre avec ce qui semble être le drapeau national australien, tandis qu'un jeune garçon accapare l'attention des photographes.

Sur les réseaux sociaux chinois, les cyber-nationalistes chinois ont encensé l'esprit de « guerrier-loup » de Wuhe Qilin. L'homme d'affaires chinois Huo Lei a, par exemple, fait le commentaire suivant sur Weibo :

西方国家还是很讲文明的,前提是实力对等。如果另一方处于弱势,在中世纪是以“上帝的名义”施行侵略,现在则以“民主的名义”。过去两百年的血泪史让我们明白人权也好尊重也罢都要靠我们自己争取,而不是寻求对方的怜悯或施舍。我们的一位画家也能让对方总理感觉到疼,我为祖国的强大自豪。力挺!

Les pays occidentaux se montrent civilisés que lorsqu'il y a un rapport de force. Au milieu du siècle dernier, lorsque l'autre camp était vulnérable, ils envahissaient les pays voisins au nom de Dieu et aujourd'hui, ils le feront au nom de la démocratie. Les 200 ans d'histoire, marquée par le sang et les larmes, nous enseignent que nous devons mériter notre propre respect et non chercher la sympathie des autres. Depuis qu'un simple artiste a réussi à blesser leur premier ministre, je suis très fier de la force de ma mère-patrie. Soutien sans faille !

Leo Johnson, autre utilisateur de Weibo, a indiqué [zh] :

新时代的中国太需要有乌合麒麟这样的优秀年轻艺术家来做价值捍卫和输出了!

Nous avons grand besoin d'excellents artistes tels que Wuhe Qilin capables de défendre et d'exporter nos valeurs, en cette nouvelle ère chinoise !

Dans un autre article devenu viral [zh] sur Weibo, l'écrivain a reproché aux médias d'État chinois leur absence, lors de la prise de bec sur Twitter, et il a dépeint l'incident comme une victoire chinoise :

我们所能看到的是,外交部带领一帮子自干五在战斗,而主要的战斗员那些央媒等宣传机器却缺席了![…]画师@乌合麒麟 ,是一名90后年轻人,一个爱国者,一个文艺青年,一个有思想的战士,一个战斗力爆棚的战士。
近日,他用一幅画作就改变了中国在国际舆论场的地位,堪称一个里程碑事件!
他第一次让来自中国的声音成为全球关注的热点,并成功将真相告诉世界。更神奇的是,他的画作还让西方那些主流媒体不得已的为他开足马力宣传,还让如新西兰、法国、美国等这些西方国家愚蠢的为澳大利亚军人残害平民、儿童的反人类罪行站台,让真相扩散的更有深度与广度,向世界揭穿了西方国家所谓“人权”的虚伪而凶残的真相。

Ce que nous observons, c'est que le ministère chinois des Affaires étrangères était à la tête d'un mouvement de cyber-nationalistes dans la lutte, alors que les médias d'État et la machine de propagande étaient inexistants […] L'illustrateur @WuheQilin appartient à la génération post-90, c'est un patriote, un jeune homme instruit, un combattant idéologique, un puissant guerrier.
À lui seul, il a réussi, tout récemment, à faire évoluer la position de la Chine sur la scène internationale au moyen d'une illustration. C'est une belle étape.
Pour la première fois, il fait entendre la voix des Chinois et dévoile la vérité au monde. Le plus surprenant est que les médias occidentaux se voient obligés de couvrir l'incident et que des pays occidentaux, aussi stupides que la Nouvelle-Zélande, la France et les États-Unis, persistent à soutenir les soldats australiens, auteurs de crimes de guerre tels que le meurtre de civils, et notamment d'enfants. Il fait éclater la vérité et expose l'hypocrisie des pays occidentaux qui se prétendent défenseurs des droits humains.

Dans un autre article [zh] sur WeChat, on arrive à la même conclusion :

乌合麒麟靠着两幅画,《和平之师》和《致莫里森》,在国际舆论战中一战成名,这两幅画,直接揭露了澳大利亚军队的残忍、媒体的双标、政客的无耻,一拿出来就激得整个西方世界…麒麟一支画笔,胜过百万“理智、中立、客观”的媒体人。

Wuhe Qilin a bâti sa réputation au sein de la communauté internationale sur ses deux illustrations qui dénoncent la cruauté des soldats australiens, le double standard des médias occidentaux et l'impudeur des politiciens, et qui ont mis le doigt sur un point sensible pour le monde occidental… La plume de Wuhe Qilin a battu en brèche des dizaines de milliers de professionnels des médias « rationnels, impartiaux et objectifs ».

Nombre de caricaturistes chinois ont exprimé leur soutien à Wuhe Qilin en postant des dessins porteurs d'un message similaire. Vous trouverez, ci-après, quelques-uns de ces messages, partagés sur Twitter :

D'autres artistes chinois ont rallié la mêlée au sujet de l'Australie et de son Premier ministre, Scott Morrison, déplorant que l'artiste chinois 乌合麒麟, Wuhe Qilin, ait dépeint de véritables crimes de guerre australiens en Afghanistan
— Carl Zha (@CarlZha) December 2, 2020

[description image]
L'image représente un dessin sur lequel le ministre des Affaires étrangères chinois montre une photographie satirique d'un australien faisant mine de couper la gorge d'un jeune enfant. Plus à gauche, un chinois avec un bonnet et des lunettes porte un tableau qui représente une scène de guerre. En tout premier plan, on distingue le Premier ministre australien se prenant la tête entre les mains. Une légende dit : « Damn it, they know what we've done » (Bon sang, ils savent ce que nous avons fait !). La signature de l'artiste est visible en bas à droite de l'image.

Les nouveaux vêtements de l'empereur #AustralieChine #Armée australienne #Afghanistan #wuheqilin #乌合麒麟 @PorteParoleCHN
— Miaow (@miaowcomics) December 2, 2020

[description image]
Le dessin est une caricature représentant un roi vêtu d'une simple cape bleue. Il porte une couronne, un couteau ensanglanté et un flambeau. Sur sa gauche, un homme et une femme crient « Apologise » (« Veuillez vous excuser ! »). A droite un petit groupe de personnes se voile la bouche et la face, et lève le pouce en l'air, en signe d'approbation. Un enfant en rouge, s'exprime grâce à l'élément graphique d'une bulle : « He is naked » (Il est tout nu !).

L'illustrateur « Guerrier-loup »

Fort de plus de 600 000 adeptes sur Weibo, Wuhe Qilin a vu le jour dans les années 1990 et s'est fait remarquer sur les réseaux sociaux chinois au début de cette année, après avoir publié des illustrations sur les manifestations de Hong Kong qui s'alignent sur les positions de Pékin quant au mouvement pro-démocratique de l'île. Ces illustrations ont été largement diffusées par des médias affiliés à l'État, tels que le Global Times.

Vous trouverez, ci-après, quelques-unes des illustrations, grâce à l'utilisateur de Twitter @Lazybean :

Plus d'informations sur 乌合麒麟 :
1,2 : Sur les « manifestants » de Hong Kong
3 : Sur l'adoption de la loi de sécurité nationale de Hong Kong
4 : Sur Fang Fang
Clause de non-responsabilité : ce sont des oeuvres d'art de l'artiste 乌合麒麟, pas des photos😎.
— Lazybean🐭❤ (@gracebean284) December 1, 2020

Dans une interview [zh] pour le site internet chinois nationaliste, Guancha, en juin 2020, l'artiste Wuhe Qilin a expliqué ses débuts dans l'illustration :

是从去年香港系列事件的时候开始的,最初的动机是因为看了一些相关新闻而感到愤怒,然后有一天看到香港某漫画家的一系列宣传暴力美化动乱的漫画作品,于是我也想用类似的方式回击,就有了第一张作品——《伪神》。

Je me suis mis à dessiner des illustrations politiques suite aux évènements de Hong Kong. Au début, je me sentais très contrarié en lisant les informations, et un jour je suis tombé sur une série de dessins humoristiques réalisés par un dessinateur hongkongais, exaltant les émeutes. Je voulais réagir dans le même format, alors j'ai dessiné la première illustration, intitulée « vous croyez en un soi-disant dieu », et cela s'est transformé en une série.

Wuhe Qilin se fait appeler le « guerrier-loup » (战狼, Zhàn láng), manière populaire de qualifier, et de se moquer, du style diplomatique agressif pratiqué par les diplomates chinois, ces dernières années (Wolf Warrior, ou 战狼 dans sa version originale, est en fait le titre d'un film nationaliste chinois, sorti en 2015, qui se traduirait par « guerrier-loup » en français).

Dans cette même interview, accordée au site internet Guancha et diffusée par la Ligue de la jeunesse communiste de Chine sur ses réseaux sociaux officiels [zh], Wuhe Qilin évoque le « devoir des artistes », concept qui entre en résonance avec les appels du président chinois Xi Jinping en faveur d'une « lutte idéologique » :

但我认为传递和输出意识形态其实恰恰是艺术作品和艺术家的责任之一。所以我这么做了,而且是抱着抛砖引玉的态度,希望有更多的文艺工作者能善用自身技能去为祖国和人民做一些事情。
特别是现在这个在西方利用话语权步步紧逼的特殊时期,我认为我们是需要更多传递我们国家和人民意志的文艺作品的。

Je suis convaincu que la diffusion et l'exportation de l'idéologie constituent le devoir des artistes et de leurs œuvres. C'est pourquoi je l'ai fait et je souhaite susciter des actions similaires. Je voudrais que plus d'artistes mettent leurs talents et leurs compétences au service de leur peuple et de leur pays. En particulier en cette époque particulière où les récits en provenance de l'Occident inondent la Chine. Je pense donc que nous avons besoin de plus de créations artistiques reflétant la volonté de notre pays et de notre peuple.

Suite à la querelle sur Twitter avec le Premier ministre australien, Wuhe Qilin a publié un message vidéo [zh, sous-titré en anglais] sur YouTube développant sa vision du monde. Ses propos sont en partie retranscrits ici, par le biais de l'utilisateur @wangbo08492215 :

乌合麒麟 dit:
Nous espérons que le Premier ministre australien affrontera la réalité, prêtera attention aux affaires nationales, et freinera le comportement des troupes australiennes déployées à l'étranger afin d'éviter qu'une telle tragédie ne se reproduise. @zlj517
— 夢 (@wangbo08492215) November 30, 2020

[description image]
L'image est constituée de 6 clichés plus ou moins identiques. Tous représentent un plan serré du visage d'un jeune homme asiatique. Il porte un bonnet blanc, des lunettes et un masque de protection faciale. Ce sont des images arrêtées d'une video sur lesquelles une légende est visible, en caractères chinois. Derrière lui, on peut voir des arbres et un soleil lumineux.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français

Non merci, je veux accéder au site