L'Argentine termine 2020 sur un vote historique: la légalisation de l'avortement

Des manifestants tiennent une pancarte avec écrit en espagnol « Survivre à un avortement est un privilège de classe »

« Survivre à un avortement est un privilège de classe ». Veillée à Buenos Aires pendant une discussion du Congrès sur l'avortement en 2018. Image de Juan Diez sur Wikimedia Commons (CC BY-SA 4,0).

[Sauf mention contraire, tous les liens de cet article renvoient vers des pages en espagnol, ndlt]

À l'aube du 30 décembre, après une session de plus de treize heures, et après un mois d’opinions contradictoires, « les campagnes sales », les manifestations et les veillées dans les rues, le Sénat argentin a pris une décision historique en adoptant la loi sur l'Intervention Volontaire de Grossesse (IVG), qui légalise le droit à l'avortement, sans restrictions ni raisons, jusqu'à la 14e semaine de grossesse. Le résultat était 38 votes pour, 29 contre et une abstention.

[Description de l'image: Vidéo du journal télévisé argentin qui titre en espagnol « C'est la loi – L'avortement est légal »]

Avec l'adoption du projet de loi, l'Argentine devient le cinquième pays d'Amérique Latine à légaliser l'avortement, après Cuba, le Guyana, Puerto Rico et l'Uruguay, et le septième sur tout le continent américain.

Depuis le début de son mandat en décembre 2019, le président Alberto Fernandez avait promis de présenter le projet dans les premiers jours de mars, mais tout est resté en suspend à cause des mesures d'urgence adoptées pour freiner la propagation de la Covid-19. Finalement, après la pression des organisations féministes de tout le pays, il a décidé d’envoyer le projet de loi au Congrès le 16 novembre 2020 pour lancer son adoption le 1er décembre, ce qui a abouti à ce résultat historique.

Le projet de loi a été examiné pour la première fois [en] en 2018. À l'époque, la Chambre des Députés avait approuvé le projet de loi mais celui-ci avait été rejeté par le Sénat avec un écart de sept voix contre. Malgré ce revers, l'activisme s’est poursuivi [fr] alors que la question demeurait sur la table et que la campagne visait à faire approuver le projet de loi par le public. Cela a permis de renforcer les réseaux d'aide pour celles qui avaient besoin d'un avortement sans risques.

Aujourd'hui, la nouvelle fait la une [en] des médias nationaux et internationaux, les manifestations de joie ont rempli les rues. Sur les réseaux sociaux, il y avait également une abondance d'expressions de joie. Voici le message d’Amnesty International Argentine :

Tout d'un coup, c'était très émotionnel.

Une victoire pour le mouvement des femmes. #EsLey (C'est la loi) #AbortoLegal2020 (Avortement légal 2020)

Voici quelques-uns des messages des quatre coins de l'Argentine :

Il n'y a pas de mots, seulement des sentiments partagés #EsLey (C'est la loi) 💚

Je viens juste d'arriver, et je n'y crois toujours pas.
J'ai pris une douche et Renata se réveille et la première chose qu'elle m'a dit est « c'est la loi maman? », « Oui » je lui dis, et nous nous faisons un câlin que je n'oublierais jamais de ma vie. Pour Reni et pour toutes les femmes #EsLey (C'est la loi) 💚

Belle journée, n'est-ce pas? 💚 #ESLEY (C'est la loi)

#EsLey (C'est la loi) 💚
L'avortement est légal : l'Argentine fait un pas historique pour la vie et la santé des filles, des femmes et des personnes enceintes. Voici comment on fête ça. #Cordoba #AbortoLegal2020 (Avortement légal 2020)

Voici comment on fête ça à Mendoza #ESLEY (C'est la loi) #AbortoLegalYa (Avortement légal maintenant) #AbortoLegal2020 (Avortement légal 2020)

À l'étranger, il y a également eu des célébrations et des félicitations sur Twitter. Voici quelques-uns des messages depuis l'Espagne :

Je me suis réveillée pour voir que l'Argentine est plus libre et féministe. Aujourd'hui plus personne ne se verra forcer d'accoucher. L'Argentine est plus libre pour toutes les femmes. 💚#ESLEY (C'est la loi)

Votre longue lutte a finalement été récompensée.
Félicitations, Argentine. Avortement aujourd'hui! #esLey (c'est la loi)

Félicitations, camarades argentines! Ce que vous avez accompli avec votre lutte signifie les droits, signifie la dignité, signifie la vie! ✊💚#ESLEY (C'est la loi)

Félicitations, Argentine! #EsLey (C'est la loi) #AbortoLegal2020 (Avortement légal 2020)

Pour sa part, le groupe féministe chilien HARTAS salue les argentines :

Voici comment on avance #MareaVerde (Vague Verte)

Un câlin à toutes mes camarades argentines #AbortoLegal2020 (Avortement légal 2020) #EsLey (C'est la loi)💚

Le collectif « No Te Calles » envoi ses félicitations depuis le Mexique :

Oui, l'Argentine l'a fait! 💚💚💚

Depuis le Mexique, on les félicite et on leur fait un câlin pour leur lutte acharnée, l'Amérique Latine sera toute féministe!  #EsLey (C'est la loi)

Depuis la Bolivie, Artemisa dit:

Elle m'a enlacé pendant que je pleurais lorsque j'ai entendu la nouvelle. Quelle belle façon de terminer 2020. 💚#EsLey (C'est la loi)

La nouvelle a également été fêtée au Venezuela, et voici ce qu'une utilisatrice a répondu :

Je me réveille en apprenant l'adoption de la loi 💚 Des années de lutte ont porté leurs fruits. #EsLey (C'est la loi)
💚💚💚💚 La vague verte 💚💚💚💚
J'espère qu'au #Venezuela nous obtiendrons cet exploit.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français

Non merci, je veux accéder au site