La splendeur nébuleuse des Montagnes bleues de Jamaïque, capturée par des photographes

Un poster souhaite un joyeux anniversaire au parc national, sur fond de montagnes verdoyantes.

À l'occasion du 28e anniversaire du parc national des Montagnes bleues et monts John Crow, le Fonds de conservation et développement de Jamaïque (JCDT) a organisé un concours de photographie. Image reproduite avec l'autorisation du JCDT.

Sauf mention contraire, tous les liens renvoient vers des pages web en anglais.

Pour les visiteurs des célèbres Montagnes Bleues de Jamaïque, il y a partout de beaux endroits pouvant faire l'objet d'un cliché. Ces montagnes boisées à la beauté sauvage dominent le paysage de Kingston, la capitale, formant une haute crête longeant les parties centrale et orientale de l’île. Le massif des Montagnes bleues inclut le point culminant de la Jamaïque, le Blue Mountain Peak, qui s'élève à 2 256 mètres d'altitude.

Le parc national des Montagnes bleues et monts John Crow [fr] a été créé en 1993, deux ans après que le Fonds de conservation et de développement de Jamaïque (JCDT), une organisation à but non lucratif qui s’occupe de la gestion de la zone, ait dirigé la première conversion de dette en échange de mesures de protection de l'environnement [pdf] dans les Caraïbes anglophones à l’aide de dotations de l’USAID, du Conservation Trust de Porto Rico et de la Nature Conservancy.

En 2015, le parc national des Montagnes bleues et monts John Crow a été classé au Patrimoine de l'UNESCO, une action qui a été perçues comme une reconnaissance de la valeur de son patrimoine naturel et culturel.

Cette année marque le 28e anniversaire du parc national. Le JCDT a décidé d'organiser un concours de photographie pour célébrer l'occasion, dont les gagnants ont été annoncés le 26 février. Le jury comprenait des membres tels que Donnette Zacca, fondatrice de la Société de photographie de Jamaïque et le photographe Gary Langley, qui vit au Royaume-Uni.

Il y a eu 86 participations réparties en trois catégories : Jeunesse, Nature et Culture. L'objectif final, selon la directrice du JCDT, Dr Susan Otuokon, est de créer un beau-livre rassemblant les meilleures photographies présentées au concours.

Jeunesse

Les flancs d'une montagne boisée derrière un feuillage encadrant l'image au premier plan.

Photo prise par Kabrina Hylton qui a remporté la première place de la catégorie Jeunesse du concours organisé par le Fonds de conservation et de développement de Jamaïque (JCDT) à l'occasion du 28e anniversaire du parc national des Montagnes bleues et monts John Crow. Image reproduite avec l'autorisation du JCDT.

Pour arriver au Blue Mountain Peak, vous devez endurer un trek d'environ 11 km. Cette vue imprenable et cristalline apparaît au fur et à mesure que vous descendez, comme l'indique la photographe en herbe Kabrina Hylton : « Cette vue m'est apparue entre les arbres alors que je m'en allais. » Cette dernière n'a pas pu résister à la tentation de prendre une photo, grâce à laquelle elle a gagné la première place de la catégorie Jeunesse.

L'eau d'une rivière s'écoule entre les rochers. Elle est floue, donnant l'impression d'un mouvement.

Cette photo a permis à Jade Moyston d'obtenir la seconde place dans la catégorie Jeunesse. Image reproduite avec l'autorisation du JCDT.

Cette photo prise par Jade Moyston qui dépeint l’un des nombreux ruisseaux qui coulent des montagnes, a remporté la seconde place dans la catégorie Jeunesse. Le jury a décrit son travail comme « rafraîchissant et cool ». La photo illustre aussi l'habileté de la photographe à travailler avec une vitesse d'obturation ralentie afin de capturer l'effet de l'eau qui s'écoule.

Celle-ci montre le courant de l'eau qui coule depuis les hauteurs des Montagnes bleues et des monts John Crow vers les vallées en contrebas. Les résidents du village avoisinant bénéficient ainsi d'un approvisionnement régulier en eau saine.

Les forêts nébuleuses tropicales jamaïcaines abritent une biodiversité dont l'importance se mesure à l'échelle mondiale. Plus de la moitié des plantes à fleurs sont des espèces endémiques à la Jamaïque et un tiers au parc. Beaucoup de photos en lice pour ce concours reflètent ce paysage éthéré, grâce aux fougères arborescentes, lichens, broméliacées et mousses suspendues aux arbres.

Une tige d'un vert vif est en train de se dérouler sur un fond végétal foisonnant.

Xavier Allen a photographié la boucle exquise d’une jeune fougère en train de s'ouvrir. Sa photo a été placée à la troisième place dans la catégorie Jeunesse. Image reproduite avec l'autorisation du JCDT.

Nature

Photo sépia d'un arbre dénudé aux branches pointant vers le ciel, à côté d'un banc vide. Le fond est flou, disparaissant dans les nuages.

La photo gagnante de Sherard Little dans la catégorie Nature, intitulée « tranquillité ». Image reproduite avec l'autorisation du JCDT.

Cette image prise par Sherard Little dans le jardin botanique de Cinchona, un site historique peu fréquenté créé en 1868, a reçu la première place dans la catégorie Nature. Intitulée « Tranquillité », elle communique en un seul cliché plusieurs aspects de la montagne : sa hauteur, sa biodiversité unique que l'on retrouve dans les formes atypiques des arbres et de la végétation environnante, sa longue histoire, ainsi que la cohabitation avec les êtres humains (le bâtiment et la cheminée), vue également depuis une perspective introspective (le banc).

La jungle est photographiée dans des tons ochres. On aperçoit au fond un sommet montagneux.

Cette photographie du sentier Oatley Mountain, par Reichel Neil, a remporté la seconde place dans la catégorie Nature. Image reproduite avec l'autorisation du JCDT.

Ce cliché captivant du sentier Oatley Mountain qui a valu à Reichel Neil la seconde place dans la catégorie Nature du concours, a été décrit comme « dramatique et plein de saveurs » par la juge Donnette Zacca.

Des arbres pris en contreplongée, en noir et blanc. La lumière est diffuse, ce qui donne un aspect fantasmagorique à la scène.

Le jury du concours de photographie a donné la troisième place à cette photo d'arbres prise par B’Andra Haughton-Walters. Image reproduite avec la permission du JCDT.

B’Andra Haughton-Walters a décrit sa photo comme onirique, créant « un contraste marqué avec la ville qui se trouve en bas ».

Culture

Une femme de dos, portant un foulard sur la tête, fait face à une paysage nébuleux.

La première place de la section culturelle a été attribuée à cette image paisible capturée par Melanie Taylor. Image reproduite avec l'autorisation du JCDT.

L'image calme et presque mystique de la photographe Melanie Taylor, intitulée « find yourself, test your limits, be fulfilled » (en français : Trouvez-vous, testez vos limites, soyez comblé), ont capturé l'imagination des juges et cette photo a remporté la première place dans la catégorie Culture.

Image sépia d'un homme marchant sur un sentier de terre avec un âne chargé de paquets.

Le cliché d'un fermier et son âne pris par Sherard Little a gagné la seconde place dans la catégorie Culture. Image reproduite avec l'autorisation du JCDT.

Talonnant l'image gagnante, la seconde place dans la catégorie Culture est revenue à une photo sépia d'un fermier descendant avec son âne, appréciée par le jury pour son air « intemporel ».

Historiquement, les Montagnes bleues et monts John Crow étaient un refuge pour les esclaves marrons de Jamaïque qui avaient échappé à l'esclavage. La zone préserve un héritage culturel toujours associé à cette histoire, perceptible dans les sentiers, les sites archéologiques et les villages. Des siècles plus tard, la culture marron n'a rien perdu de sa vigueur.

Le tambour est soulevé à l'aide d'un tissu mauve chatoyant. Seuls les bras de la personne qui le tient sont visibles, bruns et musculeux.

Sur cette photo prise par Peter-Ann Higgins, qui a gagné la troisième place, un tambour goumbé est maintenu à bout de bras. Image reproduite avec l'autorisation du JCDT.

Sur cette photo prise par Peter-Ann Higgins, qui arrive à la troisième place, un tambour goumbé est soulevé au cours d’une veillée de trois jours en l'honneur du leader des marrons de Charlestown, le colonel Frank Lumsden.

Mentions honorables

Photo en noir et blanc d'un moulin à l'abandon. Le toit est troué et les murs sont envahis pas la végétation.

Un moulin à café et une roue hydraulique, photographiés par Sherard Little. Image reproduite avec la permission du JCDT.

Cette photo sépia d'un moulin à café et d'une roue hydraulique prise par Sherard Little à Clydesdale, donne une image intime et texturée.

Au milieu d'un immense paysage vallonné, on aperçoit une maison aux murs blancs à flanc de colline.

La photo d'une maison nichée à flanc de colline, prise par Marie Baillie, est troisième dans la catégorie Nature. Image reproduite avec l'autorisation du JCDT.

La photo prise par Marie Baillie capture la cohabitation entre l'Homme et la nature, une preuve, dit-elle, « que l'on peut vivre » dans les Montagnes bleues, en harmonie avec la nature.

Plusieurs participants ont observé que les Montagnes bleues offraient un sentiment de calme et de tranquillité. Donnette Zacca, une membre du jury, a encouragé les photographes à continuer de capturer l'atmosphère unique de ce territoire, ainsi que « le calme qui définit l'aura et la beauté de ces montagnes ». « Je vous prie d'empêcher votre conscience de ce bel endroit de tomber dans l'oubli », a-t-elle ajouté.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français

Non merci, je veux accéder au site