Coachée par la remarquable Liz Mills, l'équipe kényane se qualifie pour l'Afrobasket après 28 ans d'absence

Les joueurs de l'équipe kényane de basket posent en V, arrangés par taille, dans leurs maillots et shorts verts.

L'équipe masculine de basketball du Kenya. Image reproduite avec l'aimable autorisation de la Fédéréation kényane de basketball

Sauf mention contraire, tous les liens de cet article renvoient vers des pages en anglais.

Après 28 ans d'interruption, l’équipe nationale de basketball du Kenya vient tout juste de se qualifier pour l’Afrobasket 2021, championnat organisé par la Fédération internationale de basketball, qui aura lieu à Kigali, au Rwanda. Plus connue sous le nom de « l'équipe des Morans », elle a été l’une des dernières à se qualifier lors des matchs de sélection à Yaoundé au Cameroun. Le Kenya rejoint ainsi d’autres pays qui seront présents à Kigali, dont les champions en titre tunisiens, les Rwandais qui accueilleront le championnat, ainsi que des géants du basketball tels que l’Angola, le Sénégal et la République démocratique du Congo.

Le Kenya est réputé pour ses prouesses en athlétisme, ainsi qu’au rugby pour les sports collectifs, mais cette fois-ci, ce sont les basketteurs du pays qui ont fait parler d’eux sur la scène nationale et internationale.

@TeamMorans se qualifie enfin pour l'AfroBasket, après 28 ans !
Félicitations au Kenya!

Sur le blog PearlRadio.com, Gidson Olda a fait remarquer que la saison avait démarré doucement pour le Kenya :

The Morans began their final campaign to qualify for the Afrobasket tournament today but lost against Senegal 51-69 . The Morans who are under the tutelage of Australian coach Liz Mills were a much improved side from the previous qualifier and led the first and second quarter before surrendering in the third.

Aujourd’hui, les Morans ont réussi à se qualifier pour le championnat de l’Afrobasket mais ont subi une défaite face au Sénégal (51-69). Les Morans, qui sont entraînés par la coach australienne Liz Mills, ont nettement progressé depuis les dernières qualifications, et ont ainsi mené le jeu pendant les 2 premiers quart-temps avant de s’incliner à la troisième période.

Avec Liz Mills aux commandes de l’équipe, cette défaite les a remotivés à donner le meilleur d’eux-mêmes. Lors du second match contre la talentueuse équipe angolaise, cette motivation leur a permis de s’imposer 74 à 73, avec un panier à la dernière minute de Tylor Ongwae, une victoire relatée dans un article du blog Afro News.

“We started slowly but once we locked down on defence, we shut down their opportunities to score and that intensity flowed into our offense. We never gave up and we knew if it was close in the fourth and we could push to win it,” Coach Mills said during an interview at the team’s hotel on Sunday.

La coach Mills a confié dans une interview donnée ce dimanche depuis l’hôtel de l’équipe : « Nous avons commencé doucement mais une fois notre défense verrouillée, nous avons anéanti leurs opportunités de marquer, ainsi cette intensité s’est ressentie dans notre attaque. Nous n’avons jamais abandonné et nous savions que si le score était serré pendant la quatrième période, nous pourrions nous imposer et gagner. »

À la nouvelle de la victoire et de la qualification, les Kényans se sont réveillés au comble de l’excitation. Des messages de bienveillance ont été reçus par l’équipe, y compris de la part du chef d’État du Kenya. D’autres personnes ont félicité la performance historique de l’équipe, dont Amina Mohamed, la ministre des Sports, qui a déclaré que les Morans avaient accompli un tour de force, prouvant ainsi que le basketball kényan pouvait désormais faire de belles choses.

“With the exceptional support of their technical bench, the Morans have consistently perfected their game and with consistent determination, defied all odds to qualify for the FIBA Afrobasket Championships slated for August this year” the CS said in a statement, saying that the ministry was very proud of Morans having come from behind in the first half to beat Angola, which is one of the finest basketball teams on the African continent, which is not a mean achievement.

« Grâce au soutien sans faille de leur banc de touche, les Morans n’ont eu de cesse de perfectionner leur jeu et avec une détermination constante, ont relevé le pari audacieux de se qualifier à l’Afrobasket, championnat organisé par la Fédération Internationale de Basket, prévu au mois d’août de cette année », a confié la ministre des Sports. Elle a ajouté que le gouvernement était très fier de l’équipe des Morans qui, revenant de loin après la première partie [du tournoi de sélection], ont fini par battre l’Angola, considéré comme l’une des meilleures équipes du continent africain, ce qui n’a pas été une mince affaire.

La ministre des Sports a également ajouté que le gouvernement a tout mis en œuvre pour que l’ensemble des équipes nationales puissent reprendre les entraînements dans des conditions sanitaires favorables, afin de pouvoir se préparer pour les prochains matchs sur le continent, les championnats à l’international ainsi que pour les Jeux olympiques et paralympiques de Tokyo qui auront lieu plus tard cette année.

Félicitations aux Morans qui se sont imposés (74 à 73) face à l’Angola pour la première fois dans toute l’histoire du basketball africain aux qualifications pour l’Afrobasket 2021 ! Nous vous soutenons à 100 % !

Cependant, la victoire des Morans n’a pas été le seul et unique exploit de la soirée. Liz Mills, la coach australienne de l’équipe, est également entrée dans l’histoire en devenant la première coach femme à emmener une équipe africaine à l’Afrobasket, et qui plus est, une équipe masculine ! Si Liz Mills détient un nouveau record, elle a été précédée par la béninoise Brigitte Affidehome Tonon, qui fut la première femme promue au poste d’entraîneur d’une sélection masculine nationale lorsqu’elle a permis au Bénin de se qualifier pour l’Afrobasket 2017 lors des éliminatoires régionaux.

Après avoir occupé le poste d’assistante entraîneuse pour les équipes nationales du Rwanda et du Cameroun, Liz Mills a été nommée coach au début de l’année 2021 afin d’apporter sa touche de magie à une saison qui s'annonçait prometteuse pour les joueurs kényans. Elle a été promue en remplacement de Cliff Owuor, qui avait déclaré qu’il ne serait pas disponible pour les qualifications du mois de février 2021.

Avec les qualifications en ligne de mire, Liz Mills a compris l’importance de la tâche qui lui avait été confiée ainsi que les attentes des Kényans à son égard. Dans une interview accordée au site de la Fédération internationale de basket, elle a déclaré que ce poste représentait l'aboutissement de 10 années d’expérience en Afrique. Elle a en effet commencé comme entraîneuse de petits clubs et gravi les échelons pour finir entraîneuse assistante en équipes nationales.

L'arbitre lève les bras pour terminer le match, tandis que les joueurs et la coach sautent de joie.

Liz Mills et l'équipe masculine kényane dite des “Morans” laissent éclater leur joie après le coup de sifflet final qui signe leur victoire 74 à 73 contre l'Angola.

L'entraîneuse de l'équipe kényane a révélé avoir donné des directives strictes pour que le ballon soit dans les mains de Tylor Ongwae pour la dernière action. Cela a porté ses fruits puisque Ongwae a réalisé un tir en suspension, 3 secondes avant le retentissement du buzzer, rendant ainsi les Kényans euphoriques sur le parquet. Ongwae a marqué 16 points pendant le match et a réalisé un très beau match avec une productivité supérieure à 18.

Tom Bush Wamukota, l'un des joueurs de l'équipe kényane, a déclaré que son collègue Ongwae avait prouvé aux yeux du monde entier que le Kenya n’était plus seulement réputé pour l’athlétisme, mais également pour d’autres sports.

La coach Mills a exprimé la fierté qu'elle ressent à l’égard de son équipe, qui ne cherche désormais plus seulement à se qualifier :

“I’m personally proud of all the players. Next up is the AfroBasket in Rwanda in August and then we get straight to World Cup qualifiers,” she said, adding that Kenya is not going to Rwanda just to participate.

« A titre personnel, je suis fière de toute l’équipe. La prochaine étape, c’est l’Afrobasket qui aura lieu au Rwanda en août, et ensuite les qualifications pour la coupe du Monde », a-t-elle expliqué, ajoutant que le Kenya n’avait aucunement l'intention de se rendre au Rwanda seulement pour participer.

Liz Mills est désormais à la tête de l’équipe nationale du Kenya pour le prochain tournoi de basketball, et elle a rendu hommage aux pionniers de son milieu, dans un tweet ci-dessous :

Merci à @yndoye35
J’ai toujours été fière d’entraîner des équipes en Afrique & merci à l’Afrique, & surtout à @Teammorans, de m’avoir permis de devenir la première femme à entraîner une équipe masculine dans une grande compétition internationale de la @fiba.

Souvenir mémorable
@Coach_LizMills est la première femme coach à emmener un pays (le Kenya 🇰🇪) en finale de l’@AfroBasket.
Elle a pris ses nouvelles fonctions d’entraîneuse principale pour les qualifications de l'AfroBasket de février 2021 !

Les Morans du Kenya rejoignent 15 autres équipes qui représenteront leurs pays dans l’arène de Kigali, dans la capitale rwandaise, entre août et septembre de cette année.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français

Non merci, je veux accéder au site