Chine : appropriation de la désinformation antivaccin américaine sur la COVID-19

COVID-19 2020-2021

Image provenant de Globalvoices Civic Media Observatory Project

Une vidéo profondément modifiée commentant les recherches de l’entreprise pharmaceutique américaine Pfizer concernant le vaccin et le médicament contre la COVID est devenue virale en Chine continentale. Elle a été produite par Project Veritas, média d’extrême-droite controversé qui diffuse de la désinformation et des théories du complot, avec des affirmations supplémentaires selon lesquelles le virus de la COVID-19 a été génétiquement modifié et diffusé par le géant multinational de la biotechnologie, Pfizer.

Les propagandistes et porte-paroles chinois, sans même vérifier le contenu au préalable, ont cité la source et précipité le gouvernement à répondre à la controverse et à révéler la « vérité ».

La vidéo virale est une production d'une opération d'infiltration mensongère qui a prétendu qu'un responsable de la recherche, le soi-disant Jordan Tristan Walker, chez Pfizer, a révélé que la société explorait la mutation de COVID-19 pour de nouveaux vaccins.

Dans la vidéo, un homme parle en toute décontraction dans un bar après qu'on lui ait demandé si Pfizer « pense finalement à faire muter la COVID » :

…une des choses que nous étudions, c'est pourquoi ne pas simplement le faire muter nous-mêmes, pour pouvoir mettre au point, créer, développer de façon préventive de nouveaux vaccins, n’est-ce pas ? Alors, c’est ce que nous devons faire. Mais il existe un risque, comme vous pouvez l'imaginer, que personne ne veuille qu'une entreprise pharmaceutique fasse muter des virus. En tant que laboratoire, nous devons être très prudents pour nous assurer que ce virus que nous mutons ne se propage partout. Ce qui, pour tout dire, je le soupçonne, est la façon dont le virus a commencé à se répandre à Wuhan. Le virus provient forcément de quelque part…

La vidéo étant fortement modifiée, on ne sait pas si l'homme parlait incidemment de la recherche de Pfizer ou faisait des suppositions.

Dans le monde anglophone, les théories du complot jointes à la vidéo sont typiques des antivaccins, critiquant Pfizer pour ses pratiques prétendument contraires à l'éthique, et la Chine pour avoir prétendument divulgué le virus de la COVID-19 fabriqué artificiellement à Wuhan.

Pfizer, dans une déclaration du 27 janvier 2023, a nié qu’elle avait muté le virus dans son développement du vaccin contre la COVID-19. Mais elle a ajouté qu'elle entreprend des travaux in vitro pour identifier les mutations potentiellement résistantes dans le cadre du développement de Paxlovid, un traitement oral de la COVID-19 :

(…) Dans un nombre limité de cas où un virus complet ne contient pas de mutations connues, ce virus peut être modifié pour permettre l'évaluation de l'activité antivirale dans les cellules.

Il a également souligné :

Ces études sont exigées par les régulateurs américains et mondiaux pour tous les produits antiviraux et sont réalisées par de nombreuses entreprises et institutions universitaires aux États-Unis et dans le monde entier.

Les principales plateformes de réseaux sociaux, dont YouTube, ont retiré la vidéo. Malgré la clarification de Pfizer, les médias financés par l'État chinois, dont Daihe Daily, Global Times et CGTN, ont continué à diffuser la vidéo sans vérification ni examen sur les réseaux sociaux.

Si le commentateur en chef du Global Times, Hu Xijin, a reconnu que Pfizer avait clarifié ses recherches et que le contenu de l'interview était ambivalent et hors contexte, il a redirigé l'attention sur le rôle du gouvernement américain sur Weibo :

如果在中国有人做了这样一个曝光,将会引发多么严肃的公众和官方对待,不仅所涉公司要出来详细说明,政府一定会迅速成立调查组,给公众以真相。但是美国现在就这样静悄悄的,只有个别媒体和影响力不大的人说此事,绝大部分媒体置若罔闻,负责食药监管的官员和平时满嘴跑火车的议员们全都装聋作哑。联邦调查局去哪里了?那些调查记者又去哪里了?退一步说,即使这段视频是编造的,那个沃克是个演员,是不是也应该把事情搞清楚,“还辉瑞清白”…

« Si une telle révélation avait lieu en Chine, le gouvernement et le public la traiteraient avec sérieux. Toutes les entreprises impliquées devraient s'expliquer et le gouvernement formerait ainsi une équipe d'enquête pour révéler la vérité au public. Mais les États-Unis ont gardé le silence. Seuls quelques médias et quelques personnes sans importance ont fait des commentaires à ce sujet. Les fonctionnaires chargés de surveiller les drogues et les membres du Congrès jouent les muets. Que fait le FBI ? Où sont les journalistes d'investigation ? Même s’il s’agit d’un montage vidéo, et que Walker est effectivement un acteur, ils doivent clarifier le tableau et innocenter Pfizer… »

Le commentaire de Hu a trouvé un écho sur les réseaux sociaux chinois. En effet, Zhou Chengyang, un autre commentateur qui compte plus de 1,8 million d'abonnés sur Weibo, a par exemple exigé que le gouvernement américain présente des excuses au monde entier. Citant un grand nombre d'affirmations non vérifiées, Zhou a affirmé que le virus de la COVID-19 provenait d'une fuite de laboratoire aux Etats-Unis, et que les États-Unis étaient responsables de l'épidémie mondiale.

Même la porte-parole de la Chine, Hua Chunying, a suggéré sur Twitter une enquête quant au rôle des États-Unis dans l'épidémie mondiale de COVID-19 :

La vidéo devenue virale a suscité un grand nombre de commentaires anti-américains parmi les patriotes en ligne.

Cependant, de nombreux utilisateurs chinois des réseaux sociaux connaissent également les antécédents tristement célèbres de Project Veritas et ont critiqué l'appropriation sélective de la théorie du complot dans cette vidéo trompeuse. Un communiqué bien diffusé sur WeChat a souligné (via Digital Times) :

如果你选择相信这篇报道,那你就不能仅仅相信辉瑞制作了新冠病毒,也得相信virus started in Wuhan.

Si vous croyez à ces affirmations, vous ne pouvez pas seulement croire que Pfizer joue un rôle dans la mutation du virus de la COVID-19, mais vous devez aussi croire en l'affirmation selon laquelle le virus est né à Wuhan.

@dbezuqun, un média citoyen de Chine continentale sur Twitter, a été scandalisé par le discours des réseaux sociaux chinois :

Les propagandistes en ligne du PCC continuent de diffuser des clips vidéo sur le thème ‘Pfizer fabrique et propage des virus’ sur Douyin [version chinoise de Tiktok]. Un acte aussi dégoûtant. Pourquoi ne font-ils pas de telles allégations officiellement sur leurs propres médias d'État et ne se battent-ils pas ? Chaque fois qu'ils font des suggestions via les influenceurs des réseaux sociaux. Ils profitent simplement du fait que les Américains ne regardent pas Douyin, que les Chinois ne peuvent pas lire ce qui se passe en dehors du grand pare-feu et que les critiques ne peuvent pas s'exprimer ? Une bande de crapules méprisables.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Global Voices par e-mails

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français.

Non merci, je veux accéder au site