La « révolution de printemps » du Myanmar aux États-Unis

Anti-junta protest during APEC summit

Des activistes ont manifesté pendant le sommet de l'APEC pour condamner les entreprises et les gouvernements qui fournissent du kérosène et des armes au régime militaire du Myanmar. Photo du syndicat des étudiants du Myanmar, utilisée avec l'autorisation de l'auteur

Les membres de l’All Burma Federation Students Union, une coalition d'étudiants birmans basée aux États-Unis, ont soutenu le mouvement pour la démocratie au Myanmar en organisant des manifestations et en menant des actions d'éducation politique à l'intention de la diaspora.

Ces jeunes activistes prennent part à la « révolution de printemps », nom donné à la résistance mondiale contre le régime militaire qui a pris le pouvoir au Myanmar à la suite d'un coup d'État en février 2021.

En novembre, lors du sommet de la Coopération économique Asie-Pacifique (APEC) qui s'est tenu à San Francisco, en Californie, des activistes du Myanmar se sont joints aux manifestations condamnant les entreprises et les gouvernements qui continuent d'approvisionner la junte en carburant et en armes militaires.

Global Voices s'est entretenu avec quelques activistes du Myanmar qui ont fait part de leurs campagnes et activités visant à dénoncer les atrocités commises par la junte et à promouvoir les objectifs de la « révolution de printemps ». Un représentant du syndicat des étudiants du Myanmar a répondu aux questions envoyées par l'auteur de ce billet via une plateforme de réseaux sociaux.

Mong Palatino (MP) : Comment soutenez-vous la « révolution de printemps » en tant que jeunes activistes aux États-Unis ?

Myanmar Student Union (MSU): Sharing what’s currently happening in Myanmar and the history of how we got [to] the present wherever we can, in the classrooms, the streets and online to bring people together for the Spring Revolution. As activists in the Myanmar Spring Revolution we wage campaigns, build organizations, and carry out the policies of All Burma Federation Students Union.

Mobilizing migrant youth/ students from Myanmar (a lot of recent arrivals) to wage campaigns to isolate the fascist armed forces and to expose the enablers of Fascist Myanmar Junta. By linking up with other oppressed peoples of the world to interrelate and amplify our calls. (Our enemies work together)

Myanmar Student Union (MSU): En partageant ce qui se passe actuellement au Myanmar et l'histoire qui nous a menés au présent partout où nous le pouvons, dans les salles de classe, dans les rues et en ligne, afin de rassembler les gens autour de la Révolution de Printemps. En tant qu'activistes de la Révolution de Printemps au Myanmar, nous menons des campagnes, créons des organisations et mettons en œuvre les politiques de la Fédération des syndicats étudiants de Birmanie (All Burma Federation Students Union).

En mobilisant les jeunes migrants et les étudiants du Myanmar (beaucoup d'entre eux sont arrivés récemment) pour mener des campagnes visant à isoler les forces armées fascistes et à dénoncer les complices de la junte fasciste du Myanmar. En établissant des liens avec d'autres peuples opprimés du monde afin d'interagir et d'amplifier nos revendications. (Nos ennemis travaillent ensemble)

Shutdown APEC

Des activistes du Myanmar se sont joints à la manifestation « Shutdown APEC » à San Francisco, en Californie. Photo prise par l'auteur

MP : Quelles actions/activités avez-vous organisées pendant la semaine de l'APEC pour marquer la résistance anti-junte ?

MSU: November 11th we organised the People’s Summit and held one workshop sharing about the Myanmar Spring Revolution and current issues of the dictatorship and how APEC including the ASEAN [Association of Southeast Asian Nations] member states have colluded with the Fascist Myanmar Armed Forces. Our Youth Workshop was conducted linking the different struggles with the Youth of the National Democratic Movement, and Youth Movements in the US fighting against exploitation and oppression.

We led a die-in during the shutdown of the CEO Summit meetings in San Francisco. Our calls were to Stop Jet Fuel and Arms Sales to the Fascist Myanmar Junta.

MSU: Le 11 novembre, nous avons organisé le Sommet des peuples et un atelier sur la révolution du printemps au Myanmar, les problèmes actuels de la dictature et la manière dont l'APEC, y compris les États membres de l'ANASE (Association des nations de l'Asie du Sud-Est), sont de connivence avec les forces armées fascistes du Myanmar. Nous avons organisé un atelier pour les jeunes afin de relier les différentes luttes avec les jeunes du Mouvement démocratique national et les mouvements de jeunesse aux États-Unis qui luttent contre l'exploitation et l'oppression.

Nous avons mené un die-in lors de la clôture des réunions du sommet des PDG à San Francisco. Nous avons appelé à cesser les ventes de kérosène et d'armes à la junte fasciste du Myanmar.

Myanmar Spring Revolution slogan

Au cours de l'atelier du sommet anti-APEC, les membres de la MSU ont mis en exergue un slogan populaire de la “révolution de printemps”. Photo prise par l'auteur.

MP : Qu'en est-il de l'opinion de la diaspora du Myanmar aux États-Unis ?

MSU: The overseas Myanmar community since the first day of the Military coup d'etat has been organising to demand for democracy and human rights in the homeland. The overwhelming support, protests and political education of the overseas Burmese community for the Spring Revolution has been critical to our victories. An ongoing general strike [almost 3 years] has brought the military junta’s civil administration to a halt and overwhelming territorial gains by the Spring revolutionary forces and indigenous/ ethnic revolutionary organisations.

MSU: Depuis le premier jour du coup d'État militaire, la communauté birmane à l'étranger s'est organisée pour réclamer la démocratie et les droits de l'homme dans le pays. Le soutien massif, les manifestations et l'éducation politique de la communauté birmane d'outre-mer en faveur de la Révolution de Printemps ont été déterminants pour nos victoires. Une grève générale continue [depuis près de trois ans] a mis un terme à l'administration civile de la junte militaire et a permis aux forces de la Révolution de Printemps et aux organisations révolutionnaires indigènes/ethniques d'obtenir des gains territoriaux considérables.

Pendant l'atelier du sommet anti-APEC, les membres de la MSU ont interprété une chanson en l'honneur des jeunes martyrs de la « révolution du printemps ».

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.